Dans un château saintongeais du 17e s. inscrit MH,
un appartement de 70 m2, avec vue sur les jardins et leurs miroirs d'eau
Douhet, CHARENTE-MARITIME poitou-charentes 17100 FR

Situation

Dans le Sud-Ouest, dans une région boisée, proche de l'estuaire de la Gironde et de l'île d'Oléron, s'est établie la ville de Saintes. Centre tertiaire dynamique, capitale de la rayonnante Saintonge, au climat océanique, la commune possède un passé chargé de plus de deux mille ans d'histoire avec son amphithéâtre gallo-romain, l'arc de Germanicus. Empreinte d'art roman avec la crypte de l'église Saint-Eutrope qui compte parmi les plus vastes d'Europe, l'Abbaye aux Dames devenue cité musicale, elle n’est que le vague chatoiement d’un pays bien plus riche encore.
En bordure d'un village proche de Saintes, et à 20 min de son cœur historique, un château de la fin du 17e s. et ses dépendances reposent paisiblement au milieu de leurs jardins, miroirs d'eau inscrits MH, et leur parc de 19 ha clos de murs. À moins d’1 h de la mer et 3h30 de Paris en train, le château jouit également de la proximité de l'autoroute A10, reliant Paris en 4h30 et Bordeaux en seulement 1h30. Sans compter les célèbres villes alentours, comme La Rochelle ou Angoulême, la région profite de précieux vignobles, dont le pineau des Charentes, et de la production de l’incontournable cognac. Les locaux jouissent de la présence de maraichers aux alentours du château ainsi que de l’ensemble des commerces et services de proximité à Saintes.

Description

L'édifice présente un grand corps de bâtiments, composé principalement du château et des communs.
Exposé plein sud, s’élevant sur deux niveaux côté cour et trois côté jardin, le château, daté de la fin du 17e s., est coiffé à chaque extrémité et au centre de toitures d’ardoises en pavillon. Le parapet est riche de nombreuses gargouilles canon rappelant celles de Congénies ou du château de Sommières. Les murs, en pierre de taille à vue, sont percés de larges baies avec fenêtres croisées à petits carreaux. Dans les caves voûtées, demeure encore l’ancien four. Le perron développe un escalier en pierre à double volée demi-circulaire unissant le rez-de-chaussée du château à ses jardins et miroirs d’eaux. Ceux-ci sont alimentés par un canal gallo-romain, dont la source, à 2 km, faisait jadis partie du réseau d’alimentation de Saintes.
Sur deux niveaux, les communs, bâtis également au 17e s., présentent une architecture plus basse, percée de nombreuses portes cochères, aux murs massifs et aux toitures charentaises en croupe à faibles pans, tapissées de tuiles canal de terre cuite. Ils sont séparés du château à l’est, contrairement à l’ouest, et se développent symétriquement autour d’une vaste cour intérieure, agrémentée de parterres en herbe et traversée de chemins gravillonnés.
Au nord-est de l'ensemble, s'élève un pigeonnier cylindrique du 16e s. parcouru de plus de 1800 boulins.

L'appartement

L'entrée s'effectue dans la dépendance immédiatement à droite de l'édifice principal. L'appartement est situé dans l'extrémité ouest du château, au premier étage, sous le toit en pavillon en ardoise.
La pièce principale, exposée plein sud, avec cuisine ouverte, propose, à travers deux lumineuses fenêtres à petits carreaux, une élégante vue sur les jardins, leurs miroirs d’eau et la forêt. La chambre d'angle possède également une croisée plein sud. La seconde chambre, quant à elle, ajourée plein ouest, aboutit sur la salle de bains, ses deux jours en œil-de-bœuf éclairant le carrelage du sol et des murs. Les sols sont en parquet à l’anglaise. Les fenêtres sont en bois à double vitrage et l'habitation est entièrement isolée jusqu'au plafond. Sa hauteur a été par ailleurs abaissée de 3m65 à 3m20.

Ce que nous en pensons

Au cœur de la Saintonge, le château et ses dépendances arborent une quiétude et une sérénité propres à la campagne charentaise. Plusieurs occupants profitent du calme pour télétravailler. Non loin de l’océan, entourées de forêts, les gargouilles canon n’évoquent plus qu’un passé révolu, désormais réinvesti par les nouveaux occupants. Prêtant à qui le souhaite intimité et communauté entre copropriétaires, les 19 ha rattachés au domaine ne sont cependant qu’un prélude à l’immensité des activités et de la richesse régionales. Excursions fluviales, maritimes, forestières, culturelles ou événementielles, facilité d’accès aux grandes villes alentours, l’appartement profite d’un cadre et d’un environnement peu communs. Il s'agit là de la vie de château pour 150 € de frais de copropriété par mois, dont 60 € pour provisions, tout en jouissant de la fiscalité avantageuse sur les coûts du foncier comme l'assurance ou la taxe foncière grâce au statut de monument historique. C'est, de toute façon, un achat d'investissement.

205 000 € Honoraires de négociation inclus
180 000 € Honoraires exclus
13.89% TTC à la charge de l'acquéreur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 501249

Surface cadastrale 19 ha 1 a 28 ca
Surface du bâtiment principal 67.8 m2
Nombre de chambres 2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Sud Charente


Ariel Dormeau +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus