Dans l'épicentre de la capitale, entre les rues Vivienne et Richelieu,
un appartement familial de 113 m², dans un immeuble du 18e siècle
Paris, PARIS paris 75002 FR

Situation

Calme et résidentielle, dans une atmosphère épicurienne, la rue Saint-Marc se situe quartier Vivienne, dans le 2e arrondissement. À 500 mètres au sud, l’intimiste jardin du Palais royal suggère naturellement d'y faire halte. Les environs, eux, sont maillés de prestigieuses institutions culturelles et de théâtres et regorgent de tables créatives et de commerces de choix. La position centrale du quartier rend tous les secteurs de Paris facilement accessibles grâce au réseau de transports urbains. Les lignes de métro 3, 7, 8, 9 et 14 sont toutes à moins de dix minutes de marche et de nombreuses lignes de bus irriguent les abords. La gare Saint-Lazare est à vingt minutes à pied. Plusieurs écoles publiques et privées sont également proches, ainsi que de nombreux collèges et lycées d’enseignement général, professionnel et technologique.

Description

La façade de l’immeuble de 1770 est en pierre de taille à bossage continu et corniches. À chacun de ses quatre étages, cette "maison" de la rue Saint-Marc a vu se succéder au fil des époques nombre d'aristocrates, d'écrivains, d'artistes, de peintres et de musiciens. Elle a même abrité l'Ecole d'escrime française et son maître d'arme Jules Jacob.
Derrière la lourde porte cochère en chêne, la vaste cour encadre les quatre bâtiments de l’immeuble. Au fond, une large porte vitrée permet d'accéder à l’escalier principal, remarquable par son volume, sa luminosité et ses matériaux bruts. Chaque palier distribue deux appartements.
L’appartement, d’une superficie de 113 m² réunit cinq pièces principales, dont une pièce de réception présentant 3.90 m de hauteur sous plafond et bénéficie de deux entrées indépendantes. Tout comme la salle à manger, avec sa cuisine attenante entièrement équipée, le salon est exposé au sud, tandis que les chambres, sur cour bénéficient d'une exposition orientale. Une entrée de plus de 10 m² fait aujourd'hui office de bureau. Deux salles d'eau, dont une comportant une buanderie, deux toilettes, et deux caves complètent l'ensemble. Il est possible de se garer dans la copropriété.

L'appartement

Depuis l'escalier principal qui dessert le premier niveau, la porte en bois à double battant ouvre sur une entrée claire et spacieuse qui fait aujourd'hui office de bureau. Sur le côté, un escalier en bois conduit à la première chambre en mezzanine fermée, avec des espaces de rangement intégrés et une fenêtre sur cour, exposée est.
Depuis l'entrée, un couloir distribue la deuxième chambre sur cour avec mezzanine, bénéficiant d'une hauteur sous plafond de plus de 3 mètres.
Dans son prolongement, exposé plein sud et percé de deux larges baies donnant à la pièce une belle luminosité, le salon présente des proportions élégantes. Ce niveau est revêtu d'un parquet à l'anglaise en chêne. Une porte dissimule un dégagement ouvrant sur des toilettes indépendantes et une salle de douche. Dotée d'une fenêtre et d'un plan supportant deux vasques, elle est équipée d'un coin buanderie. Les pièces d'eau sont recouvertes de carreaux hexagonaux gris et blancs, légèrement veinés.
Depuis la pièce de réception, un second escalier, de meunier, permet d'accéder à l'entresol, composé de la vaste salle à manger aux fenêtres cintrées, sur rue. Au fond de la pièce, la troisième chambre, toujours sur cour, communique avec une salle d'eau dotée de toilettes. La cuisine, toute équipée et ouverte sur la pièce de vie, est éclairée par une fenêtre sur cour. De forme carrée, son plan est fonctionnel et permet une circulation fluide. Elle jouit par ailleurs d'une entrée indépendante, pratique les jours de marché. Les plafonds de l'étage laissent apparaître des poutres anciennes qui confèrent un cachet certain aux lieux.
D'autres aménagements sont possibles. Lors de la réhabilitation de l'appartement, les propriétaires ont veillé à préserver les arrivées d'eau nécessaires à l'implantation d'une cuisine, conservant ainsi la possibilité de faire du premier étage une seule grande pièce de réception avec double exposition, sous une belle hauteur de plafond. Dès lors, le plan de l'entresol pourrait être réservé à l'espace nuit et l'actuelle cuisine se prêter à l'aménagement d'une chambre indépendante. Le premier étage est chauffé d'une chaudière individuelle au gaz, tandis que l'entresol bénéficie d'un chauffage électrique.

Ce que nous en pensons

L’immeuble, marqué par l'architecture élégante et généreuse du 18e siècle, semble encore fréquenté par les artistes qui s’y sont succédé. C'est dans ce même esprit ludique et authentique, que se déploie aujourd'hui l'appartement. Jouant d'échelles et de niveaux, il a tout d'une maison. La distribution des pièces, la fonctionnalité et le calme des lieux en font un foyer de choix pour une famille en quête d'intimité. Modulables, les deux étages offrent également un terrain de jeu intéressant pour qui souhaiterait en redessiner les espaces. Quelle qu'en soit la formule, élire domicile ici, c'est s'inscrire dans un quartier historique, qui a su conserver son intense vie culturelle et sa douceur de vivre.

Vente en exclusivité

1 460 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 161704

Surface totale intérieure113 m2
Nombre de pièces 5
Nombre de chambres 3
Nombre de chambres possible4
Surface Carrez 110 m2
Cave
Cave
Place de parking 1

Nombre de lots 24
Montant moyen annuel de la
quote-part de charges courantes
1856.58 €

Aucune procédure en cours menée sur le fondement des articles 29-1 A et 29-1 de la loi n°65-557 du 10 juillet 1965 et de l’article L.615-6 du CCH

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable


Marine Veilleux +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus