Aux portes d’une ville des bords de Loire,
un logis Directoire, ses dépendances et sa chapelle
Nantes, LOIRE-ATLANTIQUE pays-de-loire 44000 FR

Situation

À mi-chemin entre Angers et Nantes et à proximité immédiate d'une petite ville du bord de Loire, ancienne marche de la Bretagne, dotée de tous les commerces et services, écoles, collèges et centre hospitalier.
Sa gare SNCF permet de rallier Paris en 2h30 environ et son accès autoroutier conduit à Nantes ou à Angers en trois quarts d'heure.

Description

L’accès à la propriété s’effectue par une allée bordée d’arbres qui longe la route contournant la ville. À son extrémité, une grille en ferronnerie, encadrée par deux piliers en pierre, ouvre sur des douves en eau que franchit un pont de pierre. Le logis et ses dépendances en retour d’équerre se révèlent alors autour d’une cour d’honneur bordée d’une rangée de tilleuls.
De style Directoire, le logis a été édifié sur les vestiges d’un ancien manoir du 16ème siècle dont subsistent encore la chapelle et les communs.
Autour, un parc, des prairies et un bois constituent le domaine d’environ dix hectares.

Le logis

De plan rectangulaire, il s’élève sur un étage et un niveau sous combles non aménagés. Construit en tuffeau pour une grande partie des façades ainsi que pour les encadrements des ouvertures, les chaines d'angles, les corniches à denticules et le fronton côté parc, il est édifié sur un soubassement en granit et coiffé d'une toiture d'ardoise à quatre pans. Les pignons, ainsi que les parties latérales des façades, sont couverts d'un enduit au sable de Loire. Les façades sont composées de cinq travées de largeur identique, encadrées de pilastres colossaux coiffés de chapiteaux à feuilles d’acanthe. Un perron central côté nord accède à l’entrée du logis. Au sud, un autre perron couvrant trois travées descend vers le parc.


Rez-de-chaussée
Il comprend une entrée prolongée par un vestibule central, le tout sur sol en marbre. Deux colonnes en tuffeau assurent la liaison entre l’entrée, le vestibule et l’escalier à balustres en ferronnerie qui mène aux étages. Le vestibule comprend également des toilettes, un vestiaire et un second escalier qui conduit à la cave. L’entrée dessert d’un côté un salon, une salle à manger, une cuisine et une arrière-cuisine, et de l’autre, un bureau ainsi qu’une suite composée d’une chambre avec sa salle de bain, ses toilettes séparés et sa garde-robe. Le salon et le bureau sont traversants et l'ensemble du niveau a conservé de nombreux éléments d'architecture caractéristiques : parquet Versailles dans le salon, boiseries, cheminées en marbre, trumeaux, corniches à denticules au plafond, poutres apparentes dans la cuisine et la salle à manger. La cuisine dispose d'une entrée de service donnant sur la cour. L’arrière-cuisine accède directement au garage ainsi qu’à l’ancienne chapelle. Édifiées sur une moitié de la maison seulement, les caves, destinées aux pièces techniques, sont accessibles depuis le vestibule ainsi que de l’extérieur. Trois chaudières équipent la maison : l’une au fioul, l’autre à bois, la troisième étant une pompe à chaleur.
Premier étage
L’escalier en pierre, d’une volée à quartier tournant autour d’un mur d’échiffre en tuffeau, conduit à un palier lumineux avec un plafond aux solives apparentes. Le palier dessert les quatre chambres, chacune équipée de sa propre salle de bain avec toilettes et de nombreux rangements. Deux chambres sont dotées d’une antichambre. Certaines sont ornées d’une cheminée avec un miroir ou un trumeau. Une moquette recouvre tout le niveau et les plafonds sont à poutres apparentes.
Combles
Du palier du premier étage, dans un dégagement, un autre escalier mène aux combles. Ce deuxième niveau est constitué d’un grenier sur sol en carreaux de terre cuite et présente une charpente intéressante à chaque extrémité du logis. Trois grandes fenêtres de toits laissent entrer la lumière du côté nord.

L'ancienne chapelle

Faisant partie de l’ensemble originel du 16ème siècle, elle est édifiée en moellon de schiste et coiffée d’une toiture en ardoise à deux pans. Trois baies en arcs brisés ouvrent sur la façade sud, dont une en pied, équipée d’une porte-fenêtre. L’ancienne entrée de la chapelle, côté ouest, est composée d’une porte en bois à double battant dans un porche en arc-brisé. Les encadrements des baies sont en tuffeau. Sa superficie est d'environ 30 m², sous 4,76 m au faîtage, et fait aujourd'hui office de salle à manger d’été. L’accès se fait par le garage, qui communique avec l’arrière-cuisine.

Les dépendances

Située du côté oriental, une première aile est en retour d’équerre et borde la cour. Les communs datent de l’ancien manoir du 16ème siècle et en ont conservé les traits caractéristiques : portes en plein cintre, mur en moellon de schiste, haute toiture à deux pans sans ouverture. Ils se composent d’un garage pour trois véhicules, accessible par l’extérieur de la cour, ainsi que d’anciennes granges, d'écuries et de remises avec, à l’étage, un grenier à foin. À l’extrémité de cette aile, un ancien pavillon coiffé d’une toiture en croupe, est orné de deux lucarnes de façade en tuffeau surmontées d’un fronton triangulaire. Une seconde aile prolonge les premiers communs, en léger retrait après le pavillon, et présente quatre pièces indépendantes à usage de remise, dont une dotée d’un ancien four à pain. Le sol est en terre-battue.

Le domaine

Il s'étend sur environ 10 ha. Au sud du logis, un parc ouvre sur un tapis de pelouse, bordé de part et d’autre par une allée de tilleuls. Le tout est délimité par un mur de clôture en pierre et par des portails pour partie conservés. Au nord et à l’est, le logis est entouré de parcelles boisées, dont une peupleraie, ainsi que de marais constituant une zone d’intérêt communautaire pour les oiseaux classée « Natura 2000 ».

Ce que nous en pensons

De la pureté dans les lignes, des règles respectées, un air antique, bref un classicisme dont l’esthétisme recherche la perfection propre à l’honnête homme. Certains regretteront la présence de la route voisine mais l’importance du parc entre ville et campagne constitue un compromis parfait dans un espace naturel protégé et à l’abri du développement urbain.
Le bon état général du logis et le confort actuel en feraient une résidence familiale par excellence. Une activité d’accueil profiterait également à coup sur des attractives villes de Nantes et Angers, équidistantes.

787 500 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 509458

Surface cadastrale 10 ha 60 a 59 ca
Surface du bâtiment principal 280 m2
Nombre de chambres 5
Surface des dépendances 210 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
D'Ancenis à Nantes


Bruno Tavernier +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus