Dans le Finistère nord, proche de la baie de Morlaix et des plages,
des dépendances à l'allure d'un château sur 112 ha de bois et de terres.
Morlaix, FINISTERE bretagne 29600 FR

Situation

A 10 mn de Morlaix et moins de 30 mn des plages et de Carantec, la propriété est bien desservie par le rail et l'avion. De Morlaix, le TGV rejoint Paris en trois heures. L'aéroport de Brest/Guipavas est à 40 mn et relie Paris-CDG et Roissy en 1h20. Par ailleurs, l'Italie, l'Espagne, la Grèce, le Royaume-Uni et le Portugal sont desservis par cinq destinations régulières en vol direct. La ville de Morlaix est pourvue de toutes les infrastructures et services, de l'école au lycée, commerces, hôpital et clinique.

Description

Au cœur de 112 ha de forêts et de terres, la propriété est composée de nombreuses dépendances d'un château du 19ème siècle aujourd’hui disparu. Les bâtiments, en position dominante, sont entourés de terres cultivées et d’un verger clos de murs. La dépendance principale a été construite sur le modèle du Louvre : des corps de bâtiments entourant une cour carrée et prolongés par deux ailes parallèles. Elle représente 1200 m² habitables, dont 600 m² ont été restaurés. Notamment cinq logis indépendants avec deux ou trois chambres. A l'écart, un manège couvert, et un bâtiment agricole à sa suite, sont dédiés au travail des chevaux. Ils sont complétés par une carrière et un rond de longe. Face aux deux ailes parallèles, un jardin et un verger sont clos de murs. Un cours d’eau alimente un étang en eau libre, clos par une chaussée.

La dépendance principale du 19e s.

Construite en pierre de pays enduite et briques, les toitures de la dépendance sont à deux pans d'ardoise. Les chaînes d'angle et les encadrements des ouvertures, toutes cintrées, sont une alternance de pierre de taille et de briques. Les hautes portes sont encadrées à chaque fois par deux baies. Un pavillon, et son toit à quatre pans caractéristique, occupe chaque angle. Des lucarnes à fronton triangulaire éclairent les combles. Sur la façade principale, deux tourelles, montant de fond et coiffées d'un toit en poivrière percé d'une fenêtre de lucarne, sont flanquées contre les pavillons. Elles encadrent une porte cochère surmontée d'un pignon percé d'un œil-de-bœuf.
Une verrière à armature métallique recouvre totalement la cour carrée. La pierre des murs a été laissée apparente et le sol est pavé de grandes dalles.
A l'intérieur de la cour ouverte sur le jardin et le verger, la pierre des murs a aussi été laissée apparente. Le sol, bien plan, est couvert de briques. Des petites extensions, construites sur le même modèle, ont été ajoutées, notamment le long du mur principal. Une porte cochère surmontée d'un pignon et son œil-de-bœuf ouvre sur un long couloir.

La grande aile dédiée à la chasse

Les trois pavillons sont reliés par deux corps de logis.
Le pavillon de la tour est accessible à la fois par une tour et par la cour intérieure. Le rez-de-chaussée comporte une salle de séjour et une cuisine. Deux chambres, une salle d'eau et des toilettes sont à l'étage.
Le pavillon de chasse, au milieu de l'aile, est plus complet. Une salle de séjour et sa cheminée, une cuisine ouverte, un salon et des pièces à usage d'office au rez-de-chaussée. A l'étage, trois chambres, une salle de bains, une salle d'eau et des toilettes.
Les corps de logis sont percés d'ouvertures tournées vers l'extérieur. Ils sont composés de grandes pièces comme une salle de chasse et des trophées et sa cheminée, où un escalier monte vers une salle de séjour, un bureau, une sellerie et une écurie de quatre boxes.

La grande aile dédiée à l'équitation

Elle se décline sur le même modèle, trois pavillons qui encadrent deux corps de logis. Elle fait face à la carrière et plus loin le rond de longe. A une extrémité, un logis a été aménagé dans le pavillon de la carrière, accessible par la façade extérieure et par la cour intérieure. Sur un niveau, une salle de séjour avec une cuisine ouverte sont complétées par une salle d'eau et des toilettes. A l'autre extrémité, le pavillon des écuyers permet d'accueillir des hôtes avec une salle de séjour et une cuisine au rez-de-chaussée et, à l'étage, deux chambres avec salle d'eau et toilettes.
Deux écuries sont entourées par le pavillon de la carrière et le pavillon de la cavalerie, au centre. Elles comprennent l'une six boxes et l'autre trois boxes.
Par ailleurs, un jardin d'hiver a été planté au rez-de-chaussée du corps de logis entre le pavillon central et le pavillon des écuyers. Un escalier accède à un appartement indépendant composé d'une salle de séjour avec une cuisine ouverte, trois chambres, une salle d'eau et des toilettes.

Les combles à aménager

Deux parties distinctes peuvent être aménagées en habitation et sont pour l'instant à usage de combles. La première est au dessus des écuries du pavillon de la tour et l'autre au dessus des dépendances. Chacune possède son propre accès : un escalier dans une tour et un autre proche de la cour intérieure.

Le manège couvert et le hangar agricole

A l'écart de la grande dépendance, le manège a une superficie d'environ 500 m². Il est sablé et destiné à l'entrainement des chevaux. C'est une structure neuve de moins de dix ans. Dans son prolongement, un hangar est ouvert sur une partie. Il est d'une surface d'environ 200 m² et abrite le matériel agricole nécessaire à l'exploitation du domaine et le fourrage.

Le jardin potager et le verger

Le jardin est clos de murs. Il est face à la cour ouverte de la grande dépendance. Il comporte une partie verger et une partie potager. Sa surface est d'environ 3.000 m².

La forêt

La forêt, d’une contenance de près de 92 ha, est peuplée de nombreuses variétés d’arbres. On y retrouve entre autres sapins, bouleaux, cyprès, saules, hêtres, épicéas, Douglas, Laricio, chênes, châtaigniers.
Percée de nombreuses allées bien entretenues, la forêt, et son étang d’environ deux hectares, sont propices à la pratique de la chasse au petit gibier (canard, bécasse), mais aussi au gros (chevreuil, sanglier).
Un Plan Simple de Gestion sur les bois ainsi qu'un plan de chasse existent et sont en vigueur. Elle est certifié PEFC (Pan European Forest Certification).

Les terres agricoles

Les terres cultivables sont essentiellement destinées à la production de fourrage ou de cultures (blé ou autres) pour environ 15 ha. Certaines parcelles sont laissées en prairie pour le pâturage des chevaux sur environ 5 ha. Les terres cultivées sont libres de tout contrat ou bail.

L'étang

D'une surface d'environ 2 ha, il est alimenté par un ruisseau. C'est un étang en eau libre avec une retenue par une chaussée. Les poissons sont variés : carpes, gardons, poissons blancs, truites.

Ce que nous en pensons

Il ne manque à cet ensemble très complet que son château. Mais manque t-il vraiment et ne serait-ce pas au contraire une aubaine que de ne pas avoir à entretenir des toitures sans fin et chauffer des m2 dont on a pas forcément l'usage ? Les dépendances ont profité de l'absence de leur château pour s'anoblir et leur surface est déjà bien suffisante pour y développer de nombreux projets.
Justement ici il est possible de pratiquer beaucoup d'activités, chasses, promenades à pied ou à cheval que l'on peut dresser sur place, baignades dans la grande bleue.
Et puis 112 ha d'un seul tenant, cela ne court pas les campagnes.

2 660 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 798467

Surface du bâtiment principal 1200 m2
Nombre de chambres 10
Surface des dépendances 700 m2

Conseiller
Finistère Nord


Charles de Kermenguy +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus