Entre Angoulême et Bordeaux, en périphérie d'un gros bourg,
un manoir dans le goût du romantisme anglais, son parc de presque 2 ha
Angoulême, CHARENTE poitou-charentes 16000 FR

Situation

En périphérie d'un gros bourg avec tous commerces, la propriété n'est qu'à trois-quart d'heure de Bordeaux et proche d'Angoulême et de sa gare TGV qui la met à seulement deux heures de Paris. Angoulême, capitale de la bande dessinée, très connue des autochtones pour ses chocolateries, sa vieille ville et, mondialement, pour sa course rétro mobile du Circuit des Remparts. À une demi-heure de Cognac, lieu de naissance de François 1er, capitale de l'eau de vie classée « Cognac Fine Champagne » bénéficie dans sa constitution des vignes du terroir local classé en « Petite Champagne », profitant du climat ensoleillé du midi atlantique. Pour preuve de la clémence du climat, la forêt de chênes verts située le plus au nord de la France. La région est donc très riche en vignes et en parcelles boisées. Le patrimoine est très riche en vieilles pierres, églises romanes, domaines tel celui d'Alfred de Vigny.

Description

Depuis la rue, derrière la végétation formant une haute et grande haie naturelle, le manoir se laisse peu à peu découvrir. Passé le portail, se distingue enfin son grand parc couronné de très grands arbres qui forment un sous-bois au sud le protégeant de la chaleur d'été. La demeure est en retrait d'une pièce d'eau ornée de végétation et habitée sur un îlot par un héron sculpté dans le métal, semblant être le gardien des lieux. Une promenade autour de la propriété dévoile de multiples facettes. Son architecture, avec ses murs en pierre de taille calcaire qui reflètent la luminosité du midi atlantique, sa tour dans l'angle nord-est et sa couverture d'ardoise à pans multiples est caractéristique de la région. À l'ouest, la petite maison d'un étage coiffée d'une toiture à deux pans et sa véranda est camouflée par de grands arbres tandis qu'à l'est, un toit à deux pans couvre quatre garages et une réserve à bois. Le parc est répertorié comme à protéger dans le plan local d'urbanisme de la commune.

Le manoir

L'édifice, sur trois niveaux sur cave est en U. La demeure est en pierre de taille calcaire blanc dite « coquillère » pour ses petites incrustation de coquillages. À l'angle nord-est, une tour oblongue octogonale dont le toit à égout retroussé est surmonté de deux épis de faîtage en bannière et reposant sur une corniche à modillons, dépasse l'ensemble. Elle est ornée d'un écusson comportant les initiales du propriétaire initial. Le bâti est coiffée d'une toiture avec une multitude de pans épousant les différents murs pignons découverts à chaperon. L'ensemble est percé de nombreuses cheminées en pierre de taille. Les épis de faîtage sont en pierre de taille. L'extrémité sud-ouest est coiffée d'un toit à croupe à faible déclivité couronné d'un parapet en pierre sculptée. L'extrémité nord-est est à un niveau coiffée d'un toit à cinq pans car cette partie est à pans coupés. À côté de la tour, l'entrée usuelle s'effectue par une porte après passage sous une véranda. Ici figure la date de dernière modification architecturale « 1923 ». À l'ouest, la propriété possède une entrée avec un perron donnant sur le parc. Celle-ci est surmontée d'un balcon. Les façades du manoir sont agrémentées de bandeaux en pierre de taille et les formes des baies sont très diverses, tantôt en arcade, tantôt en V, certaines fenêtres ont deux ou trois baies jumelées ; certaines, leur linteau finement ciselé. Les huisseries ont été toutes refaites dans le souci du détail puisque les crémones et poignées sont en fer forgé.
L'ensemble est agrémenté entre les baies et entrées de cyprès et lauriers fleurs en topiaire.


Rez-de-chaussée
Le vestibule donne le ton : le plancher en chêne avec sa patine et les portes dans leur encadrement en bois contrastent avec la clarté des murs. De là, l'escalier en châtaignier situé dans la tour dessert les étages. Après un cabinet de toilette dissimulé en retrait se situe l'arrière-cuisine suivie de la cuisine avec son sol en grès cérame et sa cheminée lumineuse en inox. Un passe-plat donne dans la salle à manger. Une pièce avec sa cheminée de marbre aménagée en bureau et un premier salon exposé à l'ouest suivi d'une petite pièce au nord appelée le fumoir. La cheminée est en bois à colonnes cannelées et donne dans la salle à manger. Le plancher est en point de Hongrie et le plafond est orné d'une rosace. Côté parc, une porte est encadrée de deux fenêtres à vitraux finement dessinés aux motifs floraux avec en leur centre un écusson orné d'un aigle. Une grande ouverture donne en enfilade sur un deuxième grand salon exposé à l'est, au sud et à l'ouest. Sa cheminée de marbre aux pieds de lion est surmontée d'une fenêtre à trois baies en arcade jumelées. Une même baie orne la partie située en avant-corps à l'ouest. Côté est, une fenêtre est ornée d'un vitrail contenant un losange aux initiales du premier maître des lieux. Les boiseries sont agrémentées de panneaux de cuir gaufré ainsi que tout le pourtour du plafond. La salle à manger accessible du premier salon ou du vestibule a deux coins à pans coupés, l'un servant de vitrine, l'autre à occulter le passe-plat. Deux baies jumelées donne sur la petite terrasse reliant le jardin par six marches le long de chaque aile. Le plafond est également orné d'une rosace et le contraste est brillant, entre les boiseries foncées et la clarté du plafond.
Premier étage
Un cabinet de toilette. Une chambre avec deux angles à pans coupés dont l'un sert d'accès à une garde-robe. Celle-ci, pourvue de vastes placards, est éclairée par une ouverture à trois baies jumelées. Certaines lames du plancher en chêne reprennent le gris des murs. Une pièce a été aménagée en lingerie. Une chambre suivie en enfilade de sa salle de bain pourvue de grands placard en bois. Le fond du vestibule ouvre sur la plus grande chambre ornée de sa cheminée en marbre très clair dans un coin de la pièce. Une porte-fenêtre ouvre sur un balcon. Le plancher est à bâton rompu. Une pièce aménagée en garde-robe communique avec un cabinet de toilette situé dans l'avant corps de l'édifice. Une vaste salle de bain et douche a été réalisée dans l'extrémité sud pourvue d'une ouverture à trois baies en arcade jumelées.
Deuxième étage
L'escalier en châtaignier de la tour dont les murs sont en pierre apparente, accède au palier qui dessert une pièce aménagée en cuisine, une chambre suivie de sa salle de bain avec de grands placards. Un couloir distribue trois chambres dont deux avec une cheminée en marbre et une salle de bain située dans l'avant corps de l'extrémité ouest. Les espaces en parfait état profitent de tous les volumes divers sous les toits et leur murs-pignon.
Les caves
Très vaste, elles pourraient être aménagées en salle de jeux ou autre. Une partie est occupée par la chaufferie, un atelier et une cave à vin.

La maison de gardien

D'environ 60 m², elle est à rénover. Ue cave et, au rez-de-chaussée, une salle d'eau avec cabinet de toilette. La pièce à vivre est le départ d'un escalier très ouvragé d'accédant à la chambre de l'étage.

Ce que nous en pensons

La qualité de l'architecture extérieure est en parfait accord avec l'intérieur riche en boiseries et en excellent état. L'équilibre y est manifeste et l'ensemble arbore un air de manoir anglais. La disposition intérieure laisse une grande flexibilité relativement à l'usage que notre époque pourrait laisser envisager. Un des points forts de la propriété est la protection par la commune de l'espace boisé.

896 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 393287

Surface cadastrale 19109 m2
Surface du bâtiment principal 480 m2
Nombre de chambres 7
Surface des dépendances 62 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Sud Charente


Ariel Dormeau +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus