À Saumur, dans un parc arboré de deux hectares,
un hôtel particulier avec dépendances et piscine
Saumur, MAINE-ET-LOIRE pays-de-loire 49400 FR

Situation

La propriété se situe à Saumur, ville historique de la vallée de la Loire, célèbre pour ses monuments Renaissance, dont bon nombre sont classés au Patrimoine mondial de l'Unesco. Le Château de Villandry, la Forteresse de Chinon ou l’Abbaye Royale de Fontevraud sont aux environs proches. Entre rives et forêts, au cœur du Parc naturel régional Loire – Anjou – Touraine, les vignobles profitent de la douceur angevine pour s'épanouir et enrichir le patrimoine gastronomique local. L'hôtel particulier et son parc sont situés dans la ville, à proximité de tous les commerces et services, accessibles à pied. La gare SNCF permet de rejoindre Tours et Angers en à peine 30 minutes, puis Paris en une heure. L’autoroute A85 est à quelques kilomètres au nord de la ville.

Description

En 1896, une famille prospère entreprit la construction de l'hôtel particulier, sur ce qui est aujourd’hui un axe de communication large, à la perspective emprunte du passé militaire du quartier. Le haut portail en fer forgé est soutenu par deux pilastres carrés en tuffeau. Un chemin carrossable mène à l'imposante bâtisse. Le parc s’étend sur près de deux hectares, par-delà la construction, et jusqu’à l’axe de communication suivant. Accolées au mur d’enceinte de part et d’autre du portail, deux dépendances en tuffeau font partie de la propriété.

L'hôtel particulier

L’édifice en tuffeau compte quatre niveaux, dont un sous-combles. La toiture à la Mansart est faite d’ardoises en écailles de poissons et percée de trois lucarnes en façade principale. Autour des baies, le décor est soigné : cannelures rudentées, cartouches à palmettes, guirlandes de draperies et de fleurs.
Les façades sont ornées de subtils ornements en pierre, comme des clins d’œil. Ici, un mascaron décrit une humeur, là, c'est le portrait des dieux grecs Bacchus et Mercure.
Côté rue, la façade est celle d'un hôtel particulier citadin, avec son escalier d’accès central surmonté d’une verrière en fer forgé, sa pierre travaillée avec finesse, et son allure d’immeuble de notable. Côté parc, la façade opposée est toute différente. Celle-ci est agrémentée de deux triplets, faisant davantage penser à la façade d'un château. L'ensemble demeure très harmonieux, jouant avec l’œil et l’imaginaire du visiteur.


Rez-de-chaussée
La porte en chêne de Hongrie à quatre volets permet d'accéder au hall d’entrée. Celui-ci présente un parquet à bâtons rompus et des soubassements travaillés en chêne, éléments qui se retrouvent largement sur tout le niveau. Dans le hall, un ascenseur rejoint les autres étages.
Le hall dessert d’un côté un bureau et une cage d’escalier en vitrail ; et de l’autre, la cuisine professionnelle. Au fond, une large porte en chêne à quatre vantaux rappelant la porte d’entrée permet d’accéder aux pièces de réception, toutes tournées vers le parc.
À ce niveau, les cinq pièces de réception sont toutes communicantes. Au centre de la façade côté parc, le grand salon de musique de style Louis XVI est couvert de boiseries finement sculptées, et de soieries. Son plafond peint représente un ciel au milieu d'un oculus bordé de fleurs.
À ses côtés, deux salles à manger communiquent aussi avec la cuisine. Elles sont ornées de lambris de chêne et de toiles peintes des années 1920, figurant des corbeilles de fruits. L’une des salles à manger bénéficie d’un accès au parc.
Un salon et un boudoir sont aménagés près du grand salon de musique. Dans le celui-ci, une cheminée de marbre noir est ornée d'un contrecœur représentant une tête de lion et deux cornes d'abondance. Ici encore, comme sur tout le niveau, le parquet est à bâtons rompus. Le salon, en miroir de l’une des salles à manger, bénéficie lui aussi d’un accès direct au parc.

Rez-de-jardin
Sous le rez-de-chaussée et accessible depuis la cage d’escalier, un niveau en rez-de-jardin mène à d’autres pièces de réception et des espaces dédiés au rangement et au stockage. La chaufferie est située en face d'un bureau et une cuisine de taille plus modeste est située sous la cuisine professionnelle.
Une autre salle à manger au plafond en pierre voûté et aux murs en tuffeau est placée sous les salles à manger.
La salle de musique a laissé place à ce niveau à la salle dite « romane », lieu feutré dédié à la relaxation et équipé d’un bain bouillonnant et d’un sauna. Comme dans la salle à manger voisine, le plafond en pierre est voûté et les murs laissent apercevoir le tuffeau.
Le reste de l’espace est occupé par des pièces de rangement.

Premier étage
L’escalier semi-tournant en chêne, véritable pièce d’art dans sa cage de vitraux près du hall d’entrée, permet de rejoindre le premier étage. En façade côté rue, deux chambres sont équipées de leurs salles de bain privée avec toilettes et douche. Côté parc, trois chambres sont installées avec les mêmes équipements que les précédentes.
Toutes ces chambres bénéficient de grandes ouvertures qui laissent entrer la lumière. Certaines sont équipées d’une cheminée en marbre rouge ou noir. Sur tout le niveau, le sol est en parquet à lames droites et les murs présentent des soubassements teintés de différentes couleurs et des toiles ou papiers peints accordés.
Les salles de bains ont un sol de parquet ou de tomettes. Certaines baignoires sont en pied.

Deuxième étage
Ce niveau est réalisé sur le même schéma que le premier étage. Cinq chambres occupent l’espace, avec chacune une vaste salle de bain avec douches et toilettes. Le décor est soigné et reprend largement les codes du reste de la propriété : soubassements, toiles peintes, parquets.
L’une des chambres à ce niveau, la plus vaste, est aménagée dans un style plus contemporain et sobre.

Le parc

Située en pleine ville, la propriété bénéficie d’un parc boisé de près de deux hectares. Le dessin paysager d’origine a été préservé, où certains arbres sont aujourd’hui centenaires. L'ensemble abrite de nombreuses essences : platanes, chênes, bambous, hêtres, noyers d'Amérique aux fruits particulièrement odoriférants, cyprès chauves, ifs, arbres de Judée, lauriers...
Une piscine chauffée a été aménagée et bordée d’une haie pour plus de discrétion.

La dépendance habitable

Bordant la rue, au côté du portail, une dépendance en tuffeau a été aménagée en habitation. Elle loge aujourd'hui les propriétaires du domaine. Le bâtiment est sur deux niveaux, dont un sous-combles. Le toit est en ardoise, percé de lucarnes œil de bœuf. Quatre fenêtres de toit ont également été créées récemment afin d'apporter un maximum de lumière à l'étage.
Un portillon permet de rejoindre la cour au devant de la dépendance depuis la rue.

Les écuries et le garage

Les anciennes écuries bordent la rue, au côté du portail d’entrée du domaine et font face à la dépendance habitable. L’espace a été en partie converti en garage. Le bâtiment est identique en style et en taille à la dépendance habitable. Un portillon permet également un accès facile à la rue depuis le devant de ces écuries.

Ce que nous en pensons

Le temps semble ici comme suspendu au début du siècle dernier, dans le Saumur de la Belle Époque et de l'âge d'or de la cavalerie. Bien abritée dans un domaine paisible et arboré, la bâtisse affiche un profil élégant, digne des grandes demeures bourgeoises du Val-de-Loire. Habilement rénové et entretenu, l'hôtel particulier est devenu un hôtel de charme, sous l'impulsion de ses actuels occupants. L'intérieur est une ode à l'art de vivre à la française, composé d'œuvres d'art et de décors d'une grande finesse. Le parc à l'anglaise annonce lui aussi d'agréables flâneries poétiques sous les ramures des arbres centenaires, alors que le marché de Saumur étale ses délices à deux pas.

2 660 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 237304

Surface cadastrale 18279 m2
Surface du bâtiment principal 1000 m2
Nombre de chambres 10

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Saumur et ses environs


Yannick Lafourcade +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus