À 1h10 de Paris, en secteur sauvegardé, un hôtel particulier du 19e s.
entouré de son parc, à rénover
Sens, YONNE bourgogne 89100 FR

Situation

En Bourgogne, l'hôtel particulier repose au cœur de Joigny, cité au riche patrimoine. La ville présente de nombreuses maisons à pans de bois sculptées datant du 16e s. Ces demeures, les églises et le château font de Joigny une ville de la Renaissance.
L'hôtel particulier est situé dans une rue calme. Son parc orienté plein sud permet de jouir d'une vue sur l'Yonne qui coule à ses pieds.
De la propriété, tous les déplacements en ville peuvent se faire à pied ou en vélo. Une situation privilégiée grâce aux nombreux commerces de proximité, aux restaurants et à une gare, située à 10 min à pied qui dessert Paris Bercy en 1h10 min.

Description

L'hôtel particulier est constitué d'un corps principal sur rue et de deux ailes perpendiculaires donnant sur le parc clos de murs. Il a été reconstruit vers 1860, sur une base plus ancienne, par une famille d'agents de change de Joigny qui faisait commerce de vin, comme lieu de réception et d'entreposage. Par la suite, l'immeuble a subi des modifications mineures au 20e s. liées à ses usages successifs : quartier général allemand pendant la dernière guerre, cabinet médical et ophtalmologique puis, plus récemment, habitation.
Il a conservé ses éléments d'origine mais nécessite des travaux de rénovation importants.

L'hôtel particulier

Il est érigé sur deux niveaux avec des combles éclairés en façade par trois lucarnes bombées. La toiture mansardée ou en croupe est couverte d'ardoises et de petites tuiles plates. La façade principale est couverte d'un enduit de type mouchetis. Le soubassement est en pierre à assises irrégulières. Les baies de six carreaux avec persiennes en bois sont ordonnancées à sept travées. La corniche en pierre est moulurée tout comme le bandeau. Les jambages et les linteaux sont en coupes de pierres peu saillantes.
Il reste l'encadrement d'une ancienne porte cochère qui a été obstruée. Le balcon à l'étage se prolonge sur toute la longueur du corps parallèle à la rue. La charpente en bois chevillé de l'immeuble est à entrait retroussé. Enfin, la porte d'entrée est composée de deux vantaux en bois plein et d'une imposte vitrée.


Rez-de-chaussée
Le grand hall dessert à droite ce qui était le cabinet médical et à gauche l'escalier en bois tournant à 4 noyaux dont les quatre premières marches sont en pierre. Plus loin, se trouve l'ancienne cuisine. En face, le vestibule orné de boiseries et au carrelage en carreaux d'origine permet d'accéder à la terrasse qui donne sur le parc. Il dessert également la salle de séjour qui est décoré d'un plafond peint, de moulures sur les portes et de boiseries style Second Empire. En son centre, trône une cheminée en marbre noir, miroir trumeau, avec un arc monolithe chantourné agrémenté d'une coquille en son centre. Les pièces de réception ont de grandes fenêtres orientées vers le sud. Dans l'aile gauche : l'ancienne salle à manger avec ses moulures au plafond et plus loin l'ancien jardin d’hiver ayant servi de cabinet de l'ophtalmologue. Dans l'aile droite : deux chambres, une salle de bains et l'escalier de service qui desservait les chambres de bonne. En contrebas : les anciennes écuries, les anciens chais transformés en cellier avec accès au jardin et enfin, l'accès au garage. Les sols sont pavés de carrelage à motifs étoilés ou de parquet à point de Hongrie.
Premier étage
Il est desservi par deux escaliers aux deux extrémités. Un grand couloir permet d'accéder à trois chambres et une salle de bains. Plus loin, de nouveau trois chambres et une salle de bains, ainsi qu'une salle d'eau et une salle de séjour. Du couloir, une porte accède à la grande terrasse qui donne sur la rue. Les sols sont couverts de parquet droit et certaines pièces présentent des cheminées de marbre. De grandes fenêtres éclairent les pièces.
Deuxième étage
Dans le corps principal, un couloir couvert de tomettes au sol dessert trois chambres avec des fenêtres orientées sur le sud.
Combles
Avec charpente apparente, ils sont aménageables au premier et au deuxième étage.
Cave
De nombreuses caves parcourent le sous-sol de l'immeuble. La plus grande, avec voûtes en berceau, servit pendant l’occupation allemande de salle de danse. Des marques de tâcheron apparaissent de-ci de-là. Les autres caves sont plus récentes.
Garage
Une entrée indépendante donne accès à un garage pour une voiture avec un escalier menant à un logement de service à rénover entièrement.
Pavillon
Un kiosque à deux étages se trouve au fond du parc : l'entrée se fait par le parc au niveau supérieur et par la chaussée qui longe l'Yonne au niveau inférieur. Il est orné de vitraux de l'époque contemporaine sur ses portes semi-vitrées et jouit d'une vue panoramique sur l'Yonne. Son sol rouge et blanc, qui contraste avec l'opacité de ses murs et de son plafond, est dallé de motifs géométriques. Il a longtemps servi de commerce pour antiquités.
Le parc
Entièrement clos, il est structuré autour d'un ovale. La terrasse de l’hôtel particulier y mène. Des allées longent le centre. Dans la végétation, devenue luxuriante, émerge une collection de rosiers, des buis de grande taille, un ancien potager, ainsi que des arbres de hautes tiges. Au fond du parc, une terrasse équipée d'une rambarde surplombe l'Yonne. La structure métallique d'une serre importante est adossée au garage.

Ce que nous en pensons

Joigny fait partie de ces villes "intermédiaires" qui profitent actuellement d’une bonne dynamique car accessibles depuis Paris en moins de 1h30. Le TER qui y mène en si peu de temps a cela de sympathique que l’on peut faire un aller-retour dans la journée pour une quinzaine d’euros seulement.
Quant au bâtiment dont il est question, ses nombreux éléments de décor encore présents ainsi que sa situation centrale, dominante et préservée lui assurent de rencontrer un nouvel occupant convaincu et passionné par sa restauration. Pour cela, la Fondation du Patrimoine devrait pouvoir être un allié de poids tout comme les avantages liés à l'existence du "Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur" de la ville.

Vente en exclusivité

450 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 598052

Surface cadastrale 1857 m2
Surface du bâtiment principal 650 m2
Nombre de chambres 10

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Nord de l'Yonne


Yves Delloye +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus