A 1 heure de Paris et 20 minutes de Chantilly, en pays de Thelle,
un ancien corps de ferme du 18ème siècle et ses dépendances
Noailles, OISE picardie 60430 FR

Situation

Dans la belle région du pays de Thelle. A 70 kilomètres de Paris, 50 kilomètres de l’aéroport Charles de Gaulle et 30 de l’aéroport de Beauvais, cette ancienne ferme est également à dix minutes de la gare ferroviaire qui relie Paris-Gare du Nord en une heure.

Description

Entourée de bois et de terres cultivées, le hameau se blottit autour d’une vieille chapelle du 17ème siècle. A l’origine, il y avait une « villa » gallo-romaine et bien plus tard, à l’époque médiévale, un château-fort. La richesse de la terre permit au village de prospérer en particulier grâce au développement de plusieurs fermes. La propriété présentée ici est l’une d’entre elles. Légèrement en retrait de la place principale du hameau, l’accès à la propriété se repère facilement. Il se fait par une porte cochère couvert d’un toit à double croupe porté par deux piliers de forme carrée, jouant le contraste de couleurs avec la pierre et la brique qui se superposent. A côté, une porte piétonne elle aussi surmontée d’un toit à tuiles plates. A l’intérieur de l’enceinte, une allée bordée par de vieux tilleuls permet l’accès au jardin et aux quatre bâtiments, deux pour l’habitation dont un d’une surface de 550m2 et deux autres pour le service. Tout autour de ces quatre bâtisses, un grand jardin de près d'un hectare se partage entre un sous-bois, une roseraie ou une pelouse exposée au sud entourée de frondaisons et d’essences variées.

Le logis principal

La période de construction est de la fin du 18ème siècle, plus précisément en 1784.
La bâtisse initiale est une longère de type ferme-étable. L’ouverture de la grange se situait sur le mur gouttereau, là où se trouve, aujourd’hui, la façade principale face à une vaste pelouse. Les murs sont constitués d’un appareillage de pierre de Saint Maximin consolidé par un mortier naturel et partiellement recouvert d’un enduit à la chaux. La toiture à deux pentes est recouverte de tuiles plates artisanales et percée de conduits de cheminée et d’une lucarne meunière et de trois lucarnes à capucine. Ces éléments traditionnels viennent animer une imposante toiture, si caractéristique de l’architecture rurale du 18ème siècle. Trois portes-fenêtres à petits carreaux s’ouvrent sur la terrasse. Sur la façade arrière, de nombreuses ouvertures permettent aux pièces de réception d’obtenir une lumière traversante. En été, la façade principale est recouverte de glycines et de vigne vierge.


Rez-de-chaussée
L’entrée principale s’effectue par une pièce carrée qui distribue d’un côté une suite parentale avec une chambre, un petit salon (pouvant être une chambre d’appoint) et une salle de bains et de l’autre, les pièces de réception. C’est ici également que se trouve un escalier droit entre-murs, contemporain de l’époque de construction de la bâtisse.
Coté salles de réception, un bureau au sol de vieilles tommettes permet de rejoindre un grand salon qui est le cœur de la maison pour accueillir amis et famille. Un sol en pierre de Jérusalem et une poutraison d’époque apportent chaleur et sérénité à cette pièce de festivité qui est agrémentée d’une imposante cheminée avec un manteau en pierre de style médiéval.
A la suite du salon, une cuisine de près de 50 m2 correspond au lieu de la vie quotidienne. Là, les poutres et le sol en pierre contribuent à une ambiance de qualité. Les meubles intégrés en bois et pierre ont été réalisés sur mesure avec de larges plans de travail en pierre et marbre poli. Là aussi, la lumière est traversante grâce aux ouvertures donnant sur les deux façades opposées. Dans le prolongement de la cuisine, une véranda au sol parqueté avec des ouvertures sur trois cotés permet de faire une pause-café, de profiter du ciel avec la verrière zénithale ou même d’organiser de grands repas, en famille ou entre amis, sans être éloigné de la cuisine. L’hiver, un poêle à bois réchauffe au sens propre comme au sens figuré la pièce qui offre alors un supplément de convivialité.
Premier étage
A l’étage, un palier ouvre sur un petit salon qui apporte une dimension chaleureuse à ce niveau. Cet espace dessert cinq chambres avec chacune leur salle-de-bains. Ces pièces sont mansardées avec une poutraison de chêne d’origine. Elles sont confortables par leur grande dimension et par le soin apporté à leur décoration comme les entraxes peints, les poutres maitresses vernis ou les différences de teintes en fonction des murs.

Les dépendances

Trois bâtisses complètent le logis principal. Une deuxième habitation, une remise avec son pigeonnier et une grange aménagée.


Grange
Cet ancien bâtiment de ferme a été transformé en spa avec un bassin équipé de technologie de balnéothérapie. Il fait face à trois baies vitrées libérant la vue sur le jardin.
Garage
Ce bâtiment est une ancienne grange ouverte complété en son extrémité par un pigeonnier avec 300 boulins. Sous l’ancien régime, chaque boulin correspondait à un arpent de terre. On pouvait donc estimer la superficie et donc l’importance d’une propriété au nombre de boulins du pigeonnier que le propriétaire prenait plaisir à faire visiter. Aujourd’hui, 5 voitures peuvent prendre place dans l’espace dévolu autrefois aux charrettes et autres matériels agricoles.

Maison d'amis
L’architecture de ce bâtiment est homogène avec la maison principale, une structure en pierre surmontée par une toiture de petites tuiles, percée également par des lucarnes à capucine. La différence se remarque par l’entourage des ouvertures et des chaines d’angles constituées de vieilles briques. La bâtisse se partage entre une écurie et une habitation pouvant servir de maison d’amis ou de maison de gardiens.
A l’intérieur, une grande pièce de vie avec une cuisine à l’américaine faisant face à un salon et à une salle à manger agrémentés par un poêle à bois. Poutres et solives apparentes maintiennent le plafond. Une salle de bains complète le rez-de-chaussée. A l’étage, un immense palier dessert trois chambres toutes parquetées et mansardées.

La cabane sur l'eau

Une cabane posée sur l'eau apporte un refuge à celui qui voudrait retrouver l'âme de Robinson Crusoé. Une pièce unique fait face à l'étang et offre une vue bucolique grâce à la baie vitrée.

Le jardin

Le jardin est d’inspiration anglaise. Il s’organise selon des cheminements sinueux ouvrant sur des points de vue pittoresques. C’est un lieu où un peintre aimerait à poser son chevalet. Il se compose en son centre d’un gazon entouré et parsemé de frondaisons, de buissons et de fleurs multicolores. Ici, pas de lignes droites mais plutôt un doux fouillis végétal savamment orchestré faisant la part belle à la variété des essences telles que les érables, catalpas et autres sophoras. Au fond du jardin, à l’ombre des grands arbres, un étang est le lieu de vie de deux cygnes blancs. Ici, le jardin est vraiment l’écrin de la demeure.

Ce que nous en pensons

La propriété, entre Chantilly et Beauvais, non loin de Senlis, représente un emplacement stratégique : une belle campagne avec la proximité des villes culturelles et de loisirs de l’Oise. Tout proche, se trouvent des clubs hippiques, des clubs de golf, en particulier celui mythique de Chantilly à Vineuil-Saint-Firmin.
Avec une restauration de cette ancienne ferme particulièrement aboutie, les occupants actuels ont parfaitement réussi l'équilibre entre éléments anciens, modernité et confort. Les vieilles pierres côtoient la fibre haut débit, le 18ème siècle accueille des salles de bains contemporaines. Et avec un jardin de près d’un hectare, cela permet aussi d’envisager une activité de chambres d’hôtes ou de gites d’un haut niveau.
Ce petit paradis bucolique est accessible, en particulier pour les parisiens, à seulement 60 km de la capitale. Comme quoi, quand on cherche un peu, le bonheur n’est pas si loin.

1 045 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 358887

Surface cadastrale 10000 m2
Surface du bâtiment principal 550 m2
Nombre de chambres 7
Surface des dépendances 600 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Pays du Valois


Jérôme Ferchaud +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus