À 70 km de Paris, dans le Vexin Français, une ancienne ferme templière,
son manoir seigneurial du 13e s., ses dépendances et ses 3 ha.
Gisors, OISE picardie 27140 FR

Situation

Dans les terres à la fertilité exceptionnelle du Vexin français, à proximité du marché parisien, il n’est pas étonnant de constater la présence de très nombreuses exploitations céréalières d’importance ainsi que de domaines équestres. La propriété, entre Seine et campagne verdoyante, demeure donc non loin de la capitale à 70 km, soit 45 min jusqu’à la porte Maillot. Cependant, également proche de Pontoise à 32 km, Marines à 11 km, Gisors à 17 km, et Beauvais et son aéroport à destinations internationales à 35 km, le village reste étonnamment voisin du monde tout en demeurant ancré dans son paysage rural.

Description

Situé au cœur du village, un porche en pierre de taille cintré marque l’entrée de la propriété. Elle a été bâtie sur une motte féodale, à proximité d'une église de style gothique flamboyant. Sa cour d'honneur carrée, avec en son centre une pelouse rectangulaire, affiche son logis principal dans toute sa superbe. La légende raconte que l’ancienne ferme templière posséderait un trésor caché, celui d'une vierge en or.
Le manoir est encadré de chaque côté de deux vastes dépendances, dans lesquelles trois appartements, dont un est destiné à la location touristique et deux à des logis de fonction, ont été aménagés. Les bâtiments comportent également des boxes, une sellerie, une douche pour chevaux, une salle de pansage, une forge, des ateliers, une grange de stockage du foin et des machines agricoles utiles à l'entretien de la propriété. Un manège, deux carrières, un rond de longe et des paddocks se situent dans les prés à l'arrière du logis principal. Une troisième dépendance sur l'angle sud du logis principal permet l'accès direct à une piscine et une salle de sport.

Le manoir du 13e s.

D’une surface habitable d'environ 400 m2 sur quatre niveaux, la fortification médiévale emblématique, datée au 13e s., a été construite sur une petite motte féodale, et révèle une vue dégagée sur l'un de ses côtés, vers la vallée et le village, en contrebas.
Les murs, entre pierre de taille, appareil à têtes vues et mortier, sont couverts d’une toiture d'ardoises à deux pans et une croupe. À l’avant, la façade est parcourue de plantes grimpantes, percée de fenêtres à la française en double vitrage à petits carreaux, d’une lucarne meunière, et dotée d’une échauguette en poivrière. Cette dernière était autrefois destinée à abriter un guetteur, afin de lui permettre d'avoir un champ de vision complet sur le secteur. Au fil du temps, les anciennes meurtrières ont été transformées en petites baies. Une lourde porte en bois également cintrée permet l'accès vers l'intérieur. À l’arrière, jouissant de la vue en contrebas, une fenêtre croisée ainsi qu’une arcature de deux fenêtres dissimulant un coussiège dans un arc chainette, s’ajoutent à la massive tour ronde coiffée en poivrière et aux contreforts, pour présenter les vestiges médiévaux les plus saillants du bâtiment. Une grande terrasse dallée longe le manoir sur la façade arrière et permet d'y prendre ses repas, avec accès direct depuis les portes-fenêtres du rez-de-chaussée.


Rez-de-chaussée
Le hall d'entrée, au sol recouvert de carreaux de ciment, distribue les pièces de vie, toutes pourvues de cheminées, ainsi que le départ d'un escalier deux quarts en bois tournant à droite avec balustrade et menant au premier étage. Sur la gauche du hall, une vaste salle de séjour, cheminée engagée à l’âtre de briques, chambranles et manteau de bois sculpté ; sur la droite, en enfilade, une salle à manger, dans laquelle une niche dévoile l’épaisseur des murs, une bibliothèque et une cuisine. Des poutraisons apparentes soutiennent les plafonds et les sols sont recouverts de parquet à l’anglaise, d’anciennes tomettes hexagonales ou de carreaux de ciment. Les ouvertures y sont en partie traversantes. Un escalier de service, depuis la cuisine, mène au niveau supérieur.
Premier étage
Deux chemins conduisent à l’étage : l’escalier du hall d'entrée ou bien l’escalier de service de la cuisine. Un couloir, pourvu d'un coussiège près d'une fenêtre, mène à six chambres et deux salles de bain. La tourelle extérieure est aménagée en hammam, accessible depuis l'une des chambres. Les sols sont recouverts de parquet à l’anglaise ou bien d’anciennes tomettes hexagonales et les plafonds laissent apparaitre les poutres.
Combles
La charpente du niveau a été entièrement révisée. Il s’agit donc d’une vaste surface à aménager, pouvant accueillir trois chambres et salle de bains supplémentaires, ou bien un salon de lecture, de cinéma, voire une salle de jeux.
Les caves
Sous la salle de séjour, la cave voûtée, accessible depuis les deux façades est divisée en quatre pièces.

Les dépendances

Édifiées au 19e s., de vastes dépendances d'environ 1000 m2 encadrent le manoir sur chacun des côtés, mais également sur l'arrière de l'une d'elles. Les murs des façades en silex sont protégés par des toitures à deux pans, d’ardoises ou bien de tuiles plates de pays, et sont parés de part et d'autre de lésènes en brique rouge.
À droite, de nombreuses portes cochères traversent le bâtiment. L’activité équestre y étant particulièrement développée, les dépendances accueillent 32 boxes à cols de cygne, une grange à foin, une salle de pansage, une douche pour chevaux, une sellerie et une forge. Les sols y sont recouverts de ciment ou bien de briques.
Dans la dépendance sur la gauche, deux appartements sont aménagés sur deux niveaux. L'un d'eux est un gîte, l'autre est un logement de fonction. Un studio, résidence du personnel, se situe au second niveau de la dépendance de l'autre côté de la cour d'honneur.

Le gîte

D'une surface de 98 m2 sur deux niveaux, il se situe dans l'une des dépendances et mêle un salon avec coin cuisine, des toilettes, deux chambres et une salle de douche.


Rez-de-chaussée
Grande pièce de vie lumineuse avec cuisine ouverte. Le sol est recouvert de carrelage, une partie des murs est en pierre blanche apparente.
Premier étage
Un couloir distribue les deux chambres et la salle de douche.

Le logement de fonction

Jouxtant l'appartement dans la même dépendance, il est d'une surface de 98 m2, également sur deux niveaux.


Rez-de-chaussée
Il se compose d'une spacieuse pièce de vie avec coin cuisine, d'une chambre, ainsi que d'une salle de douche.

Le studio

Le petit appartement, réservé d’ordinaire au personnel, est accessible depuis l'une des dépendances de la cour carrée.

Les écuries

D'une surface d'environ 200 m2 et datées du 19e s., elles font suite aux deux logements de la dépendance et abritent 24 boxes avec grilles cols de cygnes.

Le manège couvert

Ses dimensions sont de 80 m de longueur par 45 m de largeur. Sa structure est protégée par un toit en bac acier.

La carrière

Ses dimensions sont de 80 m de longueur et de 45 m de largeur.

Le rond de longe

Il est établi à l'extérieur du corps de ferme, à proximité de la carrière et des paddocks.

Les paddocks

Cinq paddocks sont à proximité du manège couvert, de la carrière et du rond de longe.

La piscine

Entourée de murs, elle est entièrement sécurisée et chauffée, avec accès depuis le manoir. Des pièces restant à aménager peuvent accueillir un poolhouse, voire un spa.

Ce que nous en pensons

Le Vexin français, entre la Seine et la campagne verdoyante, entre Paris et terres agricoles, un rare ensemble à une telle distance de la capitale.
De ferme templière à confortable habitation, l’esprit du lieu n’a pas disparu. L’activité rurale ici développée autour du cheval constitue certainement le meilleur lien entre passé et présent. Le futur peut être différent tant la situation privilégiée de cet ensemble entre Paris et terres agricoles permet d’imaginer des utilisations multiples.
Le parc naturel régional du Vexin propose également de nombreuses activités touristiques à exploiter : que les loisirs soient culturels ou sportifs, entre l’Histoire et les randonnées équestres, pédestres ou cyclistes, la région présente des avantages éloquents.

1 750 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 385287

Surface cadastrale 3 ha 70 a 25 ca
Surface du bâtiment principal 410 m2
Nombre de chambres 10
Surface des dépendances 1000 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Haute-Normandie


Marie Merien +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus