Au sud de la Bourgogne et du Brionnais,
une authentique auberge du 17ème siècle à faire revivre
Clayette, SAONE-ET-LOIRE bourgogne 71800 FR

Situation

Lyon est accessible en 1h30, tant par la route que par le train. Les villes de Roanne et Paray-le-Monial, à un peu plus d’une demi-heure de route, disposent de tous les services et commodités. Localement, le village d’une centaine d’âmes où les premiers commerces sont accessibles à pied, est aux confins de quatre bourgs importants.
Implanté dans un agréable coin de France, le bâtiment profite des collines ondulées du Brionnais, de la plaine de la Loire et des cols escarpés du Beaujolais Vert.

Description

Lieu de passage, d’échange et de commerce, autrefois village d’antiquaires, le bourg a conservé de nombreuses maisons de marchands et de notables aux éléments architecturaux allant du 14ème au 19ème siècle. Celles-ci sont disposées au travers deux rues principales parallèles. A l’écart de l’agitation du bourg, l’église et le château, tous deux protégés au titre des Monuments Historiques, dominent le village et les paysages environnants.
L’ancienne auberge, située à une extrémité du bourg et aux confins de quatre routes, constitue un point de passage incontournable dans la région. Le corps principal devance deux ailes en retour d’équerre et une dépendance, permettant de délimiter une cour close. A l’arrière, un pré, autrefois ancien potager, s’étend jusqu’à la rivière.

L'auberge

Elle fut vraisemblablement édifiée au 17ème siècle, en reprenant les canons architecturaux bourguignons de son époque : un corps principal en pierre, élevé d’un rez-de-chaussée et d’un étage, le tout surmonté d’une très haute toiture en tuiles plates agrémentée de trois lucarnes et devancée par un large auvent. La façade a conservé un enduit peint aux nombreux décors en trompe-l’œil : les ouvertures, toutes de tailles différentes, sont réhaussées par des encadrements de couleur ocre et surmontées d’un fronton triangulaire au premier étage.


Rez-de-chaussée
Il comporte quatre vastes pièces de réception en enfilade, de 30 à 50m² chacune. Trois entrées indépendantes depuis la place du village permettent d’y accéder. Deux salles possèdent des plafonds avec poutres et solives apparentes et dallage en pierre incluant un remarquable évier avec une dalle de récupération au sol. Trois cheminées en pierre sont également présentes et deux portes permettent d’accéder à la cour intérieure.
Premier étage
L’accès à l’étage peut s’effectuer par un escalier extérieur, par une entrée indépendante depuis l’aile sud-est, ou par deux escaliers intérieurs. Il se compose d’une pièce anciennement à usage de cuisine, d’un couloir desservant quatre chambres dont une avec cheminée en pierre et d’une vaste pièce à rénover. La plupart ont conservé des plafonds à la française et des tomettes.
Combles
Ils comportent deux étages. Le premier d’une hauteur d’environ 1m60 servait certainement au stockage des denrées, de séchoir et abritait quelques pièces de service. Le second dévoile une haute et vaste charpente.

Les dépendances

L’aile nord-ouest abrite une porte servant de porche pour accéder à la cour intérieure. L’aile sud-est accueillait les anciennes cuisines et un cabinet de toilette. Le troisième bâtiment, fermant la cour et dont l’étage est ouvert, abrite un ancien four à pain, une écurie et une remise.

Le terrain

D’entretien aisé, il se compose d’une cour intérieure, d’un espace servant au stationnement et d’une prairie à l’arrière des bâtiments où la rivière voisine vient régulièrement s’épancher. Le long de la route, un ancien potager permettait d’alimenter l’auberge.

Ce que nous en pensons

Lieu de vie, d’échange et de rencontre depuis sa construction, le bâtiment désormais assoupi, ne demande qu’à revivre selon son esprit d’antan. Joyau de l’architecture rurale bourguignonne, l'ancienne auberge constitue un emblème visuel pour l’ensemble du territoire et deviendra sans aucun doute une des locomotives culturelles et économiques du village. Plus que de moyens financiers, les prochains occupants apporteront leur créativité, leur énergie et leur motivation afin de fédérer et d’actionner les leviers nécessaires à sa restauration.

Vente en exclusivité

150 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 779944

Surface cadastrale 4550 m2
Surface du bâtiment principal 400 m2
Surface des dépendances 160 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Bourgogne du Sud


Gautier Dumontet +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus