Au cœur du très recherché quartier Notre-Dame de Versailles,
un hôtel particulier du 18e siècle et son jardin à la française
Versailles, YVELINES paris 78000 FR

Situation

La maison offrant plus de 460m² habitables est située dans une rue calme et résidentielle du quartier des Prés (au sein du quartier Notre-Dame), à quelques minutes à pied de l’entrée du parc du château par la Grille de la Reine. Il fut longtemps appelé « La Ville-Neuve » du fait de la construction dès 1664 de nombreux hôtels devant le château. Quant à la rue de la Paroisse et ses commerces, les halles de la place du marché et la gare de Versailles-Rive droite (vers la Défense et Saint-Lazare), elles ne sont qu’à une dizaine de minutes.

Description

Plus de deux siècles d’Histoire sont gravés dans cette demeure à la toiture à la mansart édifiée en 1780, totalement restaurée dans les règles de l’art en 2005, avec une distribution des pièces adaptée à une vie de famille du 21e siècle.
La façade côté rue est composée de cinq travées développées sur quatre niveaux dont les architectures illustrent leur hiérarchie. Au rez-de-chaussée dans la travée centrale, l'entrée est mise en scène sur un ressaut par rapport au corps du bâtiment et par son linteau cintré. Le premier étage, niveau noble au 18e siècle, est mis en valeur par ses fenêtres pourvues de balustres et de tympans triangulaires ornés de denticules. Le second est dénué de tout ornement, hormis des moulures sur les piédroits et linteaux des fenêtres. Les combles aux brisis garnis de lucarnes coiffent l’édifice et forment le troisième étage.
Côté jardin, c'est une façade tripartite qui s’élève sur quatre niveaux. Elle est singulière par la dissymétrie de ses travées droite et gauche qui présentent pour l’une deux fenêtres par niveau, pour l’autre une seule, et par l’apparition de terrasses aux deuxièmes et troisièmes niveaux. Les décors extérieurs sont concentrés sur les piédroits et le chambranle des fenêtres que viennent délimiter un jeu de moulures et de lignes de refends. Enfin, un entablement antiquisant est déposé au sommet de la façade tel une architecture antique, il délimite la transition entre la façade et les combles.
Ce sont d'élégantes fenêtres à espagnolette qui garnissent les façades, elles laissent généreusement entrer la lumière dans tout l'édifice.
Le jardin à la française, caractéristique du classicisme architectural, se situe au calme à l’arrière de la propriété.
La cour pavée dissimulée derrière un porche monumental et au mur Sud décoré de niches en trompe-l’œil accède au corps de logis central, à une annexe abritant une salle de sport ainsi qu’au jardin. Dotée d'un portail automatisé, elle peut accueillir plusieurs véhicules.
Des caves aérées sous tout l’édifice accueillent entre autres la chaufferie.

Le rez-de-chaussée

Accessible par la cour pavée et par la rue, son entrée principale au sol en damier de dalles de Bourgogne claires et cabochons noirs se situe dans la cour pavée. Elle dessert sur sa droite « le cabinet aux singes », abritant le vestiaire qui, décoré de scènes évoquant les arts, s’inscrit dans la lignée des boudoirs du 18e siècle. Il est prolongé d’un couloir desservant l’entrée sur rue, l’escalier principal, puis la cuisine. Sur la gauche, se déploient un dégagement logeant l’ascenseur ainsi qu’un cabinet de toilettes.
Dans l’axe de l'entrée, une double porte habillée de serrures Louis XVI accède au grand salon agrémenté d'une cheminée en pierre claire, au sol en parquet de Versailles et aux murs richement moulurés. Une grande hauteur sous plafond anoblit l'espace largement ensoleillé par une porte-fenêtre à quatre pans, flanqués de ses deux grandes fenêtres latérales et ouvrant sur une terrasse d'environ 70m² qui précède le jardin.
Dans la continuité du salon, la salle à manger s’inscrit dans un style identique. La lumière venant de deux fenêtres sur jardin éclaire deux niches qui, supportant dans leurs creux d'imposants cratères, apportent de la solennité à la pièce.
Reliée à la salle à manger, la cuisine au sol de tomettes présente un équipement moderne et de vastes placards. Un grand îlot central est prévu pour accueillir les repas familiaux.


Premier étage
Offrant plus de 110 m², on y accède par l'ascenseur et l’escalier hélicoïdal à main courante en bois et balustres de métal. Ici aussi les plafonds sont hauts. Dès le palier, les sols habillant ses 5 pièces principales généreusement éclairées par de grandes fenêtres à espagnolette sont en parquet de chêne. Une chambre de maître de plus de 30m² accompagnée de deux grandes garde-robes et d'une salle de bains est face au jardin. Elle arbore une double porte-fenêtre flanquée de deux vantaux qui s'ouvre sur une terrasse à balustres en pierres.
Deux autres grandes pièces précédées d'un dégagement logeant un vestiaire et des toilettes occupent le reste de l'espace. Sur rue et sur jardin, elles sont aménagées en élégants bureaux.

Deuxième étage
C'est l'étage des enfants. Egalement desservi par l'ascenseur et l'escalier, comme le premier étage son sol est en parquet de chêne. Il offre sur 100m² trois chambres de bonne taille pourvues de placards, une salle de bains, une salle d'eau, des toilettes et une vaste "family room" pouvant héberger un babyfoot ou une table de ping-pong. A l'instar du premier étage, c'est une vaste terrasse face au jardin et placée en retrait de celle du niveau inférieur qui agrandit sa surface.
Troisième étage
Sous les toits aux terrassons en zinc et brisis en ardoise, le troisième étage se développe sur une surface d’environ 100 m². Il héberge avec un cachet aussi soigné que les deux niveaux inférieurs un appartement invité avec deux chambres, une salle d'eau et une cuisine. Une pièce de 14m² aujourd'hui agencée en salle de cinéma et une buanderie se déploient sur le reste de la surface.

Bâtiment de dépendances
Directement accessible depuis la cour pavée, son architecture fait écho à celle de l'édifice principal. L'ensemble affiche une surface de 35m² sur un seul niveau et abrite une salle de sport. Le jardin se contemple depuis son toit-terrasse bordé de balustres.
Jardin à la française
De forme quadrangulaire, il présente sur 540m² un labyrinthe de buis qui dessine une broderie le théâtralisant. Plusieurs bancs matérialisent des lieux de contemplation pour varier les points de vue à différentes heures de la journée. Une allée gravillonnée bordée de grands arbres et garnie çà et là de buissons et arbustes, le ceinture avec délicatesse.

Ce que nous en pensons

Parmi les très rares hôtels particuliers de Versailles encore structurés en un seul logis familial, cet ensemble édifice-cour-dépendance-jardin présente une architecture préservée et très bien entretenue depuis sa restauration. Son style respecte les normes du classicisme, tout en offrant une distribution moderne des pièces. L'ensemble constitue une exceptionnelle habitation qui abritera une famille en quête d’un lieu intime, facile à vivre tout en restant imprégné du glorieux passé de la ville royale, à quelques pas du mythique château de Louis XIV.

5 150 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 202101

Surface cadastrale 880 m2
Surface réception100 m2
Hauteur sous plafond3
Surface totale intérieure465 m2
Nombre de pièces 16
Nombre de chambres 6
Nombre de chambres possible4
Surface Cave90 m2
Surface Cour120 m2
Surface Terrasse70 m2



Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable


Philippe Desbois +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus