Aux portes d'Agen, un pavillon de chasse du 18ème siècle,
remanié au 19ème, sur 1,8 ha avec ses dépendances
Agen, LOT-ET-GARONNE aquitaine 47000 FR

Situation

À cinq minutes du centre-ville d'Agen, proche de l'échangeur autoroutier, d'un aéroport et de la gare TGV avec plusieurs liaisons quotidiennes pour Toulouse, Bordeaux et desservant ainsi Paris en trois heures et quart, toutes les commodités à proximité immédiate, la campagne et les sites touristiques de renom du Lot-et-Garonne et du Gers alentours. L'ancien pavillon de chasse et ses dépendances sont édifiés au sein d'un parc boisé d'arbres centenaires, protégé du tumulte de la ville pourtant toute proche.
De part et d'autre du pavillon, de vastes prairies ouvrent une perspective ainsi que la sensation d'être au cœur d'un parc d'une surface illimitée. Le murmure d'une cascade laisse deviner que la Garonne s'écoule en contrebas et en borde du terrain.

Description

L'accès à la propriété se fait depuis une large avenue résidentielle par un discret petit chemin champêtre à l'ombre de hauts arbres. Les premières dépendances se distinguent d'un côté de l'allée au bout de laquelle se dévoile le pavillon dressé sur une terrasse gravillonnée. Un cèdre d'un grand âge s'élève au centre d'une esplanade enherbée. De l'autre côté du logis, en face, un second ensemble de dépendances se compose, entre autres, d'une maison d'amis et d'un garage. Entre ces deux bâtiments, un portillon accède à l'espace piscine, protégé par une haie.

Le pavillon

Bâti au 18ème siècle, il a été remanié au 19ème. Deux ailes ont alors été adjointes, permettant ainsi l'aménagement caractéristique des demeures aristocratiques françaises, à savoir : les espaces dédiés au service et l'agrandissement des salles de réception. Le corps d'origine, au centre, est de surface carrée. Il se compose d'un rez-de-chaussée et d'un étage. La façade est classique et élégante, typique de l'architecture bourgeoise de l'époque : très largement ouverte, elle est percée de cinq hautes baies à petit bois, parées de lourds volets et surmontées d'un linteau droit et appareillées de pierre de taille, pour partie encore recouvertes par un enduit à la chaux.
Au centre, une porte d'entrée vitrée à double battant est surmontée d'une fenêtre cintrée et d'un linteau décoratif en pierre. Des corniches en pierre soulignent la toiture à quatre pans recouverte de tuile plate.
De chaque côté, les deux ailes sont de plain-pied et leur toiture est à deux pans garnie de tuile canal. L'ensemble du pavillon est bâti en pierre recouverte d'un enduit marqué par l'empreinte du temps.
L'autre façade, côté nord-est, celle sur laquelle ouvrent les pièces de séjour, fait écho à la première à l'exception des linteaux de pierre qui sont cintrés et des portes-fenêtres, plus nombreuses, au rez-de-chaussée, celles-ci facilitant la communication avec l'esplanade gravillonnée qui s'étend jusqu'au pré.


Rez-de-chaussée
Passé la porte à double battant de l'entrée principale, une salle de réception est le départ d'un grand escalier de bois. Le sol en carreaux de ciment, les trumeaux sculptés, moulures et boiseries ainsi qu'une importante hauteur sous plafond datent du 18ème siècle. Cette entrée distribue l'ensemble des pièces de la maison. Le salon d'apparat et de réception donne sur le parc et conserve, lui aussi, en parfait état, tous les éléments décoratifs du 18ème siècle : parquet d'origine, portes à double battant surmontées de trumeaux délicatement peints représentant des scènes champêtres et saisonnières, encadrées par de fines moulures. La cheminée de marbre blanc sculptée orne la pièce dotée de grandes ouvertures.
De part et d'autre du salon, une spacieuse bibliothèque équipée d'une cheminée dans l'aile nord et un « petit salon » avec cheminée de marbre côté sud. Enfin, dans le prolongement, une chambre et sa salle d'eau. L'entrée de service, des toilettes, la cave et l'escalier menant aux pièces mansardées, autrefois réservées aux domestiques, s'articulent autour d'un petit vestibule accessible depuis l'extérieur par une double porte plus discrète, mais aussi depuis l'entrée principale de la maison. Dans l'aile sud, en enfilade avec le « petit salon », une salle à manger pouvant recevoir de nombreux invités a été conçue lors de l'agrandissement de la bâtisse au 19ème siècle. Elle communique avec une cuisine équipée et son cellier, espaces aménagés dans les années 80 afin d'apporter un confort plus moderne. La particularité de ce niveau réside dans la possibilité de passer d'une pièce à l'autre par de
nombreuses portes, parfois dérobées, offrant ainsi une circulation originale à ce lieu de vie.
Premier étage
L'escalier est éclairé par un puits de lumière et la boule du départ de rampe constitue une sorte de point de mire, de repère architectonique. Le palier, aux proportions parfaites, distribue trois chambres dont les portes sont surmontées de frontons de bois moulurés. Le sol de l'étage est entièrement recouvert de parquet ancien. La confortable chambre de maître est rendue très lumineuse par deux hautes ouvertures et se pare de détails de qualité et de grande finesse. La cheminée de marbre gris est surmontée d'un manteau pourvu d'un miroir en trumeau et les deux cartouches sculptés au-dessus des portes à l'image de « Madame » et « Monsieur » sont des éléments, là encore, qui retiennent l'attention. Une salle de bain et des toilettes installées sous les plafonds rampants de l'aile complètent l'ensemble depuis les années 70. Quatre autres chambres avec cheminée prennent place à ce niveau ainsi qu'une autre salle de douche et toilettes vétustes, également créés dans le plafond rampants de l'aile opposée.
Un niveau intermédiaire se dissimule derrière une petite porte accessible depuis une des extrémités du couloir central de l'étage. Deux petites chambres et une salle de bain avec toilettes, autrefois destinées au personnel, et disposent de leur propre escalier reliant la cuisine du rez-de-chaussée.
Combles
Deux chambres mansardées ont été aménagées. Deux greniers.
Maison de gardien
Le premier ensemble a été édifié du côté de l'aile nord, au bout de l'allée d'accès à la propriété. Construits en pierre et brique, les bâtiments sont d'une hauteur modeste et encadrent un bassin de pierre au sein d'une petite cour cerclée de murs contre lesquels poussent des acanthes. Dans l'angle du parc se dresse un modeste pigeonnier qui permet d'accéder à une grande cave située sous la maison. Celle-ci comporte un salon, une petite chambre, une salle d'eau et, à l'étage, une autre pièce mansardée. À l'arrière de ce bâtiment, une grange pour partie construite en bois, fait office de bûcher. Des travaux sont à prévoir pour redonner une destination précise à ces lieux.
Maison d'amis
De l'autre côté du dégagement qui s'étend devant le pavillon, se situe un second ensemble de dépendances, dans un style quelque peu normand. Sa construction de pierre et briquette est soulignée par des frises de bois sous toiture. Ces dépendances abritent un garage et aussi une seconde maison avec salon, coin cuisine, salle d'eau et, à l'étage, une chambre. Enfin, accolé à cette maison, un dernier espace accueille un atelier au rez-de-chaussée et une salle de jeux à l'étage, celle-ci étant aménagée sous poutraison.

Ce que nous en pensons

La belle demeure de famille représente une forme idéale de compromis entre la vie citadine et celle d'une authenticité réellement campagnarde. Autant d'éléments de caractère préservés et élégants procurent sans aucun doute l'envie de redonner au lieu ses lettres de noblesse et son lustre d'antan afin qu'il retrouve la vie qu'il a connue autrefois. L'harmonie et l'atmosphère qui se dégagent sont propices au repos. Loin de l'agitation de la ville, les commodités sont pourtant toutes proches.

Vente en exclusivité

500 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 895203

Surface cadastrale 16800 m2
Surface totale intérieure500 m2
Nombre de pièces 16
Nombre de chambres 9

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Sud-Est du Lot-et- Garonne


Gaëtan de Laugardière +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus