Près de Périgueux, dans un parc (22ha), un château remanié vers 1900,
avec maison, atelier de peintre, étang, orangerie, chapelle et écurie
Excideuil, DORDOGNE aquitaine 24160 FR

Situation

À trois-quart d'heure de Périgueux et de l'autoroute A89, 1h30 de Bergerac (aéroport international) et Angoulême (TGV), 1h00 environ de Limoges. Dans le Périgord Vert, vallonné et sillonné par une multitude de cours d'eau. Une campagne paisible, et des paysages enivrants propices à la promenade. Une terre de pierres et d’histoire où l’architecture se marie harmonieusement à l’environnement rural et incite à la découverte de quelques sites incontournables : Excideuil, Hautefort, Brantôme (la « Venise » du Périgord), Jumilhac, Saint-Jean-de-Côle, Bourdeilles ou encore les gorges de l'Auvézère.
La propriété est située à moins de dix minutes d'une petite cité médiévale sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle, bourgade dynamique avec toutes les commodités et un marché hebdomadaire qui déplace les foules par sa seule notoriété.

Description

Dans un parc en majeure partie clos, les nombreux arbres séculaires sont omniprésents. Ils forment ici une allée, là une haie, s'interposent entre deux bâtiments ou constitue un bosquet touffu. Entre l'entrée d'origine, face au château, et le chemin latéral actuellement utilisé, une pelouse suit une clôture en fer finement forgée et donne une respiration. Au sud, le parc surplombe un étang maçonné alimenté par un ru longeant le bosquet. L'allée centrale rejoint un bassin circulaire, alimenté par une source, devant la façade d'apparat du château. D'un côté de l'allée se situe l'orangerie ; de l'autre, une tour carrée au toit à quatre pans. Le chemin d'accès latéral mène à une imposante dépendance à usages divers : maison d'habitation, logement de gardien, garage, atelier de peinture, grenier, combles aménageables et préau. À proximité, un fenil contre lequel sont adossés deux boxes pour les chevaux et un poulailler.
Au-delà, le parc laisse la place à des prés, des bois giboyeux et à champignons, un verger et des terres cultivées. La superficie de la propriété est d'environ 22 ha.

Le château

Qualifié de château dès le 17ème siècle, il a subi de nombreuses modifications au cours du temps. Il a été modernisé en 1900 et semble aujourd'hui constitué de trois parties distinctes : une aile centrale du 18ème siècle est flanquée d'une tour à chaque extrémité. La plus ancienne, carrée et dotée de mâchicoulis, date du 16ème. Une extension a été construite au rez-de-chaussée pour ajouter des pièces de service et créer un balcon-terrasse. La deuxième tour, rectangulaire, flanquée elle aussi d'un balcon-terrasse, a été construite en décalé, afin d'agrandir la bâtisse et en harmoniser la silhouette.


Rez-de-chaussée
Depuis le parc, quelques marches rejoignent une terrasse délimitée par un long garde-corps à balustres. L'entrée principale ouvre sur un vestibule de 9,4 m de hauteur, au sol carrelé et aux murs peints, d'une surface suffisamment grande pour servir de départ à un escalier monumental, en bois, qui dessert deux niveaux. Dans la tour récente, un grand salon lumineux donne sur le jardin par une porte-fenêtre et, par une seconde ouverture, sur un double escalier droit descendant vers l'étang. Une cheminée en marbre blanc, à la mode de l'époque, voit son trumeau et conduit remplacés par une baie vitrée, donnant sur le bosquet. Le sol est un parquet identique au salon de lecture mitoyen. Les plafonds de plâtre sont moulurés et les murs en tissus tendus. La salle à manger, traversante, occupe le centre de la partie du 18ème siècle. Le sol est d'origine, un parquet en échelle à large latte, avec des lambris d'appui. S'ensuit un escalier en bois accédant à la cave et aux deux niveaux supérieurs, ainsi qu'une pièce de service percée d'un passe-plat. Dans la tour du 16ème siècle, une cuisine date de la Renaissance. Son sol est en dalles de pierre usées par le temps et la cheminée monumentale fonctionne parfaitement. Les murs sont en pierre apparente. Les extensions déjà mentionnées renferme une souillarde, transformée en cuisine moderne, une entrée de service côté jardin et une buanderie au sol de ciment bouchardé.
Premier étage
Deux chambres, avec leur propre salle de bain, sont aménagées dans la tour 1900. Elles ont préservé leur parquet en sapin d'origine, choix à la mode de l'époque, le chêne étant réservé aux pièces de réception et aux espaces de passage. Leur double ouverture les rendent lumineuses, avec pour l'une d'elles, un balconnet avec vue sur l'étang. Le palier se poursuit en un couloir qui distribue une chambre au-dessus de la salle à manger et la chambre de maître, avec sa salle de bain située dans la tour du 16ème siècle. L'architecte a préservé une corniche en pierre et le plancher en échelle à large latte. Une porte-fenêtre ouvre sur un toit-terrasse longeant la tour sur deux côtés.
Deuxième étage
L'escalier principal accède à deux chambres qui se partagent une salle de bain. L'une d'elle possède une terrasse avec une vue sur le parc et l'étang. Sur le palier, un escalier étroit mène à une unique chambre au troisième étage de la tour 1900. De l'autre côté, l'escalier de service dessert une pièce et des combles aménageables.
Les caves
Les caves se répartissent sous la majeure partie du château.

Les dépendances


Bâtiment de dépendances
Au nord-est du château se situe un imposant bâtiment à usages divers. Un auvent en bois est adossé au bâtiment. Il peut servir de terrasse couverte, de bûcher ou d'abri pour des véhicules.
Rez-de-chaussée
Un garage central sépare une maison d'habitation et un logement de gardien composé de deux pièces. Le sol est en ciment bouchardé et le plafond n'est autre que le plancher de l'étage supérieur soutenu par des solives apparentes. Les murs en pierres jointoyées et les nombreuses ouvertures lui donne l'aspect d'une pièce habitable. La maison présente une salle de séjour, une chambre, une pièce d'eau, une cuisine et une chaufferie.
Premier étage
Au-dessus de la salle de séjour se situe un atelier de peinture au plafond haut et éclairé par une grande verrière de huit fenêtres en double-vitrage offrant une vue dégagée sur le parc. Le reste du premier étage se compose d'une unique et vaste pièce.
Deuxième étage
Il s'agit d'un vaste grenier sous combles éclairé par deux lucarnes sur le pignon.
Chapelle
Dans la maçonnerie qui sépare le parc de l'étang s'inscrit une tour carrée au toit pyramidale à quatre pans. Elle abrite une petite chapelle avec un plafond voûté peint et un sol en pierre au rez-de-jardin, ainsi qu'une pièce haute accessible uniquement à l'aide d'une échelle.
Orangerie
Bâtie en moellon sur un plan rectangulaire avec un toit à quatre pans couvert de tuile plate, elle est percée de trois larges baies en arc de cintre dont les huisseries sont en bois à petits carreaux rectangulaires. Deux d'entre elles ouvrent sur une pièce dotée d'une cheminée.
Hangar
Sous une couverture en tuile plate, une partie fermée sur trois côtés sert de fenil. L'autre partie, ouverte, permet d'abriter des véhicules sous une charpente bois.
Ecuries
Deux boxes pour chevaux sont adossés au hangar.

Ce que nous en pensons

La construction de l'ensemble du bâti chevauche les siècles en un continuum qui semble abolir le temps. Si le charme de l'ancien réside dans la pierre, il ne faut pas négliger la force d'attraction et le bien-être qu'apporte la présence d'un parc aux arbres plusieurs fois centenaires. Leurs racines puisent les eaux souterraines qui rejoignent l'étang. Leur feuillage protège du regard, du vent et du soleil. Leur présence apaise. Cette propriété possède tous les atouts d'une demeure familiale, pour famille nombreuse, où chacun peut vaquer à sa passion pour mieux se retrouver au banquet dressé sous les arbres.

860 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 299797

Surface cadastrale 22 ha 6 a 43 ca
Surface du bâtiment principal 447 m2
Surface des dépendances 650 m2
Nombre de chambres 7

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Périgord Blanc


Jonathan Barbot +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus