A 180 km de Paris, en pays d'Auge ornais,
un manoir bucolique des 15ème et 16ème siècles, avec source, bassin et lavoir
Champeaux, ORNE basse-normandie 61120 FR

Situation

A huit kilomètres de Vimoutiers et de son marché traditionnel. La campagne au relief vallonné du Pays d' Auge ornais est traversée de rivières, de sources et de prairies à perte de vue. Entre la maison natale de Charlotte Corday et le musée d'un emblématique AOP du patrimoine fromager. Paris se rejoint soit en train à partir de la gare de Lisieux en deux heures, soit par la route en deux heures vingt. Argentan et Falaise sont à trente minutes de voiture. Petits et grands commerces, écoles, collèges et lycées sont à dix minutes. Les plages de la Côte Fleurie sont facilement accessibles.

Description

La propriété est à l'écart du village. Sur plus d'un hectare, le manoir, la maison de gardien et le pressoir dominent le bocage normand à flanc d'un vallon, sans qu'aucune hiérarchie ne semble s'imposer. Le portail d'entrée ouvre sur un long chemin bordé par un verger qui mène aux bâtiments. Un ruisseau serpente entre les arbres et les prairies du domaine pour se déverser en cascade dans le bassin du lavoir. Au dessus de la maison, un jardin potager a été planté le long d'une clôture en bois.

Le manoir

Edifié entre le 15ème et le 16ème siècle, cet ancien fief est représentatif de l'architecture du Pays d 'Auge : murs en pans de bois, soubassement de briques ou de silex qui épousent la pente naturelle du terrain. Construit sur un plan rectangulaire, il s'élève sur deux niveaux sous combles. La façade avant, ornée de détails sculptés, est percée de baies qui apportent une lumière généreuse. Les colombages forment l'ossature de la maison jusqu'au toit à deux pans en tuiles de pays percé de lucarnes jacobines. Sur la façade opposée, une tour carrée à colombages abrite l'escalier en chêne qui dessert le premier étage et les combles. Accolé au bâti, le manoir est agrandi par une extension à toiture à quatre pans de tuiles. Une grande terrasse en bois, recouverte d'une pergola, fait face à la pièce d'eau.


Rez-de-chaussée
L'entrée distribue d'un côté le salon puis le bureau en enfilade. De l'autre, la cuisine suivie d'une grande chambre. Une entrée indépendante permet d'accéder à toutes les pièces de la maison depuis le jardin. Les murs du salon sont couverts de lambris. Le sol est pavé de carreaux de terre cuite. De larges cheminées en pierre, au linteau de chêne sculpté soutenu par deux corbeaux en granit, séparent le salon du bureau. Les poutres sont apparentes. L'autre partie de la maison, avec buanderie, deux chambres et une salle de douche, est accessible par l’extérieur et, à l'intérieur, par un escalier en bois de pin. Le chauffage géothermique et l'atelier sont situés dans l'extension.
Premier étage
Toutes desservies par un couloir, les trois lumineuses et spacieuses chambres au parquet de chêne donnent sur le bassin. Un décor de toile de Jouy tapisse un petit salon. Les plafonds sont avec poutres et solives apparentes. Au bout du couloir, une salle de douche est éclairée par une fenêtre à petits carreaux. L'escalier mène aux combles qui sont à aménager.
Bâtiment de dépendances
Un ancien pressoir au soubassement de pierre, dont les murs en torchis et à colombages ont été restaurés, sert de local d'entretien, de stockage pour le matériel de jardin et le bois de chauffage. Des ardoises recouvrent la toiture. Une longère dont le toit a été restauré attend une nouvelle fonction.
Le parc
Idéalement situé, le parc arboré d'un hectare, planté de feuillus et agrémenté d'un verger, s'étend en prairie sur toute la propriété où sillonne un ruisseau. Plusieurs saules pleureurs plongent leurs branches dans le bassin d'eau vive. Les rosiers grimpants côtoient les hydrangea blancs. Un vaste potager clôturé est prêt à être exploité.
Lavoir
En retrait du bâti, le lavoir en pierre surmonté d'une toiture se reflète dans l'eau du bassin alimenté par une source jaillissante. De part et d'autre, des carrés de plantes aromatiques dessinent l'espace. Le bassin d'alimentation surmonté d'un muret de pierre se déploie sur une surface de 200 m2. C'est par une double cascade en granit que l'eau se déverse dans le bassin où des anatidés se livrent à la baignade.

Ce que nous en pensons

Un élément d'architecture rurale augeronne. Voici ce que représente ce digne témoin d'un passé révolu au cours duquel les maisons étaient construites avec les éléments naturels qui les entouraient. La promesse d'une vie paysanne améliorée par tous les éléments de confort, réhaussée par un vent d'agriculture respectueuse de son environnement et des marchés locaux vivants. Une vie tout simplement heureuse.

Vente en exclusivité

610 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 249519

Surface cadastrale 11690 m2
Surface du bâtiment principal 200 m2
Nombre de chambres 5
Surface des dépendances 300 m2

Conseiller
Nord-Est Orne


Sandrine Torossian +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus