En Bourgogne, dans le centre d'Autun,
une maison de ville des années 1900
Autun, SAONE-ET-LOIRE bourgogne 71400 FR

Situation

En Bourgogne, Autun est réputée pour la richesse de son patrimoine et de son environnement paysager dans le Parc naturel régional du Morvan. Son mur d'enceinte rappelle l'origine gallo-romaine de la ville, « Augustodunum », fondée par l'empereur Auguste. Dans la haute ville, la cathédrale et son quartier canonique sont des témoins de son histoire médiévale. Au 18e s., l’évêché, le lycée militaire et de nombreux hôtels particuliers sont construits. Le quartier de la ville basse se développe au 19e s. grâce à l'essor économique de la ville. En plus de son histoire et de sa situation géographique, l'attrait d'Autun est particulièrement fort sur les plans économiques et touristiques, pour ses lycées, collèges et écoles publics et privés.
Paris est à 3h en voiture et Lyon à 2h. La gare TGV Le Creusot-Montchanin, à 30 min en voiture ou navette, rallie la capitale en 1h20 et Lyon en 45 min.

Description

Cette maison de ville se situe à proximité des remparts de l'ancienne ville fortifiée d'Autun. À quelques mètres, le théâtre et l'hôtel de ville témoignent de l'essor d'Autun au 19e s. et au début du 20e s. La maison, construite dans les années 1900, est représentative des courants architecturaux de l’époque entre le début de l’art nouveau et le Post-Haussmannien en vogue à Paris à cette époque. Sa hauteur et ses matériaux de construction ouvragés la distinguent des maisons bourguignonnes environnantes. Située à l’angle de deux rues, sa façade en rotonde surmontée d’un dôme constitue l'élément central de la construction flanquée de ses deux ailes. Sur le côté est, la façade prolongée par un rez-de-chaussée couvert d'un toit terrasse, se poursuit par un long mur avec portillon d'accès dans le jardin puis un portail plein.

La maison

Elle est élevée sur deux niveaux entièrement sur caves.
Les lignes courbes de la façade principale sont typiques de la période Art nouveau : son perron avec marches concaves, les boiseries de la porte d’entrée et son linteau flanqué d'un blason décoratif, les consoles galbées à volutes qui soutiennent le balcon. Le bossage des façades des rez-de-chaussée, les colonnes corinthiennes aux étages, le balcon théâtral, conservent un certain classicisme. Les colonnes du deuxième étage, moins hautes, donnent une perspective d’élévation vers le dôme couvert en ardoise en écaille de poisson avec épi de faitage ornementé. Les façades latérales sont ordonnancées à chaque niveau avec des baies cintrées en anse de panier, fenêtres agrémentées de persiennes et de lambrequins décorés, avec balcon central et balconnets, encadrées par des pilastres avec chapiteaux ioniques. Elles sont enduites au premier étage. Les toits en ardoises à pans coupés sont agrémentés d’une lucarne centrale en pierre de taille avec fronton cintré et de cheminées monumentales en briques rouges ornementées.


Rez-de-chaussée
L'entrée se fait par la rotonde, ouvrant sur un grand vestibule, avec au sol, une mosaïque avec décors floraux. Des doubles portes en boiseries surmontées d'un linteau mouluré, plafond avec corniche, des pilastres sur les murs rythment la distribution vers plusieurs pièces. À droite de l'entrée, une double porte conduit à un appartement comprenant chambre, bureau et salle de douche avec toilettes. Une porte vitrée mène au grand escalier. Dans l'enfilade de l'entrée, le grand et le petit salon présentent le même raffinement des décors, avec appuis bas en boiserie, parquet en chêne, cheminée en marbre blanc dans le grand salon. Ils communiquent vers la salle à manger, donnant un grand espace de réception. Des portes-fenêtres dans le petit salon et la salle à manger ouvrent vers une terrasse de plain-pied et le jardin. Au centre de la salle à manger, une cheminée ouvragée en chêne avec linteau, encadrée par deux fenêtres avec vitraux. La pièce donne sur un vestibule qui présente un escalier en chêne tournant à retours. La cuisine équipée, avec un office accolé, donne sur le vestibule d'escalier et vers l'extérieur sur une petite terrasse puis le jardin.
Premier étage
Une large palier central dessert, en étoile, plusieurs pièces. À droite de l'escalier, la chambre principale donnant sur le balcon en rotonde, avec un lit encadré par des alcôves moulurées. Elle mène à une salle de douche avec toilettes également accessible par le palier. À côté, une seconde chambre puis un bureau, en enfilade, qui ouvre sur la terrasse. De l'autre côté du palier, une grande chambre donnant également sur la terrasse, une chambre sur rue avec salle de douche, une lingerie et des toilettes indépendantes. La terrasse avec balustres en pierre de taille offre une vue panoramique sur le mont de La Croix de la Libération et les monts du Morvan. Les sols sont parquetés et par endroit couverts d'une moquette bordeaux.
Deuxième étage
Un escalier droit permet d'accéder à un deuxième étage. Un couloir dessert deux greniers, deux pièces qui étaient d'anciennes chambres de service, et une pièce en rotonde située sous le dôme, toutes à restaurer.
Les caves
La maison est construite sur caves avec soupiraux. Une porte dérobée située dans une boiserie de l'escalier permet d'y accéder. Elles se composent d'une cave à vin, d'une chaufferie, d'un établi, d'un local à vélo, et d'un bûcher.

Le jardin

Une terrasse borde la façade de la maison. Elle permet d'accéder de plain-pied au jardin orienté sud-ouest, puis au mur de clôture côté rue. Il est agrémenté d'une pelouse et frangé d'arbustes, hortensias, buddléias, lilas, hydrangéas et de rosiers.
Le mur de clôture est percé d'une porte piéton au centre et d'un portail électrifié qui ouvre sur un bâtiment ouvert servant d'abri de jardin et de garage.

Ce que nous en pensons

Ni hôtel particulier, ni maison bourgeoise, la bâtisse attire l’œil par son architecture singulière pour Autun. Ses façades extérieures très ouvragées augurent du caractère raffiné et du confort voulu par son commanditaire, notable d'Autun. Ses grands volumes des pièces de réception distribuées autour d'un escalier monumental transportent vers une autre époque. Idéalement située dans le centre ville d'Autun, elle est à proximité des écoles et des commerces, tout est accessible à pied ou à vélo. Des plus confortables et chaleureuses, elle est à la fois une maison familiale et de réception, avec ses salons presque parisiens. L'étage de comble à aménager apporte des possibilités d'agrandissement très intéressantes.

Vente en exclusivité

490 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 595292

Surface cadastrale 735 m2
Surface réception72 m2
Hauteur sous plafond3.30
Surface totale intérieure318 m2
Nombre de pièces 11
Nombre de chambres 5

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Sud du Morvan


Marie de La Ville-Baugé +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus