Région Maine-Anjou, dans un hameau, une demeure d’origine 17ème siècle,
dans un parc d’1,7 hectares aux arbres plus que centenaires
Mans, SARTHE pays-de-loire 72000 FR

Situation

Au cœur d’un triangle urbain Le Mans - Laval - Angers. Paris à 240 km. À une vingtaine de kilomètres, échangeurs de l’A11 Paris/ Angers. TGV à Sablé-sur-Sarthe pour Paris en 1h15. Aux confins des provinces du Maine et de l’Anjou. La région résume notre pays, l’histoire y est présente partout, d’un site néolithique aux entreprises hautement technologiques qui y sont implantées. Riche en bocages traversés de rivières de qualité, et de petites cités de caractère, la région bénéficie de la douceur du climat du val de Loire. Les villages alentour, distants de moins de 5 km, apportent les premières commodités, écoles, centre médical etc. Sablé-sur-Sarthe à une vingtaine de kilomètres pourvoit au complément : supermarchés, collèges, lycées, hôpital. À vingt minutes, le Golf de Solesmes.

Description

L'ensemble est situé dans un hameau de campagne bocagère accessible par de petites routes. Une allée arborée conduit aux portes des lieux et passe devant une première demeure. Puis, des piliers de belle stature et une grille en fer forgé ouvre sur une allée qui dévoile la propriété. L’ensemble est clos de haies ou de murs hauts anciens. L’allée principale conduit à la demeure devant laquelle une partie du parc est engazonnée et fleurie. Celui-ci est traversé d'allées secondaires et se trouve ponctué de chambres végétales qui ouvre des perspectives sur les prairies environnantes. En passant sur le côté de la demeure, une allée conduit aux dépendances situées à l’arrière ainsi qu'à un petit verger.

La demeure

D’une surface approximative de 420 m² dont un grenier de 126 m² aménageable. Elle est constituée d’un corps de logis principal de plan rectangulaire en pierres de moellon, couvert d’un enduit, et bas de murs en briques. Les chaînes d’angle et habillage des baies ont été rénovées par un tailleur de pierre. Elles sont en pierre blanche (tuffeau ou pierre de Bernay). Élevée sur trois niveaux sur une petite cave enterrée, la maison est coiffée d’une toiture en ardoise d’Angers à quatre pans avec un clocheton. Des persiennes à la française et des volets en bois protègent l'ensemble des ouvertures. L’ensemble des murs de couleurs claires et les larges baies font du lieu un ensemble lumineux qui a gardé de nombreux décors anciens (sols en tomette, parquets, portes d'origine du 18ème siècle, quelques fois peintes en pitchpin, boiseries, corniches, cheminées avec trumeau de pierre). Un escalier perron de trois marches mène à la porte d’entrée du bâtiment.


Rez-de-chaussée
Une porte à double battant ouvre sur un vaste vestibule au sol couvert de tomettes hexagonales duquel part un escalier suspendu, aux marches et main courante en bois. Celui-ci est protégé par un garde-corps aux balustres de fonte ouvragés. Deux portes à simple vantail du 18ème siècle se font face et distribuent d'un côté, le grand salon ; de l'autre, le petit salon et son billard. En face, un passage vers des toilettes, un vestiaire et la sortie arrière de la maison. Le petit salon-bibliothèque est habillé de parquet à lames droites auquel répondent au plafond des corniches. Faisant face, le grand salon se distingue par des corniches dorées. Lambris d'appui. À la suite, une salle à manger avec un sol en pierre ouvre sur une cuisine aménagée avec une sortie sur la cour arrière. Dans la salle à manger, deux portes, l’une ouvrant sur un escalier de service ; la seconde, sur un ancien vestibule, avec une entrée côté parc, qui fait aujourd’hui office de chaufferie. Cheminées en pierre dans les trois pièces de réception.
Premier étage
Un long couloir dessert cinq chambres et leurs rangements, une vestiaire ainsi qu’une salle de bain avec douche et toilettes et une salle d’eau avec toilettes privées pour l’une des chambres. Les sols sont parquetés ou carrelés en tomette hexagonale. Une chambre est moquettée. Cheminées en marbre ou en pierre dans les chambres. De nombreux placards muraux.
Combles
Ils sont accessibles par une tour d'escalier. Le vaste grenier aménageable est doté d’une solide charpente et habillé au sol de carreaux en terre cuite d’époque ainsi que de pièce de bois.
Les caves
Elle sont accessibles de l’extérieur, côté parc, et situées sous le petit salon, soit la pièce du billard.

Les dépendances

Elles totalisent une surface d'environ 255 m² et sont structurées autour d'une petite cour à l’arrière du logis et reliées par de hauts murs. À l'arrière se situe un verger avec une entrée indépendante.


Bâtiment de dépendances
Le bâtiment de dépendance Napoléon III fait face à l’arrière de la demeure. De forme rectangulaire, il est habillé de briques et coiffé d’ardoises cloutées. Les toits sont en bon état. Les huisseries ont été changées. Il pourrait faire l’objet d’un aménagement pour une second logis. Au rez-de-chaussée, une pièce avec une cheminée et un escalier pour l’accès à l’étage, un garage, une étable et d’anciennes latrines. À l’étage, un palier dessert deux pièces hautes et lumineuses. Au-dessus de l’écurie, une pièce. Sols habillés de tomettes anciennes en partie.
Charretterie
L’auvent adossé à l’arrière de la bâtisse permet d’abriter le bois et de petits véhicules pour l'entretien.
Grange
De forme rectangulaire, avec une toiture couverte d’ardoise, il comprend deux grands espaces dont un fermé. Au-dessus, deux greniers ouverts, anciens fenils.

Le parc

Des arbres plantés depuis plus d’un siècle cohabitent avec des essences locales replantées il y a une trentaine d’années. Ces spécimens (séquoia, tilleul, magnolia, cèdres) contribuent à l’élégance de l’ensemble. Les éclairages extérieurs ont été travaillés pour mettre en valeur ces éléments botaniques particuliers. Les grands arbres sont répartis sur l’ensemble du parc. Par un été chaud, tout l’ombrage nécessaire. Un verger de plus d’un hectare (noyers, pommiers, figuiers, pruniers etc.) a été replanté il y a une trentaines d’années. Sur le côté de la demeure, un jardin de buis centenaires ponctue le passage vers la partie arrière, soit vers les dépendances, et un second petit verger avec une entrée indépendante. Un arrosage automatique est installé à l’avant pour arroser, même par les temps de grande chaleur, un parc verdoyant par l’apport de l’eau de la mare poissonneuse. Cette mare, maçonnée et sécurisée, située proche de l’entrée dans les lieux, évacue son trop-plein vers un petit ru qui court dans le parc jusqu’à un ruisseau extérieur à la propriété. En plus de l’eau de ville, la propriété compte un puits jamais tari, qui est doté d’un by pass et permet l’utilisation de l’eau dans la maison. (Il ne se trouve pas d’exploitations agricoles, de cultures autour).

Ce que nous en pensons

Depuis trente-cinq ans, parc et logis ont fait l’objet de travaux de qualité avec l’exigence d’y intégrer le confort et les facilités actuels convenant à une résidence principale. Nombres d’éléments décoratifs, matériaux d’époque sont encore présents. Doté d’une rénovation de qualité, l'ensemble peut à présent répondre au projet de chacun, d'un aménagement à son goût. L'harmonie apparaît ici comme évidente : parc et demeure sont d'un caractère symbiotique et invitent d'emblée les prochains occupants à vivre dans une majestueuse nature à l’écart du tumulte, sans pour autant ressentir l’isolement, ceci grâce à l'implantation dans un hameau.

600 000 € Honoraires de négociation inclus
566 038 € Honoraires exclus
6% TTC à la charge de l'acquéreur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 206558

Surface cadastrale 16411 m2
Surface du bâtiment principal 420 m2
Nombre de chambres 5
Surface des dépendances 255 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Sarthe


Catherine Boivin +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus