Dans l'Orne, sur la terre du cheval, un domaine de 60 hectares,
un haras d'élevage, sa maison curiale du 16ème siècle et une ferme équestre
Mahéru, ORNE basse-normandie 61380 FR

Situation

Dans un hameau, près d'Alençon et du Perche, la propriété s'étend « sur la terre du cheval », non loin du Haras national du Pin. Datant du 12ème siècle, l'église du village renferme des fresques du 19ème siècle, peintes par Pierre Chadaigne et restaurées par la Fondation du patrimoine. La ville de Sées et sa cathédrale Notre-Dame est à 20 minutes. Par la N12, le temps de trajet est de deux heures pour rejoindre Paris. La capitale est desservie en 1h15 de la gare de l'Aigle via des liaisons quotidiennes. À proximité également, la ville de Moulins-la-Marche compte de nombreux commerces et des établissements scolaires.

Description

La propriété apparaît au bout d'une allée de pommiers et de rosiers, qui longe une carrière d'entrainement. L'avant cour gravillonnée est réservée aux véhicules. Passé l'imposant porche d'entrée, toutes les infrastructures équestres sont agencées de façon ordonnée, autour de la cour carrée. Dans le prolongement, la maison du palefrenier, munie de caméras, jouxte l'infirmerie. À l'arrière des écuries, la grange et la graineterie font face à la maison curiale de 300m², qui s'ouvre sur le parc par un perron à double volée. À deux pas, un rond d'Havrincourt pour les chevaux d'obstacle est équipé de boxes de repos. Une ancienne voie ferrée, devenue un sentier, traverse la forêt pour rejoindre les pâturages alentours, tous aménagés en paddocks avec râtelier à foin. À deux pas, en annexe, une ferme équestre de 100m² et ses écuries s'étirent le long des clôtures en lisses du domaine qui se fondent dans le bocage normand.

Les boxes pour les chevaux

Parfaitement conçus et aménagés, les boxes sont de belle dimension et assurent à la fois la sécurité du cavalier et le bien-être du cheval. Le placement de l'abreuvoir côté porte permet au palefrenier de s'assurer de l'état des animaux. La séparation semi barreaudée du box permet au cheval de voir ses congénères mais aussi de s'isoler. Les matériaux sont de qualité et une infirmerie équine complète cet espace avec une sellerie.

La maison curiale

Construite au 16ème siècle sur deux niveaux plus une cave, la maison curiale de 300m² accueillait jadis les pèlerins en route pour Saint-Jacques-de-Compostelle. La toiture de tuiles en terre cuite à quatre pans est percée de lucarnes jacobines éclairant les combles. La partie supérieure de la façade est façonnée comme un damier de briques et de pierre de taille. Une double colonnade de style Renaissance, sculptée, dans la pierre orne l'encadrement des larges baies. Les murs extérieurs du logis sont enduits à la chaux. Orné d'une balustrade en fer forgé, le perron voûté et paré de marches en granit permet d’accéder au premier étage où s'épanouit un chèvrefeuille. Face à lui, une glycine arborescente vient se fondre dans un sapin.


Rez-de-jardin
Quelques marches sous la voûte du perron suffisent pour découvrir la cuisine ouverte d'aspect médiéval, éclairée par deux portes vitrées à petits carreaux. Les plats et casseroles en cuivre suspendues au dessus du piano de cuisson forment un décor rustique et désuet. D'imposantes poutres en chêne structurent le plafond et les murs sont en moellons de grès recouvert de chaux. Taillée dans le granit, une ancienne auge à cochon à double vasque sépare l'office de la salle de séjour. Sur le même niveau, une salle de douche contemporaine est attenante au débotté et à la chaufferie. Patinées par le temps, des tommettes recouvrent le sol de toute la maison, y compris l'escalier. Jouxtant l'office, une cave à vin voûtée et enterrée complète ce niveau. Une large terrasse en pavé Versailles s'étire jusqu'au jardin paysagé, planté de multiples essences et bordé par un bassin. À l'arrière du logis, un tunnel composé de plusieurs arches et recouvert de rosiers délimite le potager qui ouvre sur une piscine à réhabiliter et son gazebo en bois.
Premier étage
L'étage est accessible depuis la cuisine où les vestiges d'un ancien escalier de pierre sont aussi visibles dans le coin d'un mur. Une porte donne sur le salon de réception. Les couleurs sont douces, l'ambiance est feutrée. Ornés de personnages sculptés, deux piliers ouvragés soutiennent le manteau de la cheminée Renaissance du salon. Les portes sont en bois brut. En enfilade, un piano blanc trône dans un salon de musique. Les plafonds à la poutraison apparente dépassent les trois mètres, et la superficie des pièces atteint les 30 m². Recouvert de faïence bleu lapis, un potager à trois feux prend la lumière sous une baie. À la suite, une chambre spacieuse et sa bibliothèque. Les tommettes arborent des touches crème du plus bel effet. Donnant toutes sur le jardin, les pièces sont baignées de lumière. Une porte accède au perron.
Deuxième étage
Sur le palier du premier étage, une seconde porte permet par un escalier en bois d'accéder au second. Afin de faciliter le chargement des sacs de blé, une volée de marches est inclinée. L'impression d'espace est total. Deux chambres et un atelier se partagent cet étage, dont une avec salle de douche. Le volume sous charpente a permis de créer une mezzanine et un coin cabane. Des lucarnes de toit viennent filtrer les rayons du soleil.

Ce que nous en pensons

Avec ses 40 boxes, ses 60 hectares de pâtures et son rond d'Havrincourt, le domaine est un équipement de tout premier ordre pour recevoir un élevage de chevaux de course ou d'obstacle. Il faut dire que la Normandie est une terre de haras, connue pour faire naître les chevaux les plus renommés. Celui-ci a d'ailleurs déjà connu la gloire, sacré « meilleur élevage du monde », avec plusieurs titres européens à son actif. Affilié à la Corderie royale de Rochefort pour la protection des oiseaux, le domaine est aussi une réserve de faune sauvage et un ensemble naturel d'envergure, qui abrite les différents bâtiments de la propriété. Particulièrement remarquable, la maison curiale offrira un logis authentique et plein de charme aux futurs maîtres des lieux.

1 850 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 875134

Surface cadastrale 60 ha
Surface du bâtiment principal 400 m2
Nombre de chambres 7
Surface des dépendances 150 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Nord-Est Orne


Sandrine Torossian +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus