À 1h de Paris, à l’orée de la forêt de Retz,
un manoir de style Art déco intégralement restauré
Villers-Cotterêts, AISNE picardie 02600 FR

Situation

Au nord-est de Paris, au centre d’un village historique du Valois, à l’orée de la forêt royale de Retz et face à une abbaye millénaire, la demeure se caractérise au premier abord par son style Art déco de 1927. Elle est pourtant à seulement 15 min de Soissons, ville dynamique et patrimoniale avec sa cathédrale, et à 10 min de Villers-Cotterêts avec tous les services publics, les commerces et son fameux château qui deviendra dès 2023 le centre international de la Francophonie. En voiture, Paris est à 1h, Bruxelles à 3h30, entre ces capitales, Compiègne est à 30 min et, pour une virée à la mer, Le Touquet est à 1h30. Si cette région rurale et forestière est intacte, elle propose pourtant une desserte incomparable par route ou par train vers Paris et l’Europe.

Description

Situé au centre d’un parc arboré, le manoir est protégé du village par un gros mur de pierres. L’entrée s’effectue par un portail automatique, surmonté de volutes en fer forgé. À droite du portail, un parc élégant avec d’immenses arbres centenaires apporte un décor végétal à la hauteur de la demeure. Entre le portail et celle-ci, une allée circulaire avec, au centre, un massif de fleurs et de buissons, permet aux voitures d'évoluer facilement. À l’arrière, une grande piscine dans la verdure, ainsi qu'une petite maison de jardinier qui pourrait être un agréable pool-house ou une maison d’amis.

Le manoir


La façade principale marque bien le style Art déco avec ses pointes et ses angles vifs. Pourtant, elle reprend les plans de l’architecture française classique : corps central avec deux ailes latérales, en brique et pierre. Sa véritable élégance provient de là, bien qu’il s’agisse d’un subterfuge de l’architecte car le plan de l'édifice est en réalité rectangulaire.
La demeure sur trois niveaux a été dessinée par le grand architecte André Perrin qui, après avoir donné son énergie ainsi que son patriotisme sur les différents fronts de la Première Guerre mondiale, s'installe en Picardie afin de contribuer à la reconstruction d'une région ravagée.
Effet remarquable : son jeu très géométrique avec la pierre et la brique. Pour les deux premiers niveaux, la brique est présente sur le corps central et la pierre sur les ailes. Pour le dernier, avec ses deux pignons vers l'avant, c’est l’inverse. Le tout est dominé par des chevrons monumentaux en pierre et, partout, de grandes et hautes fenêtres. La toiture, elle, est en ardoises avec une couverture à l’aplomb du toit soutenue par de discrets jambages. Une lucarne jacobine la perce en son centre.
Différentes familles se sont ici succédé jusqu’à aujourd’hui. Elles ont toutes préservé l'authenticité du lieu, admirablement servie par la restauration globale des derniers propriétaires : plomberie, chauffage, électricité, isolation, pièces humides, vitrage, façade, etc. La lumière ayant été l'objectif principal, toutes les pièces profitent largement du soleil avec doubles vues et doubles expositions.


Rez-de-chaussée
En haut d’un perron de pierres, une porte vitrée à double battant permet d’accéder à un vestibule au sol couvert d’un granito encadré par une bordure de mosaïque colorée. Un escalier en chêne d’un style épuré, avec un poteau de départ fuselé, habille le fond de l'entrée. L’ambiance du hall est ici limpide et même transparente avec beaucoup de lumière naturelle, un sol de granito qui brille et une vision sur l’ensemble des pièces de réception grâce aux hautes portes intérieures toutes vitrées.
Il distribue d'un côté, un grand salon avec sa cheminée et un petit salon de musique, de l’autre, la salle à manger. Cette dernière, avec son piano de cuisson et son îlot central, fait la part belle aux ambiances chaleureuses entre amis ou en famille, en mêlant cuisine et grande table de repas. Une grande arrière-cuisine est là pour l’office, mais aussi pour servir de buanderie. Toutes les pièces de réception sont traversantes, éclairées de plusieurs fenêtres donnant une impression de clarté et de communion avec l’extérieur. Elles marquent leur époque avec au sol du parquet en chêne, des moulures et des lambris stylisés, des cheminées droites et une importante hauteur sous plafond.
Premier étage
En haut de l’escalier, un palier central dessert un bureau-bibliothèque et trois chambres aménagées en deux suites, chacune avec son sas privatif, sa salle de bains et ses toilettes. Le tout baigne dans la même ambiance qu’au rez-de-chaussée : parquet, moulures, ainsi que de magnifiques vues sur l’abbaye et le parc. Tout a été restauré dans les règles de l’art, avec en particulier, les couleurs murales pastel, très en vogue dans les années 1920, ou encore la préservation des lavabos style Art déco.
Deuxième étage
Sous une importante hauteur sous plafond, il présente une troisième suite de deux chambres, avec sas privatif, salle de bains à baignoire ancienne et toilettes. Côté ouest, un vaste espace polyvalent entre atelier d’artiste, salle de séminaires restreints, ou toute autre activité privée. Avec ses baies traversantes biseautées, tout l’étage profite de vues époustouflantes sur l’abbaye et sur la canopée.
Les caves
La demeure a été érigée sur les fondations d’un prieuré du 17e s. bombardé durant la Première Guerre mondiale, et dont les seuls vestiges sont les caves voûtées de larges pierres, parfaites pour la garde du vin. Un ancien puits y est toujours en eau et s’y découvre également l’entrée d’un tunnel qui menait secrètement à l’abbaye. Au-dessus de ces caves, celles de 1927 sont équipées de deux grandes remises techniques, notamment pour les infrastructures des pompes à chaleur et de la piscine chauffée. L’ensemble, parfaitement ventilé, présente une surface dépassant les 100 m2.

Les dépendances

Au fond du jardin mais proche de la piscine, une ancienne maison de jardinier sur deux niveaux est potentiellement aménageable afin de la transformer en poolhouse ou en maison d’amis. Un plan d’aménagement intérieur a d'ailleurs d'ores et déjà été créé pour rendre habitables ces 60 m2, déjà viabilisés en eau et en électricité : une salle de séjour complétée, à l’étage, par une chambre avec sa salle de bains. Il incombera au nouvel occupant de le réaliser selon ses goûts et ses besoins. À droite du grand portail automatique, un double garage permet d'abriter les véhicules.

Le parc

Il s’organise de part et d’autre de la demeure. Ses grands arbres sont remarquables : un splendide Sophora du japon jaune à l’automne, un tilleul bicentenaire à l'impressionnante frondaison, des érables, un ginkgo biloba, un jeune noyer, ainsi que d'autres fruitiers, tels que pommiers, poiriers, mirabellier, et cerisier. La demeure est magnifiée par cet environnement végétal, y compris la nuit grâce à l’éclairage du parc. Ces arbres majestueux laissent transparaître le vaisseau de pierre de l’ancienne abbaye.

La piscine

Éclairée de nuit, avec un bassin chauffé de 12 m par 5 m, elle est un véritable espace de nage en plus d’être un lieu de réjouissance. Un large caillebotis de bois permet d’y installer transats et parasols. En hivernage, l’équipement est protégé par une bâche à enrouleur.

Ce que nous en pensons

Les pierres et les hauts personnages de l’histoire de France qui vécurent là imprègnent ces lieux. Après les ravages de la Grande Guerre, a été bâtie cette demeure Art déco d'authentique facture. En accord avec les lieux, elle perpétue très justement l’éternel renouveau de la France, transformée par les épreuves du 20e s. La bâtisse est un acte d’optimisme et vit pleinement sa vocation de maison de famille. Cependant, c’est aussi une maison de réception, ouverte aux diners et soirées. Sobre et bienveillante, elle respire un bonheur de vivre, dans un parfait compromis entre vie intime et mondaine, vie citadine et campagnarde, circuits confidentiels et axes internationaux.

Vente en exclusivité

870 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 328472

Surface cadastrale 4850 m2
Surface du bâtiment principal 290 m2
Nombre de chambres 7
Surface des dépendances 80 m2



Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Pays du Valois


Jérôme Ferchaud +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus