À 1h de Lyon, entre le Pilat et les Monts de Forez,
une maison de maître de 1928 et son parc
Chazelles-sur-Lyon, LOIRE rhones-alpes 42140 FR

Situation

À 600 m d'altitude, entre Lyon et les Monts du Forez, la petite ville de Chazelles-sur-Lyon respire l'air des forêts et des montagnes entourée de ses terres agricoles ou boisées. Tandis qu'au sud-est s'étend le parc naturel régional du Pilat, à l'ouest s'étire celui de Livradois-Forez, l'Auvergne côté soleil levant. À quelques km de là, s'écoule paisiblement la Loire.
Au cœur d'une commune rurale dynamique, la propriété se situe dans la Loire à la frontière du Rhône et de Saint-Symphorien-sur-Coise, à 33 km de Saint-Étienne ainsi qu'à 53 km de Lyon. Tous les jours, des bus toutes les 15 min relient la ville à la métropole. L'aérodrome d'Andrézieux-Bouthéon n'est qu'à 20 min. L'autoroute A72 à 20 km environ permet de récupérer rapidement l'A89 ou l'A47, puis l'A7 selon ses envies de déplacement sur le territoire.
La petite commune propose de nombreux services de la maternelle jusqu'au lycée, un cinéma, une médiathèque, un musée de France, des restaurants dont un étoilé, et les habitants ont à leur disposition l’essentiel des commerces et services avec plus de 60 boutiques.

Description

Bâtie en 1928, l'imposante "maison château", surnom apparu lors de la construction, est placée sur le tiers supérieur de la parcelle, laissant ainsi le parc s'épanouir à ses pieds à l'ombre des bosquets et des grands conifères. Fruit des architectes et de la mode de l'époque, elle s'élève d'étage en étage avec toute l'élégance du souvenir des années folles.
Une boutasse en eau cachée au fond du jardin, une petite dépendance, une volière, une grande piscine ainsi qu'un terrain de tennis en dur à rafraîchir complètent l'ensemble.
Clos de murs sur une grande partie, elle ne subit aucune nuisance visuelle, ni sonore.

La maison de maître

Depuis le portail en métal à double ouverture, en s'approchant par l'allée, l'imposante maison se présente comme un véritable produit de l'architecture des années 1920 et 1930.
Sur trois niveaux, la maison présente de larges façades enduites, sous une toiture à avant-toit de tuiles plates à deux pans avec lucarnes capucines, ajourées de nombreuses baies équipées de fenêtres croisées à petits carreaux dans le tiers supérieur. Sous la lueur d'une lanterne, l'entrée principale se fait par un perron avec garde-corps couvert d'un large auvent en croupe soutenu de trois colonnes où grimpe une vigne vierge. Les trois fenêtres rectangulaires, ainsi que la porte avec imposte vitrée arc en plein cintre, sont décorées grilles de fer forgé à motifs spiralés. Le soubassement de la maison est en pierre rouge brune ceinturé de blanc sur tout le pourtour. À l'arrière, une avancée en arc de cercle propose une vue dégagé sur le parc. Elle est surplombée à l'étage d'un balcon de même forme avec rambarde en pierre à balustres en poire.


Rez-de-chaussée
La porte vitrée franchie, une petite entrée avec toilettes d'un côté laisse la place au grand vestibule. Sol en marbre, plafond à la française, il est aménagé en son centre en salle à manger. Ouvert sur l'extérieur et l'ensemble des pièces environnantes la lumière est ici chez elle de tous côtés. Une grande salle de séjour en parquet lustré à bâtons rompus et sa cheminée en marbre jouissent de l'éclairage de fenêtres en arc en plein cintre à double ventail. Le petit salon en parquet droit avec sa fenêtre en baie ronde propose une vue au-delà du village sur les collines voisines. La cuisine américaine, sa grande cheminée en bois fonctionnelle et son lustre en cristal associent habilement le contemporain aux boiseries et son parquet à bâtons rompus. Accessible depuis le grand vestibule ou la cuisine, un palier mène vers les étages supérieurs, départ d'un escalier central en pierre avec sa rampe en fer forgé aux motifs spiralés, couverte d'une main courante de bois patiné. Sur son côté, longeant l'office et l'ancienne cuisine, un petit escalier conduit au rez-de-jardin par l'intérieur. Une porte dissimulée sous lui permet d'accéder à l'extérieur.
Premier étage
Entièrement aménagé pour la nuit avec ses 4 vastes chambres aux larges fenêtres avec espagnolettes, ses parquets droits reflètent une lumière parfaitement maitrisée. L'une des chambres est équipée d'une salle de bains privative avec baignoire et douche, ses toilettes. Une autre profite d'un balcon donnant sur le parc. Une salle d'eau, des toilettes indépendantes et un bureau qui pourrait servir de cinquième chambre, sont accessibles depuis le palier au sol dallé de motifs d'entrelacs stylisés. Une garde-robe, avec de grands placards de part et d'autre, installée dans un dégagement sert de lien entre la grande chambre et le palier. L'étage et toutes les pièces sont grandes et lumineuses.
Deuxième étage
Aménagé en un appartement indépendant, il est accessible par le grand escalier central. Depuis le rez-de-chaussée, une porte dissimulée sous l'escalier permet également de rejoindre le dernier niveau sans passer par le porche et le grand vestibule. Sur son seuil, une large porte vitrée permet de l'isoler de la maison sans en obstruer la lumière ni le regard. Sa cuisine affiche un piano de cuisson professionnel noir et doré, sol en marbre comme sur le palier, ouverte sur un espace salle à manger. Sa salle de séjour en parquet droit, sa chambre avec salle d'eau, ainsi qu'une pièce à usage non-déterminé, sont complétées par une salle de bains avec en fond une garde-robe-buanderie, et des toilettes suspendues indépendantes en marbre blanc et noir du sol au plafond.
Rez-de-jardin
Il se développe sous l'ensemble du bâtiment et reste à rafraîchir. Il se compose d'autant de pièces qu'au niveau supérieur. S'y trouvent un double garage, une buanderie, une chaufferie, un ancien stockage à charbon vidé de ses boulets, une cave et divers espaces de dégagements.
Le parc
D'une surface approximative de 6000 m2, presque plat, il se partage entre jardin en gazon, fleurs, grands conifères et bosquets divers. Il accueille une piscine de grande taille, un terrain de tennis à rafraîchir, une volière, une assez grande boutasse encore en eau, et, en fond de parcelle, une petite dépendance d'environ 15 à 20 m2.

Ce que nous en pensons

Recevoir avec élégance et subtilité à deux pas de la Loire et de la montagne, une vie de calme où tout s'écoule dans le raffinement, voici, en partie, ce que propose cette maison de maitre. Le caractère de cette propriété, solide et distinguée, repose non seulement dans sa noblesse d'apparence, mais aussi dans ce qu'elle nous rappelle de son passé. Il est aisé de s'imaginer quelque soirée festive, champagne et cigare à la main, musique jazz et swing à la radio, tandis que s'affèrent les danseuses et danseurs sur le parquet lustré.
Aujourd'hui, au temps du télétravail, des souhaits de vivre en harmonie avec son temps, il ne saurait être plus facile d'appréhender un projet familial et professionnel que dans un environnement comme celui-ci. L'ensemble est harmonieux, la décoration authentique et de qualité, la poésie de ces bâtisses nourries de souvenirs est un supplément d'âme que les maisons actuelles ne possèdent pas.

Vente en exclusivité

1 700 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 380317

Surface cadastrale 5890 m2
Surface du bâtiment principal 500 m2
Nombre de chambres 5
Surface des dépendances 20 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Lyon et ses environs


Sophie Batsch +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus