À vingt-cinq minutes de Tours, sur un domaine de 15 hectares,
un moulin du 18ème siècle, entièrement restauré, avec son bief et ses communs
Cormery, INDRE-ET-LOIRE centre-val-de-loire 37320 FR

Situation

En région Centre-Val de Loire, à 2h45 de Paris par l'autoroute A10 et à 25 minutes de Tours et de sa gare TGV, qui relie Paris en une heure. Le domaine est situé au milieu d'un environnement champêtre aux paysages vallonnés. Une bourgade animée se trouve à proximité, avec commerces et services de proximité.

Description

L'existence d'un moulin à cet emplacement est signalée dès l'an 862. Au milieu du 16ème siècle, il est vendu à un meunier, ami du seigneur de la Richardière. Vers 1730, l'ensemble est acquis par Monsieur Boutet. Il entreprend alors sa reconstruction entre 1740 et 1750. Un arrêté préfectoral de 1826 indique que le moulin a été doté d'une roue et d'une mécanique en métal. Il produit ensuite de la farine jusqu'en 1936, puis de la mouture pour bétail jusqu'en 1952. En 1962, un restaurateur de Tours, grand amateur de gibier, en fait un pavillon de chasse et installe une faisanderie sur les terres. En 1993, le moulin est acquis par un avocat canadien, qui restaure le bâtiment principal et ses annexes pendant une douzaine d'années. La maison du meunier est alors intégrée à la partie « industrielle ». Les propriétaires actuels finissent d'embellir la propriété et les jardins et installent une piscine. Dans un vallon, en pleine nature, le domaine s'étend sur près de 15 hectares répartis entre peupleraie, terres, taillis, jardins et le bief de 600 mètres.

Le moulin

Remanié au 18ème siècle, il est de forme rectangulaire et s'élève sur trois niveaux. La maison de meunier, en retour d'angle, s'élève sur deux niveaux. Les façades sont recouvertes d'un enduit à pierre vue et les encadrements de baies sont en tuffeau. Les toitures sont en ardoise, celle du moulin est à quatre pans percés de lucarnes à frontons triangulaires et celle du meunier à deux pans percés d'une lucarne à croupe. Un pavillon en saillie rythme la façade côté jardin. L'entrée principale se fait depuis la cour par une double porte cintrée en bois plein ornée de ferronneries.


Rez-de-chaussée
Une pièce de belle taille fait office d'entrée avec un départ d'escalier en bois pour l'étage. Le mécanisme de roue et un petit salon se partagent l'espace qui dessert la salle à manger, habillée comme l'entrée d'un sol en carreaux de terre cuite et de plafonds aux poutres apparentes. Une large cheminée en tuffeau décore la pièce. Deux portes avec vitraux ouvrent, l'une sur la cuisine, l'autre sur une salle à manger d'été dans le pavillon. Dans le prolongement de la cuisine, se trouve un autre salon avec départ d'escalier et sol en dalles de pierre et poutres apparentes. Une porte ouvre sur la terrasse côté jardin. Un dégagement mène d'un côté au toilettes, de l'autre à la terrasse arrière.
Premier étage
Depuis l'escalier principal, une vaste pièce palière, décorée en son centre de l'ancienne meule, dessert une chambre au sol en parquet et salle de bains avec toilettes. De l'autre côté, deux chambres au sol en carreaux de terre cuite, avec salles de bains et toilettes pour l'une et salle d'eau et toilettes pour l'autre. L'escalier secondaire mène à une chambre, elle aussi avec salle d'eau et toilettes.
Combles
Une vaste pièce, au sol en parquet flottant et charpente apparente, est à usage de salon télévision, bureau et salon de lecture.

Les dépendances

Ces deux bâtiments font face au moulin et au jardin. Entre les deux, le portail en fer ouvre sur la cour, véritable entrée de la propriété. Les toitures sont en tuiles mécaniques et ardoise. Les façades sont recouvertes d'un enduit à pierre vue.


Grange
Elle fait face au moulin et ferme la cour. D'un côté, elle est aménagée en un vaste garage avec chaufferie, espace de rangement et grenier au-dessus. De l'autre côté, un appartement indépendant s'étend sur une surface de 67 m², avec cuisine au rez-de-chaussée et trois chambres, une salle d'eau et des toilettes à l'étage.
Bâtiment de dépendances
Il comprend plusieurs pièces au rez-de-chaussée dont un bûcher, deux caves à vin voûtées, un ancien pressoir, un atelier, une cuisine-buanderie avec salle d'eau et toilettes. Au premier étage, une salle de réception de 110 m² s'étend sous une charpente, avec une cheminée en tuffeau.

Le parc

Sur près de quinze hectares, d'un seul tenant, il est composé d'une peupleraie et de taillis aux abords du moulin. Les friches s'étendent au loin. En face de l'entrée, délicatement agencé le long du bief, un verger est clos de haies. À l'intérieur de la propriété, le jardin est tantôt floral autour de la piscine, tantôt ombragé le long du cours d'eau. Les points de vue sur la propriété ou la campagne environnante sont variés, grâce aux nombreuses terrasses qui jalonnent le domaine.

Ce que nous en pensons

Du bief au moulin, l'eau et le temps coulent ici depuis plus de mille ans, au rythme des récoltes et des saisons. Jadis essentiel à la vie de la communauté, le domaine est désormais devenu une agréable demeure de campagne, à quelques minutes d'un village avec tous les commerces et services. Entièrement restaurée, la bâtisse fait le pont entre les époques, mêlant tout le confort du logis moderne et l'authenticité originelle des lieux. La présence d'un logement indépendant est un atout prometteur, qu'il s'agisse d'y recevoir des proches ou de concevoir une activité touristique. Hôtes et invités pourront profiter de la piscine aux beaux jours et flâner entre les massifs fleuris de la propriété, qui s'étend sur 15 hectares.

Vente en exclusivité

1 330 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 822566

Surface cadastrale 14 ha 82 a 46 ca
Surface du bâtiment principal 390 m2
Nombre de chambres 7
Surface des dépendances 450 m2
dont aménagées210 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Sud Indre & Loire


Éric Baudran +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus