Dans le centre ville d'Autun, au cœur d'un parc de 7000 m2 boisé d'arbres remarquables
une maison d'inspiration palladienne
Autun, SAONE-ET-LOIRE bourgogne 71400 FR

Situation

En Bourgogne, dans le Parc naturel régional du Morvan, la ville d'Autun est connue pour la richesse de son patrimoine et de son environnement paysager. Son mur d'enceinte rappelle son origine gallo-romaine, « Augustodunum », fondée par l'empereur Auguste. Dans les hauts quartiers, la cathédrale et la tour des Ursulines sont des témoins de son histoire médiévale. Au 18e s., l’évêché, le lycée militaire et de nombreux hôtels particuliers sont construits. En plus de son histoire et de sa situation géographique, l'attrait d'Autun est particulièrement fort sur les plans économique et touristique, ainsi que ses lycées, collèges et écoles de qualité. Paris est à 3h en voiture et Lyon à 2h. La gare TGV Le Creusot-Montchanin, à 30 min en voiture ou navette, rallie Paris en 1h20 et Lyon en 45 min.

Description

La propriété est située entre le lycée militaire d'Autun et la place de la mairie dans le secteur protégé. Construite vers 1860 par un banquier d'Autun, entomologiste et botaniste, la maison est implantée au cœur d'un vaste parc, planté d’arbres centenaires aux essences variées. Son architecture extérieure et intérieure semble être inspirée des maisons néo-palladiennes en vogue au 19e s. Le terrain servit au jeu d'arquebuse au 18e s. puis devint le parc d'une propriété mitoyenne. Au 19e s., son propriétaire céda le parc à son fils banquier qui construisit la demeure en son centre. Le parc, dessiné par des allées, bosquets et parterres de fleurs, est un témoin de sa passion pour la botanique.
Une longue grille en fer forgé, bordée de part et d'autre par d'élégants pavillons, marque l'entrée de la propriété. Dans la perspective du portail, un séquoia géant dissimule la maison qui se découvre en empruntant les allées qui le contourne. Au pied de celui-ci, une rocaille et deux statues de déesses concourent à la théâtralité de l’arrivée.
Une allée mène à une cour de dépendances composées d'écuries, garage, bûcher et poulailler, et d'un portail secondaire donnant dans une rue parallèle.

La maison

Construite sur plan carré, élevée sur caves et sous toiture en croupe avec fenêtres de toit, elle est entourée d’un terre-plein. Au centre de la façade d'arrivée : un portique avec deux colonnes cannelées avec chapiteau toscan, et un entablement de même style surmonté d’un balcon orné d'un garde-corps décoratif. La porte d’entrée est encadrée par des pilastres à l'esthétique similaire aux colonnes. De grands rhododendrons encadrent le portique. Les élévations des façades suivent un ordonnancement régulier de fenêtres croisées à la française, surmontées de linteaux moulurés, agrémentées de persiennes. Les façades sont enduites avec chainages d’angle en pierre de taille. Une corniche, décorée d'un bandeau d'attique de style toscan, souligne la toiture. Des portes-fenêtres avec perron sur les façades latérales permettent d'accéder au parc.
La maison est composée de trois niveaux sur caves. Son architecte intérieure reprend les dispositions des maisons d'inspiration palladienne : un plan carré cruciforme à l’intérieur répondant à l'aspect extérieur. Les pièces sont situées aux quatre angles afin de présenter un excellent panorama dans toutes les directions : au rez-de-chaussée, vues sur le parc, à l'étage, vues sur les arbres du parc, et au loin, les toits vernissés du lycée militaire, de la cathédrale et son quartier canonial. Ces pièces d'angle sont ordonnancées autour de l'escalier central et communiquent entre elles, donnant une circulation
autour du noyau central. Un bâtiment en appentis de plan rectangulaire, couvert en cuivre, est situé sur la façade côté parc en regard du portique.


Rez-de-chaussée
Le vestibule ouvre sur un escalier central en bois éclairé par une ouverture sommitale dans la toiture avec verrière. De part et d’autre du vestibule, le salon et la salle à manger. Les décors de ces pièces de réception sont d’époque, plafonds moulurés, sols avec un damier de marbre rose et noir dans le vestibule et la salle à manger et parquet dans les salons. Le grand salon est fort d'une cheminée centrale avec décors en marbre blanc, de murs avec tentures dans des boiseries. Les portes sont moulurées avec des linteaux sculptés, des frontons de boiseries décorés de motifs fleuris, une serrurerie décorée et dorée. De part et d’autre de la cheminée, deux portes desservent un petit salon avec des boiseries d’appui bas, une cheminée en marbre et une porte-fenêtre donnant sur le parc par un perron. La salle à manger est aménagée de boiseries en arc de cercle sur le mur principal avec une niche concave ovale au centre agrémentée d’un poêle ancien alsacien en faïence. Derrière cette boiserie : deux portes dérobées vers un placard d’office d’un côté et l’accès à la cuisine de l’autre. La cuisine se compose d'un espace salle à manger avec une cheminée en pierre de taille, et d'un espace cuisine séparé par un îlot central. Une porte-fenêtre permet l'accès au jardin par un perron. Elle donne sur un office qui dessert le bâtiment en appentis, avec buanderie, toilettes, bureau, et le petit salon.

Premier étage
De part et d'autre du palier, des ouvertures avec boiseries voutées desservent les chambres. Donnant sur la façade principale, deux chambres accèdent à une salle de bains centrale avec toilettes, elle-même menant au balcon. Puis sur l'autre façade, deux chambres avec salle de douche, des toilettes, et une bibliothèque.
Deuxième étage
Sous combles, avec un sol en tomettes hexagonales, il est aménagé de trois chambres mansardées éclairées par des fenêtres de toit, et d'une salle de bains avec toilettes. L'autre moitié est un grenier.
Les caves
La demeure est construite sur un niveau complet de quatre caves voûtées et de cinq petites, ventilées par des soupiraux dont deux caves à vin. S'y trouvent également un fruitier et une chaufferie renfermant la chaudière à gaz.

Les pavillons d'entrée

À l'entrée de la propriété, de part et d'autre de la grille, veillent deux pavillons en pierre de taille sur la partie haute et enduite au rez-de-chaussée. Ils sont élevés sur deux niveaux, reliés par un escalier extérieur en quart de tour. Une glycine rampante agrémente leurs façades côté parc.


Pavillon
Le pavillon situé à droite de la grille se compose, au rez-de-chaussée, de deux salles dont la plus grande a probablement servi d'orangerie. À l'étage, deux pièces, desservies par un couloir et des dégagements au centre.
Pavillon
D'après des archives, le pavillon situé à gauche de la grille aurait servi de bureau de banque à l'origine, probablement les pièces du bas. Au rez-de-chaussée, deux pièces et des toilettes. À l'étage, chambre, pièce de vie, cuisine, salle de bains avec toilettes.

Les dépendances

La propriété présente de nombreuses dépendances utiles pour l'entretien et l'agrément.


Bâtiment de dépendances
Dans l'ancienne basse-cour, indiquée dans les plans du 18e s., il est enduit avec couverture en tuile de Bourgogne. Un poulailler clos de grillage est attenant au bâtiment. Il se compose d'une ancienne écurie avec stalles, d'un garage et d'un bûcher. Un escalier dans le garage central permet d'accéder à un étage de grenier.
Remise
Près de la serre, un bâtiment de remise avec trois pièces distinctes : établi, abri à vélo, pièce de rangement pour le mobilier de jardin et autres objets d'agrément.
Maison du jardinier
En brique rouge, elle devait abriter les récoltes. Sur sa façade, un grand thermomètre indique toujours la température, donnant le nom des pays ou des lieux de vie pour lequel la température est idéale.

Le parc

La maison a été implantée en son centre au 19e s. Les allées, qui ont été conservées le long des murs qui ferment la propriété, sont bordées de charmilles et permettent de se promener dans différents bosquets aux pourtours de la propriété. Les allées centrales sont également bordées de buis et symphorines. Devant la maison, un majestueux séquoia géant annonce la richesse du parc planté d'arbres éminents : ginkgo bilobas, liquidambar, noisetier remarquable, magnolia macrophylla, rhododendrons, rosiers grimpants. Devant la façade du petit salon, un bassin d'agrément de forme ovale dans un parterre en pelouse.


Verger
Il est planté de cerisiers, pommiers, poiriers, noyers, pêchers, vignes, asperges, groseilliers et framboisiers.
Jardin potager
Guère plus cultivé, il se situe près d'une serre, à restaurer, et de bacs pour les semis.

Ce que nous en pensons

Un écrin de verdure au cœur de la ville, un ensemble préservé au cœur de cet écrin, un foyer au cœur de cet ensemble.
Par son architecture unique à Autun, la demeure est idéalement placée au centre de la ville en contrebas des hauts quartiers. Une vie à la campagne au sein d'une ville est un luxe précieux de nos jours. Les nombreuses constructions de caractère et d'époque ouvrent la voie à de multiples activités. Les deux pavillons d'entrée attendent de reprendre vie pour servir de logement pour un gardien, de chambres d'hôtes ou de show room d'une activité professionnelle ; tout est possible. Enfin, la qualité des intérieurs réservent toute l'ambiance satinée et l'élégance presque festive et tamisée, d'un foyer du 19e s.

Vente en exclusivité

650 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 904626

Surface cadastrale 7188 m2
Surface du bâtiment principal 417 m2
Nombre de chambres 7
Surface des dépendances 420 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Sud du Morvan


Marie de La Ville-Baugé +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus