Dans le Calvados, au cœur de la Suisse Normande, en surplomb de la vallée,
une maison de maître du 13ème siècle et ses dépendances au sein d'un jardin paysager
Caen, CALVADOS basse-normandie 14000 FR

Situation

La maison de maître est au cœur d'un village de la Suisse normande, région pittoresque et incontournable fortement marquée par l’architecture médiévale. Le hameau domine vallons et forêts, ainsi que la rivière l'Orne qui a sculpté ce paysage.
Caen et l'accès à l'autoroute A13 se situent à vingt-cinq minutes en voiture. Paris est accessible en trois heures par la route ou par le train.
Le village, avec tous les commerces de proximité et ses activités nautiques et de plein air, est à huit kilomètres.

Description

La maison de maître a été construite face au sud en moellons de shiste. Son origine remonte au treizième siècle, aux premiers temps des Harcourt, l'une des plus prestigieuses familles de Normandie. L’entrée du domaine, protégée par une grille, ouvre sur une allée qui aboutit à une large terrasse pavée de moellons de grès. De part et d'autre de la maison, trois importants bâtiments en pierre sont à usage de garage, de remise, d'atelier et de poulailler. Par ailleurs, un potager borde une boulangerie et son four à pain. À l'arrière de la maison, de larges espaces de détente enherbés et leurs terrasses dominent la vallée.

La maison de maître

Son élégante façade d'une parfaite symétrie se dévoile au premier coup d’œil. En moellons de schiste, typique de la région, elle s’avère d'une grande sobriété. L'encadrement des ouvertures est en pierres de taille. La toiture, à deux pans sur une partie et de style Mansart sur l'autre, est recouverte d'ardoises. Un bassin ornemental en forme de gueule d'un animal mythique est accolé à un pignon. D'importants travaux de rénovation ont été effectués pour lui redonner toute son authenticité. L'ensemble est en parfait état d'entretien.


Rez-de-chaussée
La double porte d'entrée ouvre sur un vaste hall. Ses dimensions sont imposantes. La hauteur jusqu'au plafond est de sept mètres. Le sol est pavé de larges dalles de pierre, les moellons des murs, les poutres et les solives ont été laissés apparents. Un très large escalier en pierre de taille et ses marches creusées par les siècles permet d'accéder au premier étage. Deux ouvertures mènent d'un côté vers le salon et de l'autre vers la salle à manger. Le sol du salon est parqueté de lames droites. Les poutres et solives sont apparentes et une cheminée en marbre décore un mur. A sa suite, une vaste cuisine, avec de larges dalles de pierre, éclairée notamment par une double porte-fenêtre qui ouvre sur le jardin. A la suite, une pièce à usage de buanderie. Un escalier de service en bois rejoint une chambre de service et une salle de douche. Dans la salle à manger, la cheminée est surmontée d'une glace. Elle est encadrée par des placards de bois peints insérés dans les murs. Un petit boudoir aux parois vitrées y est attenant. Le sol est recouvert de carreaux ciment avec un décor de fleur de Lys. Une porte ouvre sur un couloir qui mène, d'une part, à la cave et, d'autre part, à une seconde cuisine plus intime. Une chambre de service et sa salle de bains y est contigüe et une ouverture permet d'accéder à une terrasse.
Premier étage
L'escalier débouche sur un palier. Une porte ouvre sur un couloir qui sépare deux chambres avec leur salle de bains. Par ailleurs, une seconde porte ouvre sur une troisième chambre.
Deuxième étage
On accède au deuxième étage par un escalier intérieur. Un couloir distribue une chambre, une salle de bains et des toilettes séparées. Par ailleurs, une porte ouvre sur un appartement avec un salon, une cuisine, une chambre et une salle de bains et des toilettes séparées.
Combles
La surface sur plancher est d'environ 150 m2. Ce vaste espace, qui reste à aménager, est éclairé par trois lucarnes qui ouvrent sur le jardin au sud.

Dépendances

Au nombre de trois, elles se répartissent sur une surface d'environ 270 m2. Les garages, l'étable, le poulailler, une ancienne boulangerie et son four à pain en état de fonctionnement, ont été restaurés tels qu’à l'origine. Il y a deux siècles, le pain du village était cuit dans ce four.

Le jardin

Fidèle à l'esprit médiéval, le jardin est divisé en plusieurs espaces : jardin potager et ses carrés, jardin de simples, le verger. Des buis taillés et des cyprès forment des bosquets. La demeure est séparée du jardin par une ouverture avec un arc en plein-cintre insérée dans un mur de moellons de pierre. Une serre y est accolée. Des arbres sont disséminés dans les pelouses, tels un cerisier du Japon, un érable rouge, saule et autres conifères. Parfois, une fontaine à bras ou encore une statue côtoient le végétal. De ces larges espaces enherbés, la vue s'étend jusqu'aux monts de l'autre côté de la vallée.

Ce que nous en pensons

Cette maison de maître fut habitée dès le moyen-âge : l'esprit du lieu en est encore imprégné. Les premiers bâtisseurs ont laissé une demeure solide et sobre. Depuis, les éléments architecturaux ont été mis en valeur avec un sens du détail rare. Les volumes spacieux ont été conservés et dégagent bien sûr beaucoup de chaleur et de confort. La proximité de villages de charme (la renommée de certains marchés bio est solidement établie), de rivières et des forêts en font un lieu bucoliquement accompli. Le poulailler est habité. Les dépendances se languissent d'être aménagées et de parachever ainsi le soin particulier qui a été porté à l'ordonnancement de ces lieux.

Vente en exclusivité

790 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 902770

Surface cadastrale 4996 m2
Surface du bâtiment principal 370 m2
Nombre de chambres 6
Surface des dépendances 270 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Nord-Ouest Orne


Sandrine Torossian +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus