Dans un village, à mi-chemin entre Bordeaux et Angoulême, une demeure
de la fin du 19e s., ses dépendances et son parc sur presque 3 ha
Libourne, CHARENTE-MARITIME poitou-charentes 33500 FR

Situation

À l'ouest de la France, dans une région vallonnée composée principalement de forêts de pins maritimes, mais également de vignes, de prés et de champs, la propriété est située dans un gros bourg du sud de la Charente-Maritime, proposant tout commerce à pied, à 50 min de Bordeaux et d'Angoulême par la N10. Le climat du Midi-Atlantique est non seulement influencé par l'océan mais aussi par la proximité du fleuve Gironde.

Description

Depuis la rue qui longe à l'ouest la propriété du nord au sud, s'aperçoit, au-dessus de la végétation, la toiture de la demeure principale. Au sud, l’œil est attiré par les grands arbres du parc ainsi que par l'accès principal, entrées charretière et piétonne encadrées de grands et hauts piliers en pierre sculptée.
Se découvre alors le logis principal, recouvert d'une toiture à multiples pans, à l'ouest de la parcelle, tandis que l'est du domaine est occupé par une grande prairie s'étendant jusqu'à un rideau d'arbres et fermé au nord par une haute haie de conifères. Dans le prolongement de la demeure principale, se situent une petite maison, dont deux fenêtres donnent sur le trottoir, et un portail d'accès secondaire à gauche du pignon d'une autre grande dépendance au nord.

La demeure

Exposée nord-sud, elle est sur deux niveaux avec un rez-de-jardin s'ouvrant à l'est. Là, repose un toit orienté nord-sud à demi-croupe débordante, tandis qu'au nord-ouest deux croupes de toit "rivalisent" de hauteur, pan sur pan. Cependant, elles sont toutes dépassées en hauteur par le toit en pavillon de la tour carrée. Avec à l'ouest sa petite terrasse à garde-corps de briques en terre cuite, ce dernier toit coiffe une petite pièce en saillie du rez-de-chaussée dont les angles sont à pan coupé.
La partie centrale présente au sud trois lucarnes jacobines à lambrequins découpés. Les toits sont ornés d'épis de faîtage en terre cuite. Le niveau supérieur de la tour carrée est en brique rouge. Les angles et encadrements des baies - lesquelles sont agrémentées d'arcades en brique - sont en pierre de taille. Le haut des murs sous toiture est décoré d'un bandeau à croisillon de bois rappelant les colombages normands de même que le second niveau sous la demi-croupe débordante au sud. De ce côté, l'entrée principale est accessible par les quelques marches de l'escalier à deux volées droites. À droite de cet accès, alternent baies simples et jumelées. Au nord, près des dépendances, est située l'entrée de service.


Rez-de-chaussée
L'entrée principale sur son carrelage girondin s'ouvre sur un couloir avec au fond, derrière une arcade, l'escalier. À gauche, une porte dévoile sur une petite salle de séjour située dans la tour carrée avec l'avancée à trois fenêtres dirigée vers l'ouest. La pièce est forte d'une cheminée Louis XVI en marbre blanc. Devant l'escalier, une seconde porte du même côté mène à une autre salle de séjour plus grande, communicante avec la première par une grande porte à l'imposte vitré décoré de fines boiseries. Ces deux pièces sur parquet en chêne à point de Hongrie ont des plafonds ornés de corniches et de rosaces. Les encadrements de fenêtre sont en bois. La peinture des deux pièces est à faire. De la seconde, une autre porte permet d'accéder, à l'arrière de l'escalier, à l'entrée de service et à la cuisine côté nord. L'escalier demi-tournant, à palier éclairé par une fenêtre, a des marches en loupe d'orme. Derrière, s'atteint également l'entrée de service et, en avant à droite, un dégagement éclairé d'une grande verrière conduit aux autres pièces. La cuisine sur son sol en carrelage vernissé en damier présente une cheminée charentaise en pierre. Le plafond et ses solives sont blancs. De là, une porte donne dans le dégagement atteignant l'escalier à droite. En face : une pièce et sa cheminée en marbre, au plafond à corniche, aménagée en salon, éclairé par des baies jumelées plein sud. Ensuite, du même côté : une salle de bains lumineuse. En regard, un cabinet de toilette avec son petit lavabo sont dans une pièce couloir au sol au carrelage ancien. Au fond du dégagement, la porte de droite donne sur une vaste chambre dans l'angle sud-est de la demeure avec sa cheminée en marbre blanc et ses murs bleu pastel éclairés par deux baies jumelées avec fenêtres à petits carreaux. La porte de gauche donne sur une autre salle de séjour et sa cheminée en marbre éclairé par une baie jumelée à l'est. Ces deux dernières pièces sont reliées par une garde-robe. La totalité du niveau - sauf déjà mentionné - présente un parquet droit en bois délicatement patiné.
Premier étage
Le palier dessert une chambre à droite et le couloir à gauche. L'étage est sur parquet en bois. À droite, dans l'angle sud-ouest, figure une chambre avec sa cheminée en marbre, son balcon au sud avec vue sur le parc et sa terrasse à l'ouest côté rue. La salle d'eau est à côté avec sa lucarne. Accessible du couloir, côté sud, à droite, deux chambres ayant chacune leur point d'eau, éclairées par les deux autres lucarnes jacobines. À gauche, la première porte donne pour l'utilité sur la verrière éclairant le couloir du rez-de-chaussée. La seconde sur un cabinet de toilette. Au fond du couloir, s'ouvre la vaste salle de jeux avec sa charpente apparente sous toit éclairée par deux fenêtres du pignon nord. Dans le prolongement, une porte conduit à une chambre avec son point d'eau et sa fenêtre au sud.
Rez-de-jardin
De l'entrée de service, l'escalier accède à un couloir distribuant une pièce de remise, la chaufferie, une cave à vin et, de part et d'autre, deux pièces avec fenêtres. Celle de gauche a été aménagée en cuisine et celle de droite, avec sa cheminée, en salle à manger. Le niveau dispose également une ouverture sur le jardin à l'est.

La dépendance

À une vingtaine de mètres au nord de la demeure principale, le bâtiment rectangulaire recouvert d'un toit à deux pans avec deux lucarnes pignon, présente deux niveaux. Les angles et baies sont encadrés de pierre de taille. En rappel de la demeure principale, les encadrements de deux baise sont composés d'arcs de cercle en brique rouge. Au-dessus d'une grande cave, à l'ouest, le logement de trois chambres, est accessible en montant quelques marches. Au premier niveau, la salle de séjour, agrémentée d'une cheminée en pierre, dispose également d'un accès au jardin au nord par une porte fenêtre. Une chambre et la cuisine sont également à ce niveau dont le plafond atteint presque trois mètres. L'escalier en bois permet d'atteindre les deux autres chambres et la salle d'eau de l'étage. La surface approximative est de 100 m2.

La petite maison

Sous un toit à croupe, elle est le lien en contraste par sa petite taille entre la demeure principale et la dépendance. L'ensemble forme comme une cour ouverte à l'est. Le petit bâtiment reçoit, d'un côté, une pièce servant actuellement de remise, ancienne confiturerie ; de l'autre côté, une buanderie avec sa cheminée en pierre et un puits à l'intérieur.

Le parc et le pré

La propriété est entourée, au nord, par une haute haie de conifères, et, à l'est, d'un rideau d'arbres sur tout le pourtour du pré où un petit plan d'eau dissimulé par la végétation sert de refuge aux chevreuils. Le parc, sur environ un hectare, protège la demeure au sud, à l'est et au nord jusqu'à quelques cerisiers et la dépendance. Côté rue, des charmilles, des lilas et autres massifs vivaces isolent le lieu. À l'est de la demeure, une source toujours en eau servait jadis à irriguer un potager. Le pourtour de la maison est composé de lauriers, hortensias et autres massifs taillés. L'esplanade gazonnée au sud se termine par des cyprès qui laissent place à d'immenses cèdres ainsi que de nombreux arbres tels sapins, noyers, frênes. Enfin, de multiples pommiers entourent également un ancien terrain de tennis aujourd'hui végétalisé.

Ce que nous en pensons

La bâtisse aux toits labyrinthiques décorés, la petite maison et la dépendance aux multiples et différentes baies, ainsi que les 3 ha de prés en plan d'eau, composent comme une symphonie architecturale aux influences diverses et pourtant harmonieuses. Ici de l'anglo-normand, là du charentais, plus loin presque jusqu'au toscan, au bout les inspirations du Midi. La propriété est sans nulle doute une de celles qui promettent la chaleur d'un foyer où l'on se sent véritablement chez soi, et l'élégance et le caractère d'une demeure d'antan.
Le terrain de tennis est également à redécouvrir car un peu enfoui dans la végétation, de même que la source qui jadis servait à irriguer le potager. Quant au plan d'eau dissimulé lui aussi dans la verdure, libre au nouvel occupant d'imaginer un aménagement sans nuire aux perpétuels habitants des lieux : cerfs et chevreuils. La propriété semble être comme légèrement somnolente. C’est cet état même qui en fait l’intérêt, garant d’une authenticité pleine de charme.

583 000 € Honoraires de négociation inclus
550 000 € Honoraires exclus
6% TTC à la charge de l'acquéreur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 740746

Surface cadastrale 2 ha 94 a 41 ca
Surface du bâtiment principal 365 m2
Nombre de chambres 6
Surface des dépendances 100 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Sud Charente


Ariel Dormeau +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus