À l'est de Toulon, avec vue sur les collines des Maures, une maison de 1856,
ses deux appartements, son parc et son hectare de vignes
Pierrefeu-du-Var, VAR paca 83390 FR

Situation

La propriété est située dans un environnement viticole, à quelques minutes de deux villages voisins, d'une entrée d'autoroute et d'une petite gare desservie par le TER Marseille - Nice. L'aéroport de Toulon-Hyères, le TGV et la plage sont à 20 min.
Aux amateurs de marche, les collines des Maures proches offrent la perspective de grandes randonnées dans la forêt, heureux compléments au sentier des douaniers qui court le long du littoral, en bord de falaises et de mer.

Description

L'accès est très facile, le terrain est plat. Il est constitué de deux parcelles de vignes d'environ 5 000 m² chacune, qui bordent la maison de part et d'autre, ainsi que d'un parc de même surface, arboré et engazonné.

La maison principale, édifiée en 1856 comme l'indique une inscription
sur la fontaine qui jouxte le bassin à poissons, est prolongée par des dépendances qui comprennent deux appartements actuellement loués, des remises et un garage à l'écart des habitations. Les charges courantes sont couvertes par le produit de la location des deux appartements, lequel pourrait d'ailleurs augmenter sensiblement avec une formule d'occupation touristique.

Le bâti comprend trois volumes de plan rectangulaire dont les axes principaux sont perpendiculaires et dont l'assemblage apporte une dynamique asymétrique à l'ensemble. Les façades sud et est sont percées de nombreuses baies régulières, majoritairement disposées en symétrie axiale. Elles sont rectangulaires aux deux premiers niveaux et hémi-circulaires, pour l'essentiel, au dernier niveau de la maison, avec contrevents pleins ou semi-persiennés et encadrements peints, moulurés sur la façade est du corps principal. Les ouvertures se font plus rares sur les façades nord et ouest, plus réduites que les faces sud et est. Toutes sont crépies dans une douce couleur ocre assortie au blanc cassé des encadrements de baies et au bleu clair des contrevents. Enfin, les divers corps de bâtiments ont des toitures en tuile canal à deux ou quatre pans avec génoises à un ou deux rangs.

Une rénovation complète de la maison est en cours, actuellement interrompue. Les toitures ont été rénovées, une piscine et des terrasses extérieures, recouvertes de terre cuite ancienne, ont été créées, les pièces agrandies et les volumes optimisés, le système de chauffage a été renouvelé. Les salles de bains, la cuisine, l'aménagement des combles, le ravalement et la piscine seront à terminer par les acquéreurs.

La maison

À l'origine maison de maître agricole et viticole, elle a été agrandie dans les années 1970 par une aile au nord qui rend l'ensemble encore plus cossu et porte la surface habitable à environ 362 m². Les deux façades principales sont, à l'est et au sud, celles du corps central de bâtiment et de l'aile nord.
Au rez-de-chaussée et au premier étage, les fenêtres et la porte d'entrée, côté est, sont droites. Sur le côté est du corps principal, un petit fronton coiffe une baie en ogive, et à l'étage, deux des trois baies de fenêtres sont surmontées d'une imposte en demi-lune. Le crépi est enrichi de motifs en terre cuite qui ornent la façade entre les baies ou sur leur pourtour. Au sud, la façade est surmontée d'un grand fronton excentré sous lequel un cadran solaire est incrusté, proche d'une ouverture qui servait autrefois à stocker du fourrage. Quatre fenestrons en demi-lune éclairent les combles qui viennent d'être aménagés.


Rez-de-chaussée
Les entrées se situent à l'est et au sud du bâtiment. Une porte côté est ouvre sur un large corridor, qui dessert, côté sud, trois pièces en enfilade : la future cuisine, une salle à manger et un bureau avec cheminée d'angle en brique. Côté nord, un salon bénéficie d'un poêle en faïence remarquable ; ses portes-fenêtres ouvrent sur une récente terrasse en terre cuite ancienne, bordée à l'est par une fontaine en pierre avec bassin carrelé. La porte sud, en retrait du corps principal, donne accès à une petite pièce de stockage et à une buanderie permettant de sortir côté nord. Des toilettes indépendantes sont situées sous l'escalier qui mène à l'étage. Les portes presque toutes doubles donnent une sensation d'espace agréable. Les sols sont en terre cuite, la cuisine a conservé son dallage ancien en pierre à cabochons.
Premier étage
L'escalier, fin, maçonné et pourvu d'une rampe en fer forgé, débouche sur un palier. Éclairé par une grande baie vitrée, il distribue trois vastes chambres à coucher : une au sud avec garde-robe, salle d'eau et toilettes, une traversante nord / sud avec antichambre, salle d'eau et toilettes, une dernière orientée à l'est avec toilettes indépendantes et salle d'eau. Les sols de l'étage sont en terre cuite.
Combles
Depuis le premier étage, un escalier permet d'accéder au niveau sous toiture, d'environ 68 m² au sol – de 32 m² environ en loi Carrez. Les combles ont été aménagés pour y installer un grand dortoir de cousins ou une salle de jeux, avec une salle d'eau et des toilettes.

Les dépendances

La maison principale se prolonge au nord et à l'ouest par un bâtiment qui englobe deux appartements à l'étage, traversants sud / nord : l'un de 81 m² environ, comprenant une salle de séjour, une cuisine, trois chambres à coucher et une salle de bain avec toilettes ; l'autre de 53 m² environ, composé d'une salle de séjour, d'une cuisine, de deux chambres à coucher, d'une salle d'eau et de toilettes. Les appartements, en bon état avec sols carrelés, n'ont pas bénéficié d'une rénovation récente contrairement à la maison.
Le bâtiment comporte davantage d'ouvertures au sud, avec des fenêtres droites à l'étage et de grandes portes de garage au rez-de-chaussée. Il abrite au rez-de-chaussée un garage et trois remises.
Un autre garage indépendant s'étend sur 35 m² environ. Une chaufferie, enfin, se trouve au nord de la maison.

Le parc et les vignes

Les deux parcelles viticoles, plantées de deux cépages – mourvèdre et grenache –, bordent la maison au nord et au sud. Elles forment une surface d'1 ha de vignes AOP en bon état de culture et en fermage, actuellement.
Le reste du terrain est constitué par un parc de 5 000 m² environ, couvert d'une vaste pelouse et de grands arbres : tilleuls, oliviers, micocouliers, cyprès, pins, cèdres, lauriers-roses, et de majestueux platanes pluricentenaires.
Une partie du terrain, à proximité des vignes, abrite une vingtaine d'oliviers, qui assurent à la propriété la production de ses olives et d'environ 200 L d' huile.
Une autre partie du terrain comprend une piscine maçonnée, de 12 m x 6 m environ, dont le revêtement et l'équipement sont à finaliser.

Ce que nous en pensons

Les arbres séculaires du parc ont prodigué leur ombre à plusieurs générations d'humains et eu la délicatesse de leur dégager la vue sur les vignes attenantes et le massif des Maures, depuis la grande terrasse de la propriété. Le jeu de formes des ouvertures, les frontons, les incrustations de céramique donnent à la maison un charme ancien et distingué que le nécessaire rafraîchissement extérieur à venir ne saurait dissiper. L'intérieur, entièrement redistribué par les dernières rénovations, est à terminer selon son goût et son projet – qu'il soit d'habitation, de tourisme ou mixte – ainsi que la piscine.
Les vignes sont en fermage jusqu'en 2024, date à laquelle une petite cave pourrait éventuellement être créée, donnant à déguster vin et olives de la propriété, dans un cadre dégagé, fort de ses inlassables reliefs et couleurs.

1 580 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 554427

Surface cadastrale 15195 m2
Surface du bâtiment principal 362 m2
Nombre de chambres 5
Surface des dépendances 285 m2
dont aménagées135 m2
Surface des vignes 10000 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Direction Régionale


Fabienne Pillard +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus