En pleine Gascogne, sur les hauteurs de Lectoure,
un antique château du 13ème siècle transformé au 18ème
Lectoure, GERS midi-pyrenees 32700 FR

Situation

La demeure et ses dépendances, en position dominante, se situent à quelques minutes du centre de la petite et célèbre cité de Lectoure. Agen (gare TGV) et Auch, capitale de l'Armagnac, sont à environ quarante minutes de route ; Toulouse (aéroport international et gare TGV), à une heure et quart.

Description

Un petit chemin bordé de chênes verts et cyprès bifurque d'une petite route rurale et gravit les derniers deux-cents mètres menant à la demeure et au pigeonnier du 17ème siècle. La variété et la quantité d'arbres plantés par les actuels occupants marquent le caractère de la propriété qui s'étend sur un peu plus de trois hectares. Cyprès, cèdres, séquoias, ifs, arbres de Judée, magnolias, chênes verts représentent les éléments parmi les plus saillants de la trentaine d'espèces plantées. Une esplanade gravillonnée et encadrée par de vieux murs bas en maçonnerie de pierre s'étend entre l'entrée de la maison et le talus qui marque le sommet de la colline. Accolés à la maison, un chai ainsi qu'une chapelle du 13ème siècle furent transformés en écurie après 1824. Une terrasse donne sur le versant du vallon ainsi que sur la cité de Lectoure. En contrebas a été aménagée une piscine discrètement placée.

La demeure

Construite en pierre de taille, elle s'élève sur deux niveaux sous combles non-aménagés. La toiture est couverte de tuile canal comme le veut la tradition. Une génoise surplombe cinq oculi. L'entrée se fait, façade nord-ouest, depuis l'esplanade gravillonnée, par une porte parfaitement centrée et encadrée de chaque côté par deux baies. Au niveau supérieur, cinq baies cintrées parfaitement symétriques sont d'aplomb avec les ouvertures du rez-de-chaussée. D'un côté, un bâtiment plus bas a été accolé et fait office de garage et d'ancienne maison de gardien ; de l'autre côté, un ancien chai a lui aussi été réaménagé, en garage ou remise. La façade sud-ouest laisse voir l'ancienne « sala » ou château gascon primitif tel qu'il a été intégré au bâtiment actuel à la fin du 17ème siècle. Une ancienne chapelle du treizième siècle se remarque par ses petites ouvertures à un niveau supérieur.


Rez-de-chaussée
Le premier niveau d'habitation se distingue par deux parties indépendantes qui communiquent par le vestibule de l'entrée : la maison de maître et l'appartement de gardien. L'entrée constitue en soi une pièce de séjour par ses dimensions et son escalier dont la rampe est un ouvrage d'art datant de la fin du 17ème siècle. Les premier degrés sont un dallage de larges pierres de gave. Le sol est carrelé de terre cuite. Dans les demeures gasconnes, le vestibule était le lieu où l'on recevait et où se faisaient les adieux à ceux, plus intimes, qui avaient été conviés dans les appartements, d'où le soin esthétique et de confort apporté au lieu. Une porte donne dans l'appartement privé ; une autre, non moins importante, dans celui du gardien. Le premier consiste en un vaste salon, autrefois cuisine comme l'atteste la sobriété de la cheminée et la présence d'un important évier de pierre. Carrelé de terre cuite, il donne sur la terrasse exposée au sud-est. Un dégagement distribue tout d'abord une cuisine puis un salon d'importance comparable à celle de la salle de séjour. Un débarras, des toilettes. L'entrée dans le logement de gardien se fait par une porte à double battant qui ouvre sur ce qui fut un salon Louis XV, aux lambris peints en rechampis, et qui se trouve être désormais une cuisine ayant aussi fonction de salle à manger. Un manteau de cheminée de marbre noir, plus tardif, a été posé. Un petit corridor conduit à un salon situé dans une des parties les plus anciennes de la maison ainsi qu'à une pièce qui recèle encore les vestiges d'anciennes latrines doubles, en alcôve. Le sol y est carrelé. Une chambre dont le sol est actuellement une chape de ciment. Une salle d'eau avec douche et toilettes.
Deuxième niveau
Comme de coutume, il est consacré aux chambres à coucher et compte aujourd'hui des sanitaires modernes. L'ensemble est carrelé de terre cuite. Les baies sont toutes à petit-bois et les huisseries intérieures en bois de noyer ouvragé. Le palier dessert, du côté nord-ouest, une chambre isolée et, à l'opposé, une antichambre précédant une chambre avec alcôve. Une troisième chambre se situe du côté sud-est, au-dessus de la salle de séjour. Toilettes indépendantes. Une salle de douche et une salle de bain. Située à l'aplomb de la cuisine/salle à manger de l'appartement de gardien, une vaste pièce avec cheminée Louis XV et les restes de lambris d'appui nécessite une réfection complète, du plancher disparu au plafond. La hauteur sous plafond de l'étage est de 3,80 m environ.

Ancien pressoir

Postérieur à la construction de la maison, il date sans doute d'après 1824, date à laquelle une partie des dépendances du domaine ont été détruites. Sa surface est de 88 m².

Garage

Accolé à la maison de maître, il occupe une partie des communs dont l'ancienne fonction est peu claire. Sa surface est de 41 m² environ.

L'ancienne chapelle du 13ème siècle

Facilement reconnaissable par ses ouvertures et proportions intérieures, elle fait aujourd'hui corps avec une autre dépendance, une étable de laquelle elle n'est pas séparée intérieurement. Leur toiture aussi est commune, d'un seul tenant, et contribue à produire un effet de volumes enchevêtrés avec les toits des autres éléments du bâti. Sa surface est de 58 m² environ.

Ancienne étable

Accessible par une ouverture propre ainsi que par l'ancienne chapelle avec laquelle elle forme aujourd'hui un ensemble communiquant, elle est à usage de remise. Sa surface est de 89 m² environ.

Piscine

En bon état, elle mesure 10 m x 5 m.

Ce que nous en pensons

Pour qui connaît Lectoure et son aura de « Gordes » gasconne, la propriété se présente de façon amène : sans faire partie à proprement parler de la cité, elle profite par sa situation sur une colline voisine, de sa proximité et ce, par les avantages certains qu'elle présente. Il serait difficile de résister à la beauté du site, à la tranquillité du lieu et à l'agrément du séjour, effet des proportions particulièrement agréables de l'ensemble des pièces. Alors qu'il est possible de s'établir dans les lieux sans devoir accomplir aucuns travaux particuliers, la partie de la maison autrefois occupée par des gardiens saurait être restituée avec bonheur dans son état d'origine. Les dépendances elles-mêmes pourraient se voir réattribuer des fonctions à la hauteur de leur qualité architecturale.

850 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 739798

Surface cadastrale 3 ha 9 a 53 ca
Surface du bâtiment principal 496 m2
Nombre de chambres 5
Surface des dépendances 276 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Gers


Philippe Fritsch +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus