Dans le fief d'une illustre famille du Vivarais,
une ancienne échoppe aux multiples facettes
Aubenas, ARDECHE rhones-alpes 07200 FR

Situation

Dans l'une des nombreuses vallées de l'Ardèche méridionale, entre Aubenas et Vallon-Pont-d'Arc, bénéficiant donc de leurs commerces et activités économiques ou touristiques, la propriété s'étend le long d'un cours d'eau à proximité d'une cascade. Implantée dans une commune marquée par l'histoire, elle est entourée d'un voisinage des plus paisible.
Sa localisation place le bien au centre du patrimoine ardéchois, mais aussi à portée de diverses activités sportives : sentiers de randonnée, sites d'escalade, de tyroliennes, via ferrata, spéléologie, canyoning...
La région accueille également de nombreux artisans d'art et producteurs locaux : cosmétiques biologiques à renommée mondiale, agriculture raisonnée, ferronnerie d'art, entre autres.

Description

À l'image de la commune, le bien a connu plusieurs vies fort diverses, malgré son jeune âge. Aménagée avec la nouvelle église et les faubourgs au 19e s. tel un hameau à plusieurs lieux du bourg castral délaissé, la demeure fut une boutique jusqu'au 20e s. Plusieurs fois transformée et agrandie en quelques décennies, elle gardera toujours une vocation commerciale. De lieu de réception et de collation diurne, elle faillit devenir un royaume de la vie nocturne.
Aujourd'hui, le bien est devenu plus sage et accueille jour et nuit, sans distinction, pour des séjours plus ou moins longs. Cependant, sous des airs traditionnels, avec sa toiture provençale, ses murs de pierre et ses essences locales, il réserve encore quelques surprises et secrets à ses nombreux hôtes. Simple échoppe depuis la rue, la propriété offre toute sa grandeur depuis son parc de 3000 m² agrémenté de deux bassins. Complantés de saules pleureurs, d'oliviers et de mûriers - arbres ayant longtemps fait vivre les habitants de la région et emblème de sa culture -, plusieurs terrasses et jardins associés à des patios constituent autant de lieux paisibles qui donnent sur le ruisseau.

Le logis

Le bien comprend un seul corps de bâtiment, sans voisin contigu, aménagé sur trois niveaux. Un quatrième, servant actuellement de combles, peut satisfaire tout besoin d'espace supplémentaire.


Rez-de-chaussée
Accessible depuis le parc, le rez-de-chaussée présente un appartement traversant sur un jardin au sud. Recouvert de travertin, il comprend une salle de séjour en L, qui accueille la cuisine, et un salon, qu'encadrent une chambre à coucher d'une part et une salle d'eau de l'autre. À l'arrière de grandes portes de placard, une vaste cave voûtée reçoit les équipements nécessaires au confort moderne - chaudière à granulés et réseaux divers. Parallèlement, une autre cave, qui sert d'atelier, ouvre autant sur l'extérieur que dans l'ancienne salle de danse. La piste, telle la galerie des glaces, attend ses danseurs, qui pourront se reposer dans un espace adjacent où les banquettes et quelques tablettes sont déjà là pour les recevoir avec leur collation. Un grand cellier à proximité complète l'ensemble.
Premier étage
Depuis le parc, un escalier droit, ouvert sur l'extérieur, dessert l'étage. Presque entièrement dallé de travertin, le sol est agrémenté ici et là d'inclusions en terre cuite liées à l'histoire familiale des propriétaires. De même, les murs partiellement découverts présentent des inclusions d’ammonites et autres fossiles d'origine locale. Une entrée ouvre sur deux salons. Le plus important longe la partie sud du bâtiment et donne sur le jardin et le parc. À proximité d'un poêle et de radiateurs en fonte à l'ancienne, une bibliothèque couronne une petite estrade ; à l'instar des grands manoirs dignes des ouvrages les plus romanesques qu'elle puisse accueillir, elle dissimule derrière une porte qui constitue l'un de ses pans, une chambre à coucher et sa salle de bain. Parallèlement, le petit salon nord ouvre sur une autre chambre à coucher, au sol en travertin, également associée à une salle d'eau. Dans son prolongement, une salle à manger reçoit les convives et un four à pain face au banc-coffre à sel. Enfin, une cuisine contigüe, carrelée simplement et associée au cellier, est séparée de la rue, avec laquelle elle peut communiquer, par l'escalier qui mène à l'étage.
Deuxième étage
Également agrémenté de vestiges, au troisième niveau du logis, un salon sert de lieu de rencontre entre deux chambres à coucher. Chacune dispose de sa salle de bain et de sa terrasse privative. Celle au sud dispose d'un sol en carreaux de ciment contrairement au reste du niveau en travertin. L'occidentale offre une surface permettant l’installation de deux couchages. Enfin, accessible depuis le salon, un niveau supérieur comprenant actuellement des combles reste à aménager si un désir d'extension de l'habitation veut s'y épanouir.

Les extérieurs

Plusieurs espaces extérieurs, dont certains privatifs, offrent différentes vues sur le parc de la propriété ou au-delà. Le plus imposant accueille deux bassins, dont un ouvert à la brasse. Le premier point d'eau donne sur une cuisine d'été, de 13 m² environ, dissimulant une salle d'eau, de 5 m² environ. Le deuxième espace, jardin d'ornement, est central et permet la giration des véhicules.
Nombre d'essences ont été plantées en bordure de ces deux parties du parc : des oliviers, mûriers, saules pleureurs, palmiers, mais également des arbustes et des plantes ornementales. Outre sur les rebords de la piscine, il est également possible de se prélasser sous un patio ou au bord du ruisseau dont les abords sont aménagés.
Un jardin privatif agrémente l'autre côté de la maison. Il comprend un espace couvert pouvant servir de chenil ou d'abri pour le bois. Tous les espaces non bâtis sont constructibles.

Ce que nous en pensons

Marqué par le temps et ses divers propriétaires, le bien offre moult opportunités, son histoire ayant largement démontré ses capacités d'adaptation et ses potentialités. Le lieu procure calme et volupté, que même le clocher à proximité n'ose perturber. Rien ne trouble à la vue de ce nid, même l’œil de la rue.
Ses vastes volumes actuels peuvent encore accueillir des extensions ou ses combles de nouvelles pièces. Les rénovations de qualité dont la demeure a bénéficié ont misé sur les énergies renouvelables pour le confort intérieur et le traitement des bassins. Tournée vers l'avenir, la propriété est un refuge également pour les oiseaux, entre autres animaux.

1 175 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 135961

Surface cadastrale 3058 m2
Surface du bâtiment principal 327 m2
Nombre de chambres 5

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Ardèche Sud


Frédérique Fournet +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus