Au cœur d'une bastide, entre Dordogne, Gironde et Charente,
un hôtel particulier du 18ème siècle et sa terrasse à la vue imprenable
Angoulême, DORDOGNE aquitaine 16000 FR

Situation

Située en Périgord vert, entre le village d'Aubeterre-sur-Dronne, l'abbaye d'Échourgnac, la forêt de la Double et le grand étang public de la Jemaye, la petite ville de Saint-Aulaye est une ancienne bastide fondée en 1288 sur un éperon rocheux dominant une plaine traversée par la Dronne. L'église romane du 12ème siècle classée Monument Historique, le château du 13ème devenu mairie, le lavoir public, le pont gothique sur la Rizonne sont quelques uns des monuments qui illustrent son histoire et participent de son caractère.
Les commerces et services du quotidien sont accessibles à pied de même que la plage, la guinguette et la base nautique au bord de la Dronne. Le bourg est traversé de ruelles et d'escaliers propices à la promenade. La ville de Ribérac est située à un quart d'heure de route. L'aéroport de Bordeaux est joignable en 1h15 et la gare TGV/LGV d'Angoulême en moins d'une heure.

Description

La bâtisse a été construite sur les anciens remparts de la ville, eux-mêmes édifiés sur un surplomb rocheux naturel. Cela explique le fort dénivelé existant entre les deux extrémités de la propriété. Le plateau incluant la maison et sa terrasse est situé au cœur de la ville, à proximité des commerces et de l'Office de tourisme. Il domine un jardin en terrasses accessible par un remarquable escalier en équerre constitué de deux volées en pierre tournant sur un repos. Le panorama depuis la terrasse se déploie au premier plan en surplomb de la piscine et le jardin arboré où coule une source qui alimente une ancienne cressonnière alors qu'à l'arrière-plan, l'horizon pointe loin en direction des collines verdoyantes de la Charente. La propriété est mitoyenne à l'ouest, sans toutefois souffrir de vis-à-vis. Au sud et à l'est, elle est contournée par une ruelle pavée où se situent la porte d'entrée de la maison ainsi qu'un portillon secondaire en fer forgé ouvrant directement la terrasse.

L'hôtel particulier

Dans une rue pavée, la façade de pierre taillée crépie à la chaux et patinée présente de nombreuses fenêtres à petits carreaux aux volets de bois peint en blanc. Dans un semblant de symétrie, elles encadrent une porte d'entrée en bois sculptée, de ton rouge vin. Une imposte, rappelant des vitraux, suit la forme arrondi de l'arc plein cintre de la baie. Le marchepied est paré d'une plaque en métal au motif géométrique. Du lierre, parfaitement taillé, habille l'ensemble du rez-de-chaussée. Sous la toiture couverte de tuile canal et la génoise, quatre lucarnes en œil-de-bœuf percent le niveau des combles.


Rez-de-chaussée
Un corridor traverse la maison en ligne droite de la porte d'entrée principale au vestibule lumineux qui ouvre sur la terrasse. C'est un passage à la décoration soignée et aux matériaux nobles révélant aux invités la réussite de leur hôte d'antan. Les murs sont en pierre calcaire taillée dont l'appareillage est laissé apparent. Le sol est couvert de dalles carrées noires et blanches disposés en damier ponctué de carreaux à motifs floraux. Le plafond laisse apparaître les solives. L'arc plein cintre de la porte d'entrée se retrouve au bout du couloir encadrant une porte Art Nouveau à deux vantaux et aux formes arrondies. Le vestibule a fonction d'antichambre à la terrasse et de palier pour le départ d'un escalier suspendu en bois, aux balustres finement tournées. Le salon fait face à la salle à manger et présente avec sa cheminée un volume ample décoré par une frise peinte le long des murs. Le sol est un vieux parquet en échelle à larges lattes sous lequel se situe une cave à vin. Un petit salon de télévision suit la salle à manger, elle même reliée à la cuisine. Celle-ci peut accueillir une grande tablée, est de forme trapézoïdale, dotée d'un cheminée monumentale, d'un plan de travail carrelé, d'un sol en carreaux de terre cuite et percée d'une fenêtre sur la rue et de trois baies sur la terrasse mitoyenne. Derrière l'escalier l'entrée de la cave, une buanderie et la chaufferie.
Premier étage
Le palier fait fonction de salle de billard et a vue sur la terrasse. Le parquet ancien se poursuit dans le couloir et la chambre d'ami, équipée d'une salle de bain privée avec douche et toilettes. Les deux autres chambres se partagent une deuxième salle de bain avec toilettes.
Combles
L'escalier ouvragé mène jusqu'aux combles qui ont été partiellement aménagés. Ils abritent deux chambres et un bureau éclairés par des lucarnes et des fenêtres de toit. Une salle de douche commune.
Terrasse
Tel un belvédère, elle domine la piscine et le jardin en contrebas, et ouvre une perspective dégagée sur la cime des arbres et les collines alentour. Le long et fin garde-corps blanc en fer forgé protège sans gêner le regard. La terrasse est plane et recouverte d'une belle pelouse entretenue traversée par des allées pavées. Arbre, arbustes et massifs fleuris ponctuent l'espace tout comme les bancs, salons de jardin et autres transats.
Pavillon
À l'extrémité de la terrasse, la séparant d'une ruelle piétonnière en escalier, un petit pavillon en pierre de taille abrite une remise. Les encadrements des ouvertures et les chaînages d'angle sont délicatement taillés en relief. Surmontant la corniche moulurée, le toit à quatre pans est couvert d'ardoise et coiffé d'un double épi de faîtage en métal. Il est encadré d'une salle à manger d'été couverte et d'un portillon blanc, en fer forgé, donnant sur la rue, dont le dessin ornemental consiste en une fleur en partie basse et deux volutes portant un vase Médicis sur sa partie haute.
La piscine
Un escalier droit et massif, en pierre taillée, longe l'ancien rempart jusqu'à un palier de repos puis s'en écarte en retour d'équerre en direction de la terrasse de la piscine. Les quarante-deux marches en pierre qui le composent sont toutes surmontées d'une plaque en métal antidérapante et décorative signée des initiales LB d'un aïeul du propriétaire. La piscine au chlore de 12 m x 6 m, équipée d'un plongeoir, est entourée d'une terrasse en bois et d'arbustes divers.
Jardin
Sur un terrain légèrement en pente, le jardin est composé : d'une ancienne cressonnière, c'est-à-dire d'un bassin alimenté par une source, dans lequel les anciens faisaient pousser du cresson ; d'un abri de jardin ; d'un potager ; de grands arbres en bordure de propriété et de fruitiers.
Abri à voitures
En option, à une centaine de mètres, deux chalets en bois à usage de garages peuvent être acquis.

Ce que nous en pensons

L'hôtel particulier, au cachet architectural certain, s'apparente à une magnifique armoire ancienne dont le fond s'ouvre, aux invités seulement, sur une autre dimension, un jardin secret et magique. La terrasse, centrale, dominante, protectrice, fleurie, parfaitement entretenue est irrésistible. Elle apporte la lumière et laisse le regard se perdre à l'horizon. Elle est un belvédère, un espace de jeu, de réception, de détente et de contemplation. Elle est une pièce supplémentaire de 270 m² de plain pied avec la maison. Ainsi, pourvoyant une grande qualité de vie, la propriété a cette rare particularité de rassembler en un lieu unique les avantages du dynamisme urbain et une vue rassérénante, gommant ainsi les principales distinctions entre résidence principale et lieu de villégiature.

Vente en exclusivité

550 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 629884

Surface cadastrale 2313 m2
Surface totale intérieure390 m2
Nombre de pièces 13
Nombre de chambres 6
Nombre de chambres possible7
Surface Terrasse270 m2
Surface Cave24.2 m2
Eau
Jardin
Surface Garage 117 m2
Surface Garage 217 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Périgord Blanc


Jonathan Barbot +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus