À 10 min de Cognac, dans un village de Toscane charentaise,
une ferme bourgeoise du 18e s., son jardin et ses dépendances, sur un lit de 2500 m2
Saint-Fort-sur-le-Né, CHARENTE poitou-charentes 16130 FR

Situation

Au sud-ouest de la France, à proximité de Cognac, la propriété est située au coeur d'un village de Grande Champagne, premier cru historique du Cognac. Comme de très nombreuses demeures partout dans la région, elle est la résultante directe de l'essor du Cognac de cette contrée très ensoleillée, du 19e s. à nos jours. D'Aliénor d'Aquitaine à François 1er, la région est riche en histoire.
L'accès à l'autoroute A10 est à 20 min, lequel rejoint Paris en 4h30. La gare TGV d'Angoulême se rallie en 25 min - liaison Paris-Angoulême en 1h50 min. La mer est à 40 min, Bordeaux à 1h et La Rochelle seulement 1h10.
De plus, tous les commerces sont à peine à 10 min en voiture.

Description

Une fois la haute grille aux motifs moulés franchie, se découvre en face la demeure principale orientée sud, sud-ouest, qui domine principalement le village au sud tandis que la place et son église se trouvent au nord. D'ailleurs, les guerres de Religion laissent à la propriété des vestiges tels trois sous-terrains dont un reliant la maison principale à l'église.
Les bâtiments, disposés en U ouvert au sud et en cour fermée au nord, sont tous en parfait état. Au centre, la maison de maitre. À l'est, deux dépendances sont disposées au nord et au sud, tandis qu'à l'ouest, un mur derrière lequel se situe la piscine, prolonge la façade jusqu'à de plus grandes dépendances.
Le jardin au sud est planté de palmiers et un olivier s'élève le long de la façade. La végétation sur les pourtours dégage en son centre une étendue gazonnée.

La demeure

La maison de maître rectangulaire, à toit en croupe, présente côté jardin une façade rythmée par sept travées de baies sur trois niveaux délimités par des bandeaux. L'entrée principale est légèrement excentrée à gauche. Comme jadis, entre les pierres de taille, les moellons sont recouverts d’enduit à la chaux. Les baies, fenêtres à la française, entrées et chainages d'angle, sont en pierre de taille provenant de carrières jadis renommées toutes proches. Les toitures sont tapissées de tuiles dites "canal" en terre cuite.


Rez-de-chaussée
L'entrée principale atteste de la qualité de la rénovation accomplie dans la demeure. Avec une porte de chaque côté et une sous l'escalier, elle dessert habilement la maison. Le sol a gardé son carrelage d'époque hexagonal contrasté à deux couleurs et l'escalier tournant en bois a été laqué. La porte de droite s'ouvre sur une grande pièce, au sol de tomettes, qualifiée jadis de salle à vivre, dont la cheminée en pierre servait à cuisiner et à chauffer, aujourd'hui faisant office de salle à manger avec une baie sur le jardin. Face à l'âtre, un placard dans le mur est fermé par deux grands et hauts battants en pin. Une porte donne sur une arrière-cuisine dans les dépendances à l'est. Du lieu de préparation des aliments, se découvre la cuisine équipée jouissant d'une ouverture sur le jardin de la cour intérieure au nord. En poursuivant côté nord de la demeure, une salle d'eau précède une vaste pièce pouvant recevoir diverses destinations, jadis salle de billard, aujourd'hui chambre remarquablement lumineuse avec carrelage au sol. De là, l'accès est direct à la grande salle de séjour traversante, avec un passage vers la cour au nord. Une cheminée à colonnes trône dans la pièce qui, en retour côté sud, donne sur une petite salle de séjour à gauche de l'entrée principale. Les pièces, comme la plupart au 19e s., sont fortes d'une importante lumière. Le carrelage en terre cuite du rez-de-chaussée provient de la dernière tuilerie artisanale de Charente aujourd'hui disparue. Les boiseries, planchers, les solives des plafonds et charpentes entièrement en peuplier, bois nécessaire aux longues portées de ces dernières, octroient à l'ensemble une certaine noblesse.
Premier étage
Le palier dessert quatre chambres - dont une avec un escalier en bois pour accéder à sa petite mezzanine - deux salles de bains, deux cabinets de toilette et une garde-robe. L'ensemble a été refait à neuf, les pièces sont vastes et lumineuses, sur planchers à larges lames.
Deuxième étage
Le niveau en surcroît bénéficie, comme toute demeure charentaise traditionnelle, de la luminosité des fenêtres sous-toiture. Les nœuds des longues poutres en peuplier semblent servir d'ornements pour les lieux. Deux vastes chambres avec garde-robe ont été aménagées ainsi qu'une grande salle d'eau et un cabinet de toilette. Une partie sous-toit tient lieu de débarras.

Les dépendances

En moellons taillés, au joints extrêmement serrés, elles affichent l'architecture caractéristique du pays à l'approche de Cognac par le sud. Les encadrements sont en pierre blanche calcaire dite "coquillère", à cause des très nombreuses petites incrustations de coquillages laissées après le retrait de la mer il y a 65 millions d'années. Les toitures sont en tuiles de terre cuite à pans légèrement inclinés.
À l'est de la demeure, dans le prolongement de l'arrière-cuisine, en allant vers le sud, une ancienne buanderie, salle aux ponnes - ces grandes cuves à lessive du 19e s. - et une pièce aménagée en salle de séjour sont précédées par un jardin d'hiver.
En remontant au nord-est, une grange reçoit la chaufferie et laisse un vaste espace supplémentaire.
Au nord, jusqu'à l'angle nord-ouest, un chai utilisé pour le rangement du bois se développe avec des soues à cochons.
De là, une large grange dont l'entrée est au nord, du côté de la place du village et de son église, s'étend le long de la piscine.
En enfilade, un bâtiment aménagé en salle d'accueil avec des bureaux au premier étage s'étire jusqu'à l'angle sud-ouest de la propriété.

Ce que nous en pensons

La propriété n'a rien d'artificiel. Grands volumes, vastes espaces tout aussi lumineux que la région, imposantes dépendances en excellent état, le tout permet de multiples activités privées ou professionnelles.
Le travail du restaurateur a permis de notablement souligner la noblesse sobre et fière de l'édifice. L'architecte des bâtiments de France, qui s'est occupé de l'église du village, l'a personnellement remarqué.
L'ensemble, sur 2500 m2, est proposé avec 2800 m2 en option.

850 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 607965

Surface cadastrale 5350 m2
Surface du bâtiment principal 610 m2
Nombre de chambres 7
Surface des dépendances 800 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Sud Charente


Ariel Dormeau +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus