Entre basses Cévennes et Méditerranée, non loin du Pic Saint-Loup,
une ancienne bergerie campée au milieu de ses 12ha de vignes et de garrigues.
Clermont-l'Hérault, HERAULT languedoc-roussillon 34800 FR

Situation

Le village le plus proche, bourg implanté sur des coteaux au centre du département de l'Hérault en Occitanie, rappelle par son nom l'importance de l'élevage des chèvres depuis des temps anciens dans la région. La petite commune possède un patrimoine naturel remarquable, comprenant deux zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique. Gagner la proche bourgade rurale, peu dense en habitants et aisément accessible à bicyclette, flâner dans le centre historique de la séduisante cité de Pézenas située à 20 min de route, gambader dans les sites pittoresques du cirque de Mourèze et du lac du Salagou (classés Natura 2000) à quelques encablures : les agréments abondent alentour.
Très bien positionné, le site est respectivement à 10 min de l'A75 reliant Paris à Béziers, à 35 min et 1 h de route des gares TGV et des aéroports de Béziers et de Montpellier.

Description

Edifiée en position dominante sur un coteau de vigne, la bâtisse, demeurée telle qu'à l'origine, se fond dans son écrin de chênes verts et d'essences méditerranéennes diverses. La situation privilégiée de cette ancienne bergerie en fait un observatoire naturel remarquable : de ses abords, se découvre la vallée ; plus loin, se dessinent le pic Saint-Loup et le pic de Vissou... Les 8 ha de vignoble sont constitués de plusieurs parcelles agrippées à flanc de collines, naturellement closes par le relief et la végétation, plantées de cinsault, syrah et grenache noir.
L'édifice pastoral est une sobre construction rectangulaire à réhabiliter en totalité, constituée de plusieurs parties : un logement accessible par une volée de marches depuis une terrasse, une cave avec son four à pain et la bergerie sur deux niveaux. L'ensemble représente une surface en déclaration fiscale H1 (en 2021) de 140 m2 en habitation, pour un total de cinq pièces, de 94 m2 en garage et de 3 m2 en terrasse.

La bâtisse pastorale

Un sentier mène à un escalier donnant sur une terrasse d'où l'on accède à la bergerie, sobre édifice rectangulaire en surplomb, qui s'élève sur deux niveaux, avec un toit à double pente sur la partie réservée jadis à l'habitation et à pente unique sur la partie exploitée pour l'élevage caprin. Diverses ouvertures permettent d'y pénétrer ou d'apporter de la luminosité aux intérieurs.
L'eau et l'électricité sont disponibles en bordure de propriété et aisément raccordables à la maison.


Premier niveau
Depuis la petite terrasse accessible par un escalier maçonné, une porte en métal faisant office de volet et une porte-fenêtre à encadrement de pierre datée de 1773 ouvrent sur la pièce à vivre de 40 m2 environ. Les murs en pierre sont recouverts de chaux blanche. La hauteur sous plafond varie de 3,30 m à 4,40 m environ. Deux ouvertures en partie basse éclairent la salle. Une échelle de meunier permet de rejoindre une mezzanine d'environ 20 m2, au plancher et au garde-corps en bois, et d'une hauteur échelonnée entre 2 m et 2,45 m environ.
Les caves
Sous la terrasse, s'opère l'accès à des caves situées en rez-de-jardin. Une fois la porte passée, une première pièce de près de 18 m2 au sol en terre battue et roc s'élève à 2,25 m de hauteur environ. De là, une ouverture permet de regagner la pièce du four, s'élevant jusqu'à près de 2,70 m et dont le sol irrégulier est à même le rocher. Le plafond de type provençal a été réalisé à partir de quess et de plâtre. A l'angle de la pièce, un ancien four à pain en pierre de 180 cm de diamètre environ occupe l'espace.
Bergerie
L'entrée en rez-de-jardin surélevé s'ouvre sur deux pièces aux murs de pierre, de plus de 40 m2 chacune. Dans la première salle au sol de terre battue subsiste pour partie un plafond en voutains de terre cuite et poutres de bois. C'était anciennement la pièce dévolue au cheptel. La hauteur sous plancher est d'environ 2,70 m. À l'étage en loggia, où était stocké le foin, le toit en éverite s'élève jusqu'à 2,80 m. A ce niveau, une grande ouverture donne à l'arrière de la bergerie à mi-étage. Dans la deuxième pièce de la loggia ne subsistent que deux poutres à mi-hauteur ; à ce niveau, une ouverture latérale permet aussi d'accéder à l'étage de l'ancienne grange à foin. Le sol pour partie bâti sur du roc est recouvert de terre battue. Une ouverture en hauteur, enfin, vient éclairer la bergerette.

Le vignoble


Appellation
Coteaux du Languedoc
Encépagement
Syrah : 2 ha 56 a 27 ca (30%). Grenache noir : 4 ha 51 a 82 ca. Cinsault : 1 ha 50 a.
Terroir
Sol de schiste. Plusieurs vallons qui côtoient un relief escarpé et forment un amphithéâtre de vigne au pied du pic bénéficient d’un ensoleillement maximal et d'un climat méditerranéen typique du Languedoc.
Nombre de pieds à l'hectare
4444
Age moyen des vignes
20 à 25 ans. Dernière plantation réalisée en 2018.
Production annuelle
Récolte de 2021 : 46 120 kilogrammes.
Récolte moyenne depuis 2014 : 56 335 kilogrammes.
Bâtiments viticoles
Aucun bâtiment n'est dévolu à la viniculture ; actuellement, la totalité de la production se fait en cave coopérative.

Ce que nous en pensons

Au centre géographique du département de l’Hérault, à proximité d’un village où il fait bon vivre toute l’année, la demeure pastorale, nichée sur les premiers contreforts des basses Cévennes, dans la beauté sauvage et pittoresque de son environnement, s'inscrit au cœur d'un site recherché pour le calme de son accueillante nature comme pour la richesse de son glorieux passé.
À l'évidence, le champ des possibles est vaste pour cette bergerie restée "dans son jus", maison idéale pour des occupants en quête de nature et de terroir de qualité, en résidence principale ou secondaire. Ses quelques hectares de vigne pourront tout aussi bien être exploités, en se remémorant que les vins de la commune, servis à la cour du roi Louis XIV, étaient déjà particulièrement appréciés, bénéficiant de l'appellation "Royalement contrôlée". Les lieux n'attendent que le trait d'union entre passé et avenir par lequel leur histoire, pastorale, viticole ou résidentielle, se poursuivra.

650 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 168460

Surface cadastrale 12 ha
Surface du bâtiment principal 140 m2
Surface des dépendances 94 m2
Surface des vignes 8 ha 62 a 9 ca

Conseiller
Sud Hérault


Fabrice Delprat +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus