Dans la Région Centre-Val de Loire, une gentilhommière du 18ème siècle,
dans un domaine de 24 ha de prairies, jardins, bois, et rivière
Montargis, LOIRET centre-val-de-loire 45200 FR

Situation

Le village encore authentique du département du Loiret situé dans la vallée de l’Ouanne est traversé par une rivière de première catégorie serpentant en un paysage ponctué de bocages, bois et prairies. Moulins et lavoirs, pont, église et anciens remparts s’harmonisent dans le bourg. Proche des villes de Montargis et Châteaurenard, non loin des départements voisins de la Seine-et-Marne et de l’Yonne. À 120 km de Paris, facilement accessible par les autoroutes A6 et A77 ou A5 et A19. À 13 km de la gare SNCF qui relie la capitale en une heure.

Description

À la sortie du village, la propriété surplombe le bourg. L'ensemble, d’une superficie d’environ 24 ha est entièrement clos et arboré. Depuis la route, une petite maison de gardien avoisine un grand portail. L’allée centrale, longée d’arbres, conduit à la cour d’honneur. Les corps de logis, murs d’enceintes flanqués de deux tourelles cylindriques sertissent la cour de plan rectangulaire, véritable tapis de verdure, terrasses et parterres empierrés. Autour, espaces prairials et potager, petite pièce d’eau et boxes en bois pour chevaux. De petites allées dessinent le paysage : prairies d'une surface d’environ dix hectares, parcelles boisées, jardins en pelouse avec terrain de tennis, verger. Le parc qui s'offre à la vue et l'odorat est planté d’essences variées : cèdre, marronniers, châtaigniers, tilleuls, saules-pleureurs, pins, arbres à floraison et autres conifères parfois centenaire définissent les perspectives. Le camaïeu de verts prédomine et les arbres à fleurs y donnent le rythme. Bosquets et arbustes abritent beaucoup d’oiseaux et les cervidés s’y réfugient. De l’autre côté de la petite route, un terrain d’environ six hectares, enherbé et boisé, longe le cour d’eau riche de sa grande biodiversité aquatique. Le bois situé sur le plateau et accessible depuis la prairie a une surface d’environ cinq hectares.

La gentilhommière

Après l’époque gallo-romaine, le hameau est érigé en paroisse au 7ème siècle sous le patronage de Saint-Sulpice. À partir du 9ème siècle jusqu’à la Révolution, celui-ci vivra au rythme de son monastère tenu par des abbesses bénédictines. L’ensemble religieux sera également tenu au 12ème siècle, par la Commanderie des Templiers de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem.
L’Ancienne motte prévôtale du 11ème siècle devient au fil des siècles « maison-forte ». Édifiée à sept-cents mètres au-dessus du village, sa position naturelle et dominante sur le coteau s’anime autour d’un bâtiment quadrangulaire, palissadé et entouré d'un fossé. La vallée légèrement incurvée et traversée par son cour d’eau donne encore aujourd’hui au hameau une allure d’amphithéâtre. Par filiation, les propriétaires du château furent chevaliers, vassaux, conseillers du roi et aussi, au 17ème siècle, plusieurs familles de tanneurs de la région.
Malgré les épidémies, le brigandage, les turpitudes de la guerre de Cent-Ans et à plusieurs reprises son abandon, l’édifice subsiste. Il apparaît même probable que Jeanne d’Arc y séjourna avec sa troupe. Le gué aux abords du château « sur une carte de 1777 stipule « le Gué de la Pucelle ».
Au début du 15ème siècle, sous l’égide d’un procureur du roi de Louis XII auquel François Ier succéda, fut entreprise une restauration de la maison-forte aux influences renaissantes du Val-de-Loire et d’Italie. Elle se traduisit par la conservation de l’appareil féodal et la transformation en gentilhommière sans étage habitable. Au 16ème siècle, le style Renaissance est clairement affiché. En 1750, le seigneur des lieux restaure entièrement l’édifice dans la tradition sobre, robuste et pratique, moulures et torsades.
De plan rectangulaire, d’une superficie d’environ 700 m² sur deux niveaux, le logis s’élève sur les anciens contreforts et caves voûtées. Les murs sont couverts d’un enduit, les encadrements de baies et corniche en pierre de taille. La toiture est percée de nombreuses lucarnes jacobines et se couvre de tuile ancienne. Au mur pignon est adossée une partie plus basse que le corps central. Celle-ci permet de rejoindre la tourelle qui est aménagée. Son toit est conique et couvert de tuile. Le perron de l’entrée principale ainsi que la terrasse pavée sont rehaussés d’une marquise en verre et fer ouvragé.


Rez-de-chaussée
Le niveau couvre une surface d’environ 427m².
Le vaste vestibule couvert au carrelage à cabochons est le départ de l’escalier tournant en bois à rampe en fer forgé. (Des toilettes y ont été aménagées.) Il dessert les deux côtés de la maison. Salle de réception d’environ 66 m² avec poutraison apparente et lumière traversante, cuisine équipée et salle à manger dont le sol est couvert de tomette ancienne. L’ameublement en bois de chêne. Fours et piano sont intégrés dans l’ancien four à pain. Les imposantes poutres sablées sont laissées apparentes. Terrasse avec vue sur le parc. Un couloir dessert l’entrée de la cave voûtée. Laverie avec salle d’eau/toilettes. Une bibliothèque avec cheminée dont le manteau est sculpté en bois de chêne. Une ouverture accède par la terrasse pavée au jardin de la cour centrale. De l’autre côté, un salon lumineux d’environ 76 m² revêtu d'un dallage en pierre, cheminée avec insert et solives apparentes. Un bureau avec cheminée au manteau de bois sculpté, une pièce de séjour avec petite cuisine d'appoint dans la tourelle. Un escalier en bois mène à la mezzanine faisant office de chambre à coucher et distribue également une salle d’eau/toilettes située dans la tourelle.
Etage
Le niveau est d’une surface d’environ 264 m². Un palier dessert, d’un côté, une première chambre d’environ 68 m². La hauteur sous plafond, la charpente laissée apparente et les nombreuses baies rendent la pièce très lumineuse. De l’autre côté, un débotté accède à une deuxième chambre avec salle de bain et toilettes. Un couloir distribue deux autres chambres avec salles d’eau et une chambre de 52m² avec baignoire balnéo, salle d’eau et toilettes.

La grange restaurée

D’une surface d’environ 435m² et de plan rectangulaire, le bâti est en pierre couvert d’un enduit de ton clair et surélevé par rapport à la cour d’honneur. À l’arrière, tout le long de la façade, une terrasse murée de plus de 200 m² accède au terrain de tennis. La toiture à deux pans est couverte de tuile de pays et est percée, côté cour, de nombreuses lucarnes à pavillon. Les larges baies et portes vitrées sont en aluminium noir, au nord comme au sud.


Premier niveau
Le niveau abrite une salle de 205 m² environ, parfaitement aménagée pour une piscine chauffée de 12m x 5 m, une cuisine ouverte faisant aussi office de bar. Une autre pièce est aménagée en un sauna et une salle d’eau/toilettes. Un escalier tournant en bois conduit à l’étage. Le sol est carrelé et les murs peints en blanc. Chauffage au sol.
Deuxième niveau
Une salle de réception lumineuse d’une superficie d’environ 190 m² entièrement parquetée. La charpente est laissée apparente.

Maison d’amis et grange

De même facture que les autres dépendances, de plan rectangulaire, en pierre couverte d’un enduit clair. La toiture à deux pans est couverte de tuiles anciennes. Les encadrements des baies sont en brique. Au mur pignon est adossée une petite partie plus basse ainsi que la deuxième tourelle. L’ensemble est perpendiculaire à la grange restaurée et se divise en deux parties.

La grange
D’une superficie d’environ 138 m², elle est percée de deux grandes portes fermières et sert de remise au matériel de jardinage et permettrait de rejoindre la grande salle de réception. La hauteur sous faîtage est d’environ 7,8 m.

La maison d’amis
D’une superficie d’environ 476 m², elle s’élève sur deux niveaux. Elle pourrait se diviser en plusieurs appartements. Toutes les baies ont vue sur l’entrée de la propriété ou sur le verger et les prairies.
Le premier niveau d’environ 277 m² abrite de nombreuses pièces de séjour, trois cuisines aménagées et toilettes. Le sol est couvert soit de tomette, soit de carrelage. Cheminée. Les murs sont peints en blanc ou tapissés.
Le deuxième niveau a une surface d’environ 199 m². Une pièce palière dessert une chambre et un bureau dans la tour. Un couloir longé d’une garde-robe distribue cinq chambres dont une avec salle d’eau et toilettes, deux salles d’eau, des toilettes. Le sol est en parquet droit. Une réfection de l’ensemble est en cours.
À cela s’ajoutent deux petites dépendances « machinerie », un préau, four à pain, cinq boxes pour chevaux et une petite maison de gardien.

Ce que nous en pensons

Une unité parfaite dans un univers singulier et reposant tourné vers l’avenir où tous les projets seront audacieux. « Le chargé d’histoire » prend ici tout son sens tant l’esprit des lieux est inspirant : au fil de l’eau, là où toute l’aventure humaine a commencé. Les décorateurs d’intérieur y trouveront une forte source d'inspiration et l’environnement naturel où la faune et la flore s’exaltent enchantera les amateurs du vivant dans toutes ses dimensions. Sans être complètement isolée, la propriété profite d’une tranquillité certaine, sans travaux majeurs à réaliser, et à quelques lieux seulement de la capitale.

Vente en exclusivité

1 600 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 492990

Surface cadastrale 24 ha 96 a 14 ca
Surface du bâtiment principal 700 m2
Nombre de chambres 8
Surface des dépendances 1208 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Gâtinais et Puisaye


Dalila Bessahli +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus