A dix minutes de Mayenne, sur près de cinq hectares,
un château avec chapelle et pigeonnier, inscrits MH, à restaurer
Laval, MAYENNE pays-de-loire 53000 FR

Situation

Situé au cœur du bocage mayennais, à la frontière de la Sarthe et de l'Orne, la cité historique de Mayenne, avec tous les commerces et les services de proximité, est toute proche. Par la route, la propriété est à cinquante minutes d'Alençon, préfecture de l'Orne, et à trente minutes de la gare TGV de Laval.

Description

L'allée, qui traverse une forêt, aboutit à un pont en pierre précédant la cour du château fermée par une grille en fer forgé du 18ème siècle. Sur une plateforme médiévale de granit entièrement entourée d'eau, le logis principal se dresse au fond de la cour, tandis que deux ailes de communs avec la chapelle bordent de chaque côté la cour engazonnée. A l'est, un étang avec une île en son centre, rejoint les douves. Le jardin à la française clos de murs s'étend au sud du château.

Le château

Le grand logis rectangulaire, dont l'origine remonte au 13ème siècle, a appartenu à l'une des plus importantes familles de la noblesse mayennaise. La façade principale est caractérisée par un faux avant-corps central se terminant par une pointe de pignon. Elle est encadrée par deux lucarnes à fronton triangulaire. Elles sont au nombre de sept sur le pan de toiture opposé. Au 17ème siècle, une grande campagne d'agrandissement et de restauration a façonné le château actuel. En témoignent encore la régularité de ses travées à hautes baies et son toit à croupe à longs pans couvert d'ardoise. Quatre souches de cheminées viennent ponctuer la toiture.


Rez-de-chaussée
La porte d'entrée ouvre sur un vestibule remanié au 19ème siècle. Un élégant escalier en bois à rampe à balustres mène aux étages. Le sol est en carreaux de terre cuite. Les encadrements de portes sont moulurés dans le style néo-classique. Le vestibule dessert un grand salon avec boiseries et en face une autre pièce. De l'autre côté, deux vastes pièces de réception constituent une remarquable enfilade aux décors uniques datant du 17ème siècle. Entièrement recouvertes de boiseries sculptées, elles sont décorées de guirlandes de fruits ou de fleurs finement ciselées, de pilastres, ou encore des trumeaux dans lesquels des peintures à l'huile sont insérées. Leur hauteur sous plafond est de 3,3 m. A l'extrémité est du logis, un dégagement donne accès à un escalier de service qui dessert un sous-sol avec la cuisine médiévale et son imposante cheminée, un entresol avec salle de bains et les étages supérieurs.
Premier étage
L'escalier principal aboutit sur un grand palier distribuant d'un côté une grande chambre avec un dégagement et son cabinet et de l'autre un salon et une petite pièce. En enfilade, une seconde chambre avec son antichambre et deux cabinets et, enfin, une troisième chambre avec antichambre et salle d'eau. Cette dernière chambre a un accès privé à la tribune de la chapelle. La plupart des décors de cet étage datent du milieu du 18ème siècle avec cheminées en marbre et parquets à points-de-Hongrie. A proximité, l'escalier de service fait la jonction entre le rez-de-chaussée et le second étage du logis.
Deuxième étage
De l'escalier principal, un palier donne accès à sept pièces à usage actuel de grenier dont certaines possèdent des cheminées. La surface totale est d'environ 170 m².

La chapelle

Bordant la douve, l'ancienne chapelle seigneuriale du 14ème siècle, couverte en ardoise et surmontée d'un clocheton, a été édifiée avec une charpente en coque de bateau renversée. Une baie en arc brisé entourée de pierre surplombe l'autel. Une tribune en bois permettait au propriétaire du lieu de suivre la messe depuis ses appartements privés du premier étage.

Le pigeonnier

Se dressant au milieu d'une ile, l'élégant pigeonnier, aussi appelé fuye, construit en 1539, est de plan hexagonal. Il est bâti en pans de bois avec hourdis de briques plates. C'est un ouvrage typique du pays gascon, inconnu en Pays de la Loire à cette époque. Elevé sur des piliers en pierre, il est couronné d'une toiture en poivrière à six pans et contient sept cents boulins.

Aile de dépendances ouest

L'aile ouest, datant des 17ème et 18ème siècles, est couverte en ardoise et percée de trois lucarnes. Ses façades, comme celles des autres bâtiments annexes, sont en moellons appareillés de mortier à la chaux. Elle renferme quatre grandes remises et un étage avec deux greniers.

Aile de dépendances est

L'aile est, datant également des 17ème et 18ème siècles, est couverte en ardoise et renferme une boulangerie avec deux fours à pain, deux remises et un logement de trois pièces avec un sous-sol non aménagé.

Remise

Accolé à l'ouest du logis, un bâtiment abrite trois pièces à usage de remises.

Ecuries

Située à l'extérieur de la cour du château, l'aile des anciennes écuries est couverte en ardoise et percée de trois lucarnes. Trois grandes pièces sont surmontées d'un grenier à foin.

Grange

Derrière les écuries, une ancienne grange couverte en ardoise abrite trois grandes pièces surmontées d'un grenier.

Le jardin régulier

Il est entièrement clos de murs en pierre récemment restaurés et bordé sur deux côtés par les douves en eau. Un tiers du jardin rectangulaire est surélevé en terrasse et communique avec les deux autres tiers plantés de nombreux arbres par un escalier en pierre. Les allées s'ordonnent en suivant un plan en croix. Un pont en bois relie le château au jardin. Au delà des murs, la campagne, avec ses pâturages et ses bois, s'étend à perte de vue.

Ce que nous en pensons

« De cet ensemble se dégage une grande majesté qui fait penser aux plus beaux hôtels du siècle de Louis XIV ». Ainsi décrivait le château un historien du milieu du 20ème siècle. En effet, cette remarquable demeure présente une rare synthèse de l'architecture française depuis l'époque médiévale pour les douves et les fondations, jusqu'au 19ème siècle, avec certains éléments néo-classiques du logis, en passant bien sûr par le 17ème siècle avec ses décors uniques en Mayenne. Le parc, les douves, la chapelle, le pigeonnier et les nombreux communs contribuent pleinement à parfaire ce domaine en y apportant beaucoup d'élégance et de poésie. Une restauration intérieure et extérieure du château permettra de lui rendre toute sa superbe et de lui redonner sa place de premier plan dans une région riche en patrimoine et en édifices historiques. Amplement méritée, son inscription au titre des Monuments Historiques permettra aux futurs occupants de poursuivre la restauration du bâti en bénéficiant des dispositifs fiscaux liés à ce statut.

Vente en exclusivité

800 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 954841

Surface cadastrale 4 ha 8 a 21 ca
Surface du bâtiment principal 580 m2
Nombre de chambres 7
Surface des dépendances 700 m2

Conseiller
Autour de Châteaubriant


Jean Luard +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus