A la limite de la Manche et du Calvados,
un château du 18e s. et ses dépendances entourés de près de 20 ha
Vire, CALVADOS basse-normandie 14500 FR

Situation

Le château se situe à proximité immédiate d’un village de 1.200 habitants, avec tous les commerces et services de proximité, à la lisière d’une forêt domaniale de 1.500 ha. De la gare de Vire, à 15 km, le train relie Paris en 3 h. L'accès à l’A84 est à 18 km.

Description

A l’entrée du village apparaît le château, au cœur d’un parc à la française. De la route, l'allée d'accès, bordée de hêtres, se divise en deux allées symétriques, ornées de buis taillés en boule, qui se rejoignent au pied du château. D’un côté, un étang agrémente le parc. Cinq dépendances sont réparties de l'autre côté.

Le château

C'est un modèle du classicisme architectural du 18ème siècle. Construit en 1783, il s'élève sur trois niveaux sous une toiture d'ardoise à quatre pans percée de lucarnes à fronton triangulaire. Il est construit en moellons et les encadrements des baies sont en pierre de granit. Disposées symétriquement, elles sont hautes et larges et habillées de fenêtre à petits carreaux. Au centre de la façade principale, un faux avant-corps central en pierre de taille est surmonté d'un fronton triangulaire. Au centre de la façade arrière, une tour a été flanquée et abrite l'escalier. Sur un côté, une extension discrète et bien intégrée a été ajoutée au 19ème siècle.


Rez-de-chaussée
Un large perron de pierre, bordant le faux avant-corps central, précède la haute porte-fenêtre. Le hall est traversant et lumineux. Un escalier tournant à deux volées droites fait face à la porte d'entrée. Il est logé dans la tour sur la façade arrière. Le jour central est éclairé par de très grandes baies. Les larges marches en chêne sont bordées par une rampe en fer forgé noir très ouvragé. Le limon est en pierre. Les lambris de hauteur tiennent une place essentielle dans l’art décoratif de cette époque, les moulures intégrant miroirs et tableaux. Le sol est carrelé, à damier noir et blanc. D’un côté, la porte à double battant ouvre sur une enfilade de deux salons, aux murs ornés de boiseries, parfois peintes. Tout comme les poutres laissées naturelles ou élégamment coffrées. La cheminée du premier salon est en marbre blanc. Dans le second salon, une imposante cheminée est en granit. Le sol est recouvert de dalles grises, au calepinage asymétrique. De l’autre côté, la double-porte ouvre sur la salle à manger, le sol est identique à l’entrée. Un couloir mène à la cuisine et à la buanderie. Ces deux pièces ont été aménagées dans une extension du bâti principal, qui a été ajoutée au 19ème siècle. La cuisine contraste par son modernisme actuel, très épuré et fonctionnel. Un long îlot central fait face à une grande cheminée en granit. Le sol est recouvert de grandes dalles carrées de couleur ardoise foncée.
Premier étage
Un large palier distribue de chaque côté un couloir au carrelage à damier noir et blanc. Des lambris de hauteur habillent les murs. Il dessert six chambres avec salle de bains. Elles sont largement éclairées par les grandes baies.
Deuxième étage
Un palier puis un couloir dessert deux chambres légèrement mansardées avec salle de bains et toilettes, et cinq chambres avec un point d'eau.

Les cinq dépendances

Un premier bâtiment est aménagé en grand garage avec grenier accessible par un escalier de façade.
Un petit bâtiment comprend deux boxes pour chevaux.
Un troisième bâtiment agricole abrite sept boxes avec un escalier de façade accédant aux combles.
Une ancienne boulangerie est aménagée en logis d'amis avec pièce de séjour et kitchenette, salle de bains, toilettes et mezzanine à l’étage.
Un logement de gardien comprend au rez-de-chaussée une cuisine, une pièce de séjour, une chambre et des toilettes. A l’étage, un palier dessert une chambre avec salle de bains et un grenier.

Le parc

Il est directement inspiré des œuvres du célèbre jardinier royal André Le Nôtre qui donna ses lettres de noblesse au jardin « à la française » : six hectares d'allées symétriques, de pelouses bordées de buis taillés en topiaires, parsemés de statues et ponctués par deux étangs. Des arbres de haut jet complètent à distance le point de vue. La ligne d’horizon se fond avec la campagne normande.
Le parc de six hectares est complété par treize hectares de terres.

Ce que nous en pensons

D'une élégance toute 18ème choisie il y a quelques années par une famille de parfumeurs célèbres, ce château n'attend que son futur occupant pour lui offrir une qualité de vie inégalée. Cheval, chasse, pêche, promenade en forêt, proximité du village très dynamique et touristique, sont ses atouts indéniables. De plus, au-delà de la beauté du bocage normand, la situation géographique est privilégiée. La baie du Mont-Saint-Michel est à moins d’une heure de voiture, comme les portes de la Bretagne ou les plages du débarquement.

1 900 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 720645

Surface cadastrale 19 ha 45 a 11 ca
Surface du bâtiment principal 600 m2
Nombre de chambres 8
Surface des dépendances 400 m2
dont aménagées200 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Sud Manche


Béatrice Buan +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus