Quand l'architecture se révèle sculpture,
une villa «paysage» de Jacques Couëlle dans son écrin de verdure
Cannes, ALPES-MARITIMES paca 06400 FR

Situation

Au sein d'un domaine privé, sur une colline boisée, avec en toile de fond la baie de Cannes et les montagnes de l'arrière-pays, s'inscrit la dernière partie de l’œuvre de l'architecte Jacques Couëlle, datant des années 1960 : l'une des cinq et uniques "maisons paysages" de sa conception. Une architecture de collection constitutive du patrimoine du premier art au 20e s.
Nature et architecture ne font plus qu'une, à quelques encablures des pittoresques villages de Mougins et de Valbonne, à 15 min de Cannes, à 25 min de l'aéroport de Nice et à 40 min des plateaux et montagnes des Alpes-Maritimes.

Description

Après franchissement du portail d'entrée du domaine privé, une allée mène jusqu'à la maison. Au seuil de la villa, un portail automatisé, véritable sculpture de métal, ne dévoile encore rien du paysage bâti qui se cache derrière lui.
Mais quelques pas seulement et la création de l'architecte paysager apparaît. Une grande avancée pavée de pierres offre une perspective plongeante sur le décor naturel que constituent les alentours. Au premier plan, un abri à voitures sur la droite, et la portion supérieure du terrain couvert de pins sur la gauche. Au second plan, la maison, dont on n'aperçoit que la partie la plus élevée, émerge au bout de l'allée, entre les hauts conifères. Et au troisième plan, se dessine la courbe des montagnes qui viennent se jeter dans la mer.
Un escalier de pierre orné d'une rambarde ouvragée en métal mène vers la piscine, le jardin et la partie inférieure de la maison. Un jardin paysager d'oliviers, de lauriers et de taillis méditerranéens qui laisse place sur le reste du terrain à une pinède naturelle.
Tout a été conçu ici selon une observation minutieuse du milieu, avec une attention à la végétation en place, à la déclivité du terrain, aux flux énergétiques qui le traversent et même aux astres, afin de dessiner pour la maison l'implantation et la forme idéales, fluides et fondues dans l'environnement dont elles semblent émaner. La pente naturelle a dicté les différents niveaux à l’intérieur de la villa et ses courbes en façade.

La maison

Façonnée comme une forme habitée, en continuité et concordance avec la nature environnante, la villa a été pensée et modelée avec l’âme du sculpteur. Les toitures végétalisées participent à la composition générale.
Dans cette architecture, la distinction entre la toiture, la façade et le sol s'estompe, laissant place à une enveloppe d'habitation continue, enroulée autour d'un patio et conçue en parfaite harmonie avec l'organisation discrète du jardin.
Les formes organiques des espaces bâtis ou cultivés apportent à l'extérieur aussi bien qu'à l'intérieur une grande intimité. De fait, la maison a été pensée pour s'incorporer par mimétisme avec son environnement, en intégrant l'humain et sa façon de se mouvoir dans l'espace, constituant un habitat de l'instinct et se découvrant selon ce même mode.


Premier niveau
La porte d'entrée principale se situe dans la partie supérieure de la villa, à laquelle il est également possible d'accéder par une porte secondaire ou plus naturellement par une grande ouverture vitrée, dans la partie inférieure.
C'est par cette dernière que s'effectue l'entrée dans le grand espace à vivre du premier niveau, comprenant un grand salon avec sa cheminée de forme organique, sculptée dans le mur, et un coin repas. Tout en courbe, cet espace s'ouvre vers le patio intérieur ; par sa grande porte-baie vitrée et une vaste baie arrondie, il offre une vue spectaculaire en communion parfaite avec la nature et invite à la contemplation par la perspective des courbes des collines et des montagnes à l'horizon. La continuité du pavage de pierres entre intérieur et extérieur accentue encore cette harmonie. Depuis cet espace, la circulation se poursuit naturellement vers la cuisine et son coin repas. Une cave à vin s'abrite sous la roche. Trois chambres à coucher, au sol recouvert de carreaux de pierre, avec leur salle d'eau, un espace bureau ou petit salon, une buanderie et chaufferie complètent le niveau. Chaque ouverture, chaque porte, chaque poignée est une pièce artistique, sculptée et ouvragée.
Deuxième niveau
Un escalier de pierre orné de mosaïques colorées permet de rejoindre le niveau supérieur. La chambre de maître ou suite parentale avec son bureau, sa salle de bain et douche occupe l'espace à l'ouest et ouvre sur une terrasse privative ; le sol de la chambre et du bureau est couvert d'un parquet moderne en bois massif. S'adjoignent à ce niveau des toilettes et un vestiaire pour invités, situés en continuité avec la porte d'entrée supérieure, et une deuxième chambre à coucher au sol carrelé, avec sa salle d'eau et sa terrasse privative, située à l'est. La connexion avec le niveau inférieur se fait par deux escaliers en courbe, l'un côté ouest, l'autre côté est, un escalier extérieur central permettant d'accéder au patio.
Jardin
De type méditerranéen, tout en relief et en rondeur, avec oliviers, lauriers et taillis, il agrémente le site et participe à la composition graphique de l'ensemble paysager où s'inscrit la villa.
Terrasse
L'espace extérieur se compose également de plusieurs terrasses, pavées de pierres aux multiples couleurs et aménagées avec des ouvrages de ferronnerie, à savourer sélectivement selon le moment de la journée.

Ce que nous en pensons

Le style architectural de Jacques Couëlle prend toute sa quintessence en ce lieu par la recherche dont il procède : le dessin d'une harmonie toujours plus poussée entre l'architecture, l'homme et la nature. Avant-gardiste lors sa construction en 1962, la villa, unique, constitue un véritable manifeste dans l’œuvre de l'architecte. Elle se révèle aujourd'hui comme un trésor face aux enjeux actuels, inspirée dans sa conception par des principes écologiques et géobiologiques, et par un rêve d'unité formelle tant que par un désir poétique : une unité entre minéral et végétal au sein de laquelle l'esprit se laisse porter naturellement et instinctivement par le lien étroit, la complicité qui se lie entre le site et l'architecture ; une véritable écriture poétique de l'espace et un patrimoine rare dans la région si convoitée de Cannes.
"L'homme peut disposer de son temps car il est le seul à le vivre, mais il ne peut disposer de l'espace, car l'espace demeure et lui survit" - Jacques Couëlle.

4 500 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 808859

Surface cadastrale 5000 m2
Surface du bâtiment principal 269 m2
Nombre de chambres 5
Surface des dépendances 5.60 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
De Cannes à Théoule et Ouest Alpes Maritimes


Stephanie Benoit +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus