Au sud de Paris et du Gâtinais, une maison de village du début du 20e s.
entre canaux et forêt d’Orléans
Montargis, LOIRET centre-val-de-loire 45200 FR

Situation

En région Centre-Val de Loire, dans le département du Loiret, une petite ville de 6000 habitants est dissimulée dans un vaste territoire ponctué de forêts, renommé pour son arborétum à rayonnement national, des jardins remarquables, ainsi que les canaux de Briare et d’Orléans. Limitrophe avec le département de l’Yonne, les paysages sont animés de bocages, de plaines, de vallées et de vignobles. À quelques kilomètres, les villes de Montargis, Châtillon Coligny, Gien, Briare, proposent un complément aux commerces, services et structures de la commune. Les animations sont nombreuses autour des richesses du patrimoine et des loisirs ; navigation fluviale, canoë, pêche sportive grâce aux nombreux étangs autrefois des sablières. Nombreux sont les amateurs de marche et de vélo qui empruntent les chemins de halage le long des canaux, où passe d'ailleurs la Scandibérique. La petite gare ferroviaire relie Paris en 1h15 six fois par jour. Il faut compter environ 1h30 de trajet via les autoroutes A6 et A77.

Description

La maison bourgeoise, édifiée au début du 20e s. est encerclée de dépendances, et close de hauts murs d’enceinte percés d’une grille et d’un portail électrique en fer pour l’entrée principale. L’ensemble, d’un seul tenant, s’érige sur un parc d’environ 5840 m² constructibles. Un puits, les parterres enherbés, ainsi que les contours fleuris de rosiers, pieds de lavande, pivoines, agrémentent d'immenses et majestueux séquoia, tilleuls, acacias robiniers, lilas, pommiers du Japon, et autres arbres à fruits.

La maison bourgeoise

De plan carré et de style classique, le corps de logis, d’une superficie d’environ 205 m² hors sous-sol et combles, s'élève sur trois niveaux entièrement sur vide sanitaire. Les façades sont recouvertes d’un enduit et toutes les baies appareillées en pierre de taille, pareille à celle des chainages d'angle. Les fenêtres à grands carreaux sont munies de garde-corps en fer ouvragé, ainsi que de persiennes. Elles illuminent des étages où les hauteurs sous plafond sont d'approximativement 3 m. Les deux portes d’entrées principales en bois, verre et fer, se distinguent par des perrons rehaussés de marquises. Celui côté jardin affiche un double escalier droit avec des rambardes à motifs de volutes en fer forgé. La toiture d'ardoises en croupe, avec son égout retroussé et ses deux épis de faîtage, est percée de 3 lucarnes jacobines de chaque côté, ainsi que de 4 souches de cheminée en brique.


Rez-de-chaussée
Il s'étend sur approximativement 105 m². Un long couloir, divisé par une double porte en bois, renferme l’escalier tournant en chêne muni d’une rambarde en fer ouvragé. Il dessert toutes les pièces ainsi que le sous-sol. Toilettes avec lave-mains. Le sol est recouvert de carreaux de faïences et surélevé de murs avec papier peint. D’un côté, une salle de séjour d’environ 45 m², de l’autre, un salon et une cuisine équipée. Les deux espaces sont parquetés en point de Hongrie, agrémentés de cheminée en pierre ou marbre style 19e s. Celle du salon a notamment un trumeau miroir. Soubassements en bois et plâtre, corniches, alcôves en bois, décorent les pièces de vie. La cuisine carrelée et peinte, d’une surface d’environ 15 m², est équipée d’un mobilier en formica. Toutes les fenêtres s’ouvrent sur le jardin.
Etage
Le niveau s'étale sur environ 100 m². Un palier avec son lustre dessert quatre chambres dont deux d’entre elles séparées d’une salle de bains et d’eau. Une deuxième salle de douche avec toilettes. Les sols sont notamment en parquet droit et les points d’eau sont carrelés. Les espaces sont proportionnés et lumineux. Trois chambres sont agrémentées de cheminées et la quatrième est complétée par une grande penderie.
Combles
D’une surface d’à peu près 60 m² sous faîtage. La poutraison est laissée apparente et le sol en parquet. Cet espace isolé était autrefois aménagé de trois petites chambres.
Sous-sol
D’une superficie d’environ 105 m², il intègre une machinerie, un atelier, un cellier et une laverie. Le sol est cimenté et les murs en pierre sont appareillés de briques.
Bâtiment de dépendances
Sous une toiture de tuiles, d’une superficie totale d’environ 120 m², le bâti affiche un appareil à tête vue ou recouvert d'un enduit. Il se divise en trois parties. De grandes portes en bois s’ouvrent sur le garage ou l’atelier. En son centre, une grande cuisine d’été et un cellier sont aménagés.

Ce que nous en pensons

Un extérieur noble et élégant pour un intérieur feutré. Les façades épurées dissimulent des pièces à la fois lumineuses et confortables. Avec l'aspect d'une maison de maitre, l'atmosphère rappelle ainsi surprenamment celle des châteaux de petites seigneuries de campagne.
Sans travaux, avec sa dépendance et son parc, elle promet d'être une résidence agréable, tout en restant personnalisable grâce aux combles à aménager, ainsi qu'à son terrain constructible.

Vente en exclusivité

430 000 € Honoraires de négociation inclus
400 000 € Honoraires exclus
Forfait de 30 000 € TTC à la charge de l’acquéreur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 499111

Surface cadastrale 5842 m2
Surface du bâtiment principal 204 m2
Nombre de chambres 4
Surface des dépendances 123 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Gâtinais et Puisaye


Dalila Bessahli +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus