Au Plessis-Robinson, proche du parc de Sceaux et de l'étang Colbert,
une maison d'architecte avec piscine
Plessis-Robinson, HAUTS-DE-SEINE paris 92350 FR

Situation

À seulement huit kilomètres de Paris, entre Sceaux et Fontenay-aux-Roses, la commune du Plessis-Robinson doit son nom - en partie du moins - à Robinson Crusoé. Dans les années 1840, Joseph Gueusquin, un restaurateur parisien, découvre la petite et coquette ville de Plessis-Picquet, perdue au milieu des arbres de la Vallée aux Loups. Il décide d'y installer une guinguette perchée dans un arbre. Il nomme l'établissement "Au Grand Robinson", un hommage au roman "Le Robinson suisse" de Johann David Wyss, qui s'inspira lui-même de l'œuvre de Daniel Defoe. Pendant plus d'un siècle, les Parisiens viennent s'y prélasser et y danser sous la canopée,
Aujourd'hui, la ville est desservie par la ligne B du RER (à 10 minutes de la maison à pied) qui rallie Paris en très peu de temps. La maison est à quelques minutes des commerces du centre de Sceaux et de Fontenay-aux-Roses. Plusieurs établissements de renom se trouvent à proximité : les lycées Lakanal et Marie-Curie, ainsi que l’institution privée Sophie-Barat à Châtenay-Malabry, et l'établissement Renard pour les petites classes. Côté bus, le 194 dessert la porte d'Orléans, ainsi que les établissements scolaires cités.

Description

La maison d'architecte, de béton et de pierre meulière, se trouve dans un quartier pavillonnaire du Plessis-Robinson, non loin de l'étang Colbert. Construite dans les années 1950, sous un toit de zinc, elle s'élève sur trois niveaux. Au rez-de-chaussée, la vie est agencée autour d'un large salon avec cheminée, d'une cuisine et d'une pièce de rangement. À l'étage, deux chambres se partagent un bureau et une salle de bain. Au rez-de-jardin, deux nouvelles chambres, une salle d'eau et un local technique. La maison est baignée de lumière dans les pièces de vie par de larges baies vitrées.
À l'arrière de la maison, face au couchant, la terrasse surplombe le jardin où se trouvent pêle-mêle un cèdre de l'Atlantique, un catalpa, des résineux, des oliviers, des orangers du Mexique et une vaste pelouse. Dans le prolongement, en bas d'un escalier de pierre, libre de tout vis-à-vis, la piscine de 8,5 mètres par 3,5 mètres est entourée d'une terrasse et margelle en bois. Une pompe à chaleur permet de réguler au mieux la température de l’eau.

La maison


Rez-de-chaussée
Après avoir franchi le portail de la maison et poussé la large porte en bois de chêne sculptée et en anse de panier, la visite de la maison commence par celle du salon. Tout en longueur, couvert d'un ancien carrelage aux motifs de carreaux noirs et marbrés gris, il fait face au jardin et à la nature. La lumière se déverse généreusement au travers de l'ample baie vitrée, orientée au sud. Côté est, le mur de pierre apparente est incrusté d'une large poutre en chêne et orné d'un imposant vitrail délicat et aux couleurs chatoyantes. Contiguë au salon, la cuisine équipée est sobre et spacieuse, agencée autour d'un comptoir en inox et de nombreux placards. La pièce est particulièrement lumineuse grâce à la présence de deux larges fenêtres protégées de barreaux. Le passe-plat entre le salon et la cuisine est typique de l'architecture des années 1950. Plus loin, la penderie et des toilettes indépendantes.
Premier étage
À l'extrémité du salon, l'escalier en bois de chêne finement travaillé est l'œuvre d'un maître-artisan. Il mène au premier étage de la maison où se trouvent deux chambres, le bureau et une salle de bain. La chambre principale, parquetée, bénéficie d'une double exposition nord-sud. La seconde, au sud et plus petite, donne sur le jardin. La salle de bain compte une double vasque et une baignoire éclairée directement par un œil de bœuf.
Rez-de-jardin
Accessible par l'escalier intérieur ou une porte de la façade sud de la maison, il se compose de deux chambres donnant sur le jardin, avec de larges fenêtres. La salle d'eau, décorée en partie de béton ciré, est équipée d'une double vasque, d'une douche et de toilettes. Le local technique abrite une chaudière Wiseman et précède la buanderie.

Ce que nous en pensons

Avec ses lignes épurées, son minimalisme et sa façade cubique, la maison évoque un vaisseau à la géométrie parfaite, un navire imposant et tranquille qui voudrait se fondre dans le paysage. Il est le modèle parfait d'une époque architecturale à la recherche de simplicité et de fonctionnalité, valeurs chéries par Le Corbusier et André Lurçat. À l'intérieur, la demeure n'a qu'une seule devise : celle du confort. Avec des matériaux de qualité, faciles à entretenir et clairs, de larges baies pour une luminosité maximale et une vie tournée vers le jardin. Car le plus grand atout de cette maison est à n'en pas douter la piscine. Au milieu des arbres, à l'abri des regards, elle promet de douces après-midi de farniente aux beaux jours.

Vente en exclusivité

1 600 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 573054

Surface cadastrale 626 m2
Surface réception45 m2
Surface totale intérieure180 m2
Nombre de pièces 6
Nombre de chambres 4
Nombre de chambres possible5
Surface Jardin550 m2
Surface Balcon15 m2
Surface Place de parking 230 m2



Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable


Selim Isker +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus