Aux sources de la Sorgue, un important site troglodytique,
dans l'un des plus illustres villages du Vallis Clausa si cher à Pétrarque
Fontaine-de-Vaucluse, VAUCLUSE paca 84800 FR

Situation

À deux pas du village, 30 min de l'autoroute A7, 50 min de la gare TGV d'Avignon, 1h10 de l'aéroport de Marseille. Dans une région connue pour avoir vu naître et attiré de nombreux poètes et artistes, la Vallis Clausa, qui donna le nom à son département et abrite aujourd'hui encore un patrimoine artistique et architectural riche avec ses constructions en pierre sèche, ses sources et aussi la possibilité de randonnées inoubliables.

Description

L'arrivée se fait par un large portail en fer forgé et une série d'arbres qui accompagne le chemin montant vers les constructions. À travers les arbres apparaît un rocher aux dimensions extraordinaires qui couronne intégralement les bâtiments. La roche, immense, protège dans son creux une construction en pierre sèche longue d'une centaine de mètres. Ce type de construction, caractéristique de la région, est une pratique ancestrale qui s'explique par l'efficacité d'une méthode associée à un véritable savoir-faire. Les pierres, généralement récoltées dans les champs exploités à proximité, sont savamment empilées sans mortier pour donner le jour à des constructions d'une solidité qui défie les siècles. L'accès au bâtiment d'habitation se fait en longeant une première construction, la bergerie. Des pas d'ânes, probablement d'anciennes calades, mènent à une première terrasse ombragée où se situe un masque de fontaine. Une série de marches amène à une large terrasse ombragée surplombant deux bassins.

Le bâtiment d'habitation

Il est intégralement construit contre et sous la roche, refermé par un mur de pierre sèche. Il s'agit de ce que l'on peut appeler une maison troglodyte « de façade » où le bâtiment vient se dérouler le long du front rocheux. Cette caractéristique s'oppose aux constructions troglodytes « en enfilade » où les pièces sont creusées successivement dans la profondeur de la roche. Le choix opéré ici s'explique par la nature de la roche difficile à creuser et permet une meilleur ventilation des pièces en offrant à chacune une ouverture directe sur l'extérieur. Il est difficile de dater ces constructions qui ont probablement traversé les siècles en se réinventant chaque fois. La présence de pierres de réemploi renvoie notamment au passé de production d'huile d'olive du lieu. Il est probable que la majorité de la construction date du 17ème siècle, époque où l'agriculture a prospéré dans la région. La façade du bâtiment d'habitation a cependant dut être remaniée au 19ème siècle : couronnée d'une balustrade, elle est recouverte d'un enduit à la chaux. Les baies sont soulignées par un encadrement en sailli. Cette intervention donne une certaine noblesse à la construction, probablement une volonté des propriétaires d'alors de montrer leur prospérité.


Rez-de-jardin
La construction, entièrement exposée au sud, suit le niveau du sol par des séries de marches reliant les différentes pièces et accédant à l'extérieur de manière quasi systématique. La roche est omniprésente dans le bâtiment. La partie aménagée a été divisée en deux appartements parfaitement indépendants l'un de l'autre qui communiquent cependant par l'intérieur. Un premier appartement est accessible depuis la première terrasse en haut des pas d'ânes. Une volée de marches conduit à un grand espace cuisine et salle à manger. Quelques marches supplémentaires accèdent à une salle de séjour et une salle de bain. Le second appartement est accessible depuis la grande terrasse. Les pièces en enfilade se composent de deux salons avecs cheminées, une cuisine et deux chambres.
Niveau inférieur 1
L'escalier de la salle de séjour du premier appartement accède à une seconde salle de séjour à l'étage inférieur.
Premier étage
Chaque appartement dispose d'un escalier accédant au premier étage et directement abrité sous la roche. L'escalier du premier appartement mène à une chambre en mezzanine. Une porte ouvre sur un large plateau sous roche, aujourd'hui ouvert et qui rejoint l'étage du second appartement. Le second escalier dessert deux chambres par une large circulation le long de la roche.
Le parc
La riche végétation présente sur le terrain filtre avec douceur la lumière du sud atteignant la façade. Entre les arbres apparaît la Sorgue, « reine de toutes les sources » disait Pétrarque, qui s'écoule en contrebas. Les roches dominant la région encadrent la vue. Les aménagements extérieurs datent également du 19ème siècle. La propriété est dotée de deux bassins, placés en contrebas de la maison et accessibles par un escalier. Ces bassins étaient alimentés par une source et un système ingénieux permet de déverser l'eau dans un premier puis un second bassin. Juste à côté de l'arrivée de la source, une petite grotte artificielle décorée de coquillages rappelant les « salles de fraicheur », très à la mode au 19ème siècle.

La bergerie

Construite également en pierre sèche sous la paroi rocheuse, elle n'est pas aménagée et présente aujourd'hui de nombreuses possibilités d'aménagements pour étendre l'espace de la maison.

La dépendance

En contrebas de la construction, et accessible par un escalier, elle est à restaurer.

Ce que nous en pensons

Ce n'est pas un hasard si Pétrarque laissa ici libre cours à sa créativité en se délectant de son amour pour Laure et où il écrivit :
« Icy règnent toujours le silence et la paix,
Rien n'y trouble le ciel et les ordres légitimes,
La nature a paré ces théâtres sublimes,
Où la nymphe de Sorgue a basti son palais. »
Le bâtiment, à la fois caractéristique de la région et extraordinaire par ses dimensions et ses aménagements extérieurs dégage une atmosphère de pure poésie et de romantisme. La présence si saisissante du rocher donne au lieu un caractère et une force unique. La morphologie du bâti, toute en longueur et exposée au sud, laisse la possibilité de créer des accès indépendants sans dénaturer la singularité de l'espace.

1 600 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 397031

Surface cadastrale 6463 m2
Surface du bâtiment principal 370 m2
Nombre de chambres 5
Surface des dépendances 223 m2

Conseiller
Avignon et pays des Sorgues


Anne Gervaux +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus