Aux portes du Parc Normandie-Maine, une élégante demeure du 19ème siècle,
ses deux dépendances et son jardin botanique
Bagnoles-de-l'Orne, ORNE basse-normandie 61140 FR

Situation

La maison de maître se situe à 13 kilomètres de Rânes, dans une ville au riche passé de tisserands. Au 19ème siècle, le premier métier à tisser entraîné par une machine à vapeur y est installé. La demeure est dans le centre-ville, où tous les commerces, écoles et collèges sont accessibles à pied. La station thermale de Bagnoles-de-l'Orne est à 7 km. Comme son aérodrome spécialisé dans l'aviation légère et de loisirs. La gare est à 10 min et Paris-Montparnasse se rejoint en deux heures.

Description

La propriété est située à l'angle de deux voies. La grille d'entrée ouvre sur la cour qui précède la façade principale de la demeure. Une tour polygonale est flanquée contre la façade arrière. Deux allées serpentent jusqu'au jardin planté d'arbres et de plantes médicinales. Les dépendances, avec leur entrée sur la rue, sont situées à chaque angle de la demeure. À l'extrémité du jardin, un second portail permet l'entrée par une ruelle à l'arrière. La totalité de la propriété est close d'un mur de pierre.

La maison de maître

Édifiée en 1870 sur un plan rectangulaire, la demeure s'élève sur quatre niveaux dont un sous combles, Son architecture du 19ème siècle est caractéristique. Elle est construite en briques et en moellons de granit. Les pierres de taille des encadrements des ouvertures et des chaînes d'angle sont en granit et disposées en besace. Les larges fenêtres à petits carreaux surmontées d'une imposte sont symétriques. Au dessus du perron, le garde-corps en fer forgé du balcon s'étire en volutes, formant des grappes de raisin. Trois lucarnes, dont une à fronton cintré en granit, percent la toiture à quatre pans d'ardoise.


Rez-de-chaussée
Deux volées en fer-à-cheval en granit se rejoignent devant la porte d'entrée à deux battants. Protégée par une grille en fer forgée ouvragée, elle ouvre sur un large vestibule, pavé de grandes dalles carrées à cabochons noirs, qui distribue les pièces. Leur sol est fait d'un parquet de lames droites en chêne et la hauteur sous plafond est d'environ trois mètres. L'escalier en vis en bois, qui accède aux étages, est logé dans la tour polygonale. Il est éclairé par une haute baie. Une porte vitrée ouvre sur le jardin, une autre mène vers le sous-sol. Le double salon à usage de réception est largement éclairé par de grandes baies, une bibliothèque en chêne couvre un mur et enserre une cheminée et son manteau en bois. Une cuisine avec cheminée et sol en tommettes communique avec la salle de séjour. Une porte ouvre sur la cour jardin.
Premier étage
Un large couloir dessert quatre grandes chambres avec cabinet de toilettes et, à son extrémité, une salle de bains-douche.
Combles
Un large couloir dont les murs sont couverts de livres, dessert deux chambres, deux bureaux, une salle de bains et un dressing. Les chambres sont notamment éclairées par les fenêtres-lucarne.
Cave
Elle s'étend sur toute la surface du rez-de-chaussée. Elle est divisée en chaufferie, buanderie, cave à vin et débarras. Elle est également accessible de l'extérieur par une double porte en bois sous le perron.
Bâtiment de dépendances
Les deux dépendances au toit d'ardoises, d'une surface d'environ 50 m² et 100 m², ont leur entrée indépendante de la rue. Ces deux maisons sont à rénover.
Jardin
Des rosiers anciens odorants ornent la façade de la demeure. Dans ce jardin romantique, les fleurs s'épanouissent en liberté entre bosquets taillés et massifs arborescents. Un camélia Japonica se déploie sur une partie de la tour. Les plantes médicinales s'étalent comme un tapis autour du jardin protégé par une haie de palme taillée.

Ce que nous en pensons

Le décor des façades est sobre et élégant, enrichi par la toiture en poivrière de la tour. Le granit structure ouvertures et angles. L'esprit des maisons de famille est ici bien ancré. C'est un intérieur bourgeois où la taille des pièces de réception, la hauteur des plafonds, la chaleur apportée par le bois et la grande luminosité sont des éléments manifestes. Il est entouré par un jardin botanique et l'empreinte est clairement celle du romantisme. À deux heures de train de Paris, c'est une région encore secrète, fortement rurale et authentique. La station thermale de Bagnoles-de-l'Orne est toute proche. La demeure, à remettre au goût du jour, dispose de volumes prometteurs. L'autre atout de la maison : deux dépendances avec entrée privée sur la rue, à réinventer.

320 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 412495

Surface cadastrale 950 m2
Surface du bâtiment principal 250 m2
Nombre de chambres 6
Surface des dépendances 150 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Nord-Est Orne


Sandrine Torossian +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus