Une «Affolante des bords de Seine», patrimoine typique de la région de Fontainebleau,
et sa dépendance.
Fontainebleau, SEINE-ET-MARNE ile-de-france 77300 FR

Situation

Entre les calmes bords de Seine et les franges de la forêt de Fontainebleau, la propriété, bâtie au 19e s., se situe dans une petite commune, à 20 min en voiture de Melun et à 10 min de Fontainebleau. Cette dernière n’est qu’à une demi-heure de Paris-gare-de-Lyon et profite de la proximité des autoroutes A6 et A5. La gare est accessible à pied ainsi que les quelques commerces de proximité.

Description

Le bâtiment principal est longé par une petite voie réservée aux riverains qui le place à distance de la Seine. Un portail métallique commandé ouvre sur une cour, permettant de séparer les deux bâtisses, et une passerelle rejoint les premiers niveaux des deux bâtisses.
De l'autre côté s'étend le jardin. Sur la partie basse, des parterres de pelouse ont été dessinés "à la française". De là, un escalier en pierre donne accès à une partie plus boisée grimpant jusqu'à un muret qui clôture l'ensemble.

La demeure principale

L'imposante bâtisse fait partie de ces "Affolantes des bords de Seine" dont les commanditaires appartenaient à la nouvelle bourgeoisie du 19e s. Grâce à l'essor du chemin de fer, ces bourgeois sont venus de plus en plus nombreux. Ils passaient les beaux jours à la campagne et l'hiver à Paris. Suivant leur exemple, nombre d'artistes les ont rejoints pour trouver l'inspiration dans les parages. C'est le cas d’Émile Rochard, directeur de plusieurs théâtres parisiens dont celui du "Châtelet", qui fit construire celle-ci à partir d'un ancien prieuré dont il subsiste aujourd'hui la chapelle.
Ensemble composé d'une succession de bâtiments composites, la résidence en reste néanmoins homogène. Le premier, dont la partie centrale est plus haute, est percé au second niveau d'une imposante baie en plein cintre à petits bois soulignée d'une rampe de balustres en pierre. Il est suivi d'une tourelle carrée présentant une terrasse au premier niveau appuyée sur de lourds piliers en brique, elle-même surmontée d'un second niveau habillé de colombages de parement ; le tout sous une très haute toiture d'ardoises à quatre pans. En troisième lieu, vient l'ancienne chapelle. La façade arrière comporte un bâtiment plus haut dont les pignons à redents rappellent les Pays-Bas. À côté, en saillie du premier niveau, un corridor et une chambre en encorbellement sont copieusement éclairés par une série de baies à petits bois. Une nouvelle fois, l'ensemble est habillé de colombages de parement. Les façades sont recouvertes d'un enduit blanc, sous des toitures d'ardoises ou de tuiles de terre cuite.
Enfin, la bâtisse principale propose environ 470 m2 habitables, répartis sur trois niveaux accompagnés d’une cave.


Rez-de-chaussée
L'entrée située à l'arrière ouvre sur un hall dont le très haut plafond permet d'admirer des toiles orientalistes fixées sur les murs. Elle abrite des toilettes et est séparée de l'entrée principale sur rue par deux colonnes en pierre, d'où un large escalier mène aux étages. Quant au sol, un damier de carrelage noir et blanc en garantit l’élégance et la sobriété sur tout le niveau.
D'un côté, un couloir rehaussé de boiseries d'appui peintes distribue une cuisine, une arrière-cuisine, ainsi qu’une autre entrée sur cour. Cette dernière dispose d’un escalier débouchant au premier niveau et qui permettait au personnel de rejoindre la passerelle pour se rendre dans le bâtiment annexe sans passer par l'entrée principale. Par ailleurs, une salle à manger, d'environ 48 m2, aménagée dans l'ancienne chapelle sous une hauteur de plafond de plus de 5 m, surprend encore les invités par son Saint-Nicolas en bois polychrome perché dans la niche d'une fenêtre en ogive, veillant sur la maison. Sous la mezzanine, une grande cheminée de style néogothique en pierre rappelle cependant l’ère d’un 19e s. se réappropriant le passé médiéval.
De l'autre côté, un double salon de plus de 50 m2 est percé d'une large porte-fenêtre. Une cheminée en marbre agrémente la première partie, tandis que le plafond, soutenu par deux imposantes colonnes de pierre, s'ouvre dans la deuxième partie sous une hauteur d'environ 5 m. Là, un escalier en bois peint, au début de rampe orné d’un putto doré, conduit à une coursive aux murs habillés de bibliothèques en bois sculpté.
Premier étage
À l’étage, le palier permet l'accès à une terrasse couverte côté Seine. La chambre principale, lumineuse grâce à ses deux fenêtres ouvertes sur l'eau, est pourvue d'une cheminée en marbre noir encadrée de pilastres et rehaussée d'un trumeau, et possède son cabinet de toilette avec toilettes. La coursive et ses bibliothèques aboutissent à une chambre-bureau dotée d’une terrasse. Le niveau est complété d’une chambre avec garde-robe, d’un second cabinet de toilette avec toilettes et de l'ancienne mezzanine ayant été fermée.
Deuxième étage
Un spacieux palier dessert nombre de pièces parmi lesquelles, dans la tour, une petite chambre dont les trois fenêtres proposent de larges vues sur la rivière. Se remarquent également une chambre côté cour au papier peint champêtre, ainsi qu’une salle de bain dont la cheminée en marbre rouge est surmontée d'un trumeau agrémenté d'un médaillon à motifs d'angelots. Finalement, un couloir mène à une chambre ornée d'une cheminée et de hautes boiseries d'appui, équipée de ses propres toilettes.
Cependant, la pièce la plus impressionnante demeure la salle d'environ 42 m2, avec une hauteur sous le plafond de 5 m, soutenue par d'imposantes colonnes en bois à chapiteau corinthien. Grâce à sa vaste porte-fenêtre en plein cintre à petits bois, elle jouit d’une vue panoramique sur les méandres de la Seine. En réponse à celle-ci, en face, la même porte est habillée de miroirs. Quatre autres portes en plein cintre, habillées elles aussi de miroirs, sont surmontées de cartouches représentant des scènes galantes à la façon du 18e s. Un trumeau dont le cartouche représente des attributs de musique y rehausse une cheminée de style Louis XVI en marbre blanc. Enfin, un sol en parquet complète le décor.

Bâtiment annexe

Située de l'autre côté de la cour, adossée au terrain en pente, l’annexe est reliée à la maison principale au premier étage par une passerelle métallique. Ses façades recouvertes d'un enduit blanc sous une toiture en tuiles de terre cuite agrémentée d'un clocheton, sont percées de lucarnes pendantes, et, au milieu, s'élève, plus haute, une partie à redents.


Rez-de-chaussée
D’usage pratique, le rez-de-chaussée présente un garage d'environ 50 m2, une chaufferie, ainsi que deux remises.
Premier étage
À l'arrière, le premier étage devient rez-de-chaussée et renferme un appartement d'environ 64 m2, composé de trois pièces, d’une cuisine et d’une salle d'eau avec toilettes. Une troisième remise parachève le niveau. De ce côté, une porte dans l'enceinte murée permet un accès indépendant à la rue.

Ce que nous en pensons

Théâtrale, éclectique, surprenante et élégante, telle une expression de liberté architecturale, la demeure est tout cela à la fois. En résumé, une véritable "Affolante". Ce n'est pas très étonnant, lorsque l'on sait que son commanditaire n'était autre que le directeur de grands théâtres parisiens Émile Rochard. Il ne serait d'ailleurs pas surprenant que le propriétaire ait confié le projet à un décorateur de théâtre. Chaque pièce est une véritable mise en scène toujours différente : l'on peut aussi bien passer d'une chapelle à un salon "cathédrale", à une spectaculaire chambre digne d'un château, ou encore à une coursive en encorbellement.
Le tout Paris du théâtre y serait venu pour des fêtes somptueuses organisées autant dans la maison que dans le parc. Son emplacement privilégié, longeant un quai en impasse, qui, chose importante, n'est pas inondable, offre des vues imprenables sur la rivière et sur les demeures voisines qui rivalisent d'élégance et d'originalité. Son accès rapide à la gare toute proche est un véritable atout : à 30 min, si les scènes de la propriété ne suffisent plus, une myriade de théâtres proposent des pièces aussi classiques que rocambolesques.

1 299 000 € Honoraires de négociation inclus
1 243 062 € Honoraires exclus
4.5% TTC à la charge de l'acquéreur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 270609

Surface cadastrale 5120 m2
Surface du bâtiment principal 470 m2
Nombre de chambres 7
Surface des dépendances 175 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Fontainebleau et alentours


Gilles Baleria +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus