A 20 mn de la Baie de Somme, au milieu d’un parc de près de 2 ha,
un manoir du siècle des lumières et ses dépendances
Abbeville, SOMME picardie 80100 FR

Situation

Au sein du parc naturel régional de la Baie de Somme, à quelques encablures de la mer ,la demeure du 18ème siècle est à moins de quinze minutes de tous les services et commerces de proximité et des établissements scolaires. Paris est à deux heures, Bruxelles à trois heures. Si cette région du littoral est devenue stratégique pour le tourisme, renforcé par une desserte incomparable par la route (via l’A16 et l’A29) ou par train, cette propriété est restée en dehors du temps et sans aucune nuisance.

Description

Située au centre d’un parc traversé par une rivière, son entrée s’effectue par un portail en fer forgé en forme de lances entouré par une paire de piles carrées en briques surmontées par des boules de pierre. Une allée conduit au manoir et sépare le potager, d'un côté, du jardin en damier, de l'autre. En arrière-plan des arbres majestueux. La propriété s’organise avec le manoir au centre et les bâtiments de dépendances. Un parking gravillonné, où cinq voitures peuvent stationner, est situé le long d'une dépendance. Par-delà le manoir, coule une rivière bordée sur l’autre berge par des pâtures.

Le manoir

Cette grande maison fut construite en 1780 par le Vicomte de Blangermont en plein cœur du siècle des lumières. Elle n’a appartenu qu’à trois familles depuis sa construction. Des modifications avec en particulier une extension au 19ème siècle, ont été menées à bien par les différentes générations, avec une constante : laisser entrer la lumière. D’inspiration classique l'ensemble est architecturalement très homogène. Pour l’œil averti, la maison laisse entrevoir une esthétique du 19ème siècle sur une des façades latérales. En effet, aux alentours de 1860, la maison a gagné en surface. Cette différence reste discrète et se concrétise uniquement par la présence d’une marquise en fer forgé, par des entourages d’ouvertures à clé avec des archivoltes légèrement cintrées et une lucarne-fronton. Le corps de logis principal est de plan rectangulaire avec quatre travées. Le tout est construit en briques artisanales dans un léger camaïeu de couleur allant du rouge au jaune paille. Les chaînes d’angle sous forme de pilastre et l’habillage des baies sont également en briques. Seuls les chapiteaux des pilastres et les supports des baies sont en pierre. Ces dernières sont fortement cintrées au rez-de-chaussée et sont complétées par des volets également cintrés. Elevée sur deux niveaux avec un perron, la maison est coiffée d’une toiture à quatre pentes couvertes d'ardoise. Une toiture autonome coiffe la partie du 19ème siècle. Une corniche filante soutient la gouttière et la zinguerie.


Rez-de-chaussée
L’entrée principale se fait par la façade à l’opposé du portail. En haut d’un perron de pierre, une porte vitrée à double battant permet d’accéder à un vestibule au sol couvert d’un parquet droit à larges lattes de chêne. Un escalier au fond du vestibule représente le centre de la maison. Il est mis en majesté par deux colonnes en bois supportant un fronton classique demi-circulaire avec en son centre une ouverture ronde équipée d’un piédestal. Cette entrée distribue d'un côté, le salon, de l’autre, la salle à manger et la cuisine avec son piano de cuisson.

Toutes les pièces de réception sont éclairées par plusieurs fenêtres donnant une impression de clarté et de communion avec l’extérieur. Elles marquent cette époque avec au sol un parquet en chêne, des cheminées de marbre, de grandes fenêtres, des boiseries composées de pilastres ou encore des bibliothèques d’angle. Une chambre principale complète le niveau du rez-de-chaussée.

Premier étage
L'escalier suspendu, avec une main courante en bois, protégé par un garde-corps aux balustres de fonte accède aux étages supérieurs.
Un palier central dessert trois chambres avec la même ambiance qu’au rez-de-chaussée : l’esprit discret et léger du 18ème siècle. Chaque chambre, d'une surface d'environ 30 m², est équipée d’une salle de bains et de toilettes. Un petit salon vient compléter chacune des chambres.
Deuxième étage
Sous combles, il comprend deux chambres et une salle de bains.
Les caves
Au sous-sol, des espaces de service facilitent le quotidien avec une buanderie, une cave à vin voutée, une chaufferie et un atelier.

Les dépendances

Trois granges ont été aménagées. L’une est devenue une habitation d'une surface d'environ 110 m² comprenant, au rez-de-chaussée, une cuisine, un salon, une salle à manger et, à l’étage, deux chambres avec chacune leur salle de bains.
Une autre est aujourd’hui une salle de réception. La dernière a été aménagée en lieu de loisirs (ping-pong, fléchettes, garage à vélos). Un espace bien-être comprenant un sauna avec une douche complète les dépendances.

La piscine

Une piscine extérieure de 9 m x 4 m, à électrolyseur de sel, chauffée par pompe à chaleur, a été installée en 2019.

Le parc

Il a été scindé en plusieurs parties aux différentes ambiances. Il se compose d’un potager et une serre qui permet d’offrir à la table de la maison les légumes de saison, d’un verger, d’un jardin paysager en damier susceptible d’être classé jardin remarquable, d’une pâture avec une écurie de deux boxes, d’un poulailler et d’une mare. L’ensemble est bucolique, très calme et traversé par une rivière avec, en fond panoramique, les bois alentour et un petit vallon. Un accès immédiat à des chemins de randonnées pédestres, de vélos ou à des allées cavalières offre beaucoup de perspectives de loisirs.

Ce que nous en pensons

Le manoir est blotti dans une vallée verdoyante. Les plages ne sont qu'à vingt minutes. C’est une demeure de réception construite à l’époque des salons littéraires et des philosophes. Cette grande maison a été intégralement restaurée il y a quelques années. Sa sobriété sans décoration ostentatoire inspire une élégance intemporelle et lumineuse qui légitime complétement la réputation d’élégance de l’ancien régime. Elle puise sa longévité dans cet équilibre entre vie intime et vie mondaine. Les pièces de réception, où la lumière circule en maître, portent à la conversation en bonne compagnie, les idées nouvelles du siècle des lumières y ont été échangées. Aujourd’hui, une activité de réception et de chambres d’hôtes pourrait continuer cette tradition d’accueil. Enfin, la demeure représente le bon compromis d'une vie à la fois citadine et campagnarde.

880 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 868955

Surface cadastrale 18000 m2
Surface du bâtiment principal 290 m2
Nombre de chambres 6
Surface des dépendances 200 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Pays du Valois


Jérôme Ferchaud +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus