Dans une petite cité historique de l'Anjou,
un hôtel particulier du 18e s. avec jardin
Saumur, MAINE-ET-LOIRE pays-de-loire 49400 FR

Situation

L'édifice est situé dans le centre d'une petite cité historique dont le château remarquable est entouré de nombreuses demeures de caractère. Tous les commerces et services sont accessibles à pied. Un golf réputé se trouve aussi à proximité. La propriété est à 35 min d'Angers, à 30 min de Saumur et à une vingtaine de minutes des bords de la Loire. Les autoroutes A11 et A85 sont faciles d'accès.

Description

L'hôtel particulier – plus particulièrement sa porte d'entrée, son garage et sa chaufferie – donne sur une place du centre-ville aménagée, dans cette partie, en jardin avec rosiers et topiaires. S'y trouvent de nombreux commerces : pharmacies, boulangeries, banques, entre autres. À l'arrière, la maison ouvre sur une terrasse couverte de pavés anciens et sur un jardin en pelouse, clos de murs, qui intègre une petite dépendance, un puits et un petit pavillon d'angle en pierre de tuffeau.
Bâtie en pierre et en moellons enduits à la chaux, la demeure, élevée d'un niveau sur rez-de-chaussée, se compose de trois corps de logis réaménagés au fil des siècles, dont le corps central à travée unique est légèrement avancé par rapport aux corps latéraux. Côté rue, le rez-de-chaussée et le premier étage sous combles avec couverture d'ardoise s'élèvent sur un soubassement qui abrite le garage, la chaufferie et une cave. La façade avant, en pierre, est couverte d'un enduit de couleur beige, avec chaînages d'angle, corniches et appuis de fenêtres moulurés, encadrements de baies sculptés, portes d'entrée et de garage, fenêtres droites au premier étage, cintrées sous les combles, et contrevents persiennés. La façade arrière du logis central est en pierre de tuffeau, couverte d'un enduit ocre orange, de même que les encadrements des baies, les chaînages d'angle, les corniches et les lucarnes. Cette façade a fait l'objet d'une restauration récente.
Les toitures en ardoise, à deux pans, sont percées à l'avant de lucarnes surmontées chacune d'un fronton triangulaire dans les deux corps de gauche avec encadrements en pierre moulurés dans le corps de gauche, plus sobres dans celui de droite.

L'hôtel particulier


Le rez-de-chaussée
La porte d'entrée conduit par quelques marches à un dégagement qui ouvre sur le jardin et, en face, à un couloir voûté en tuffeau. Dallé de carreaux en terre cuite et décoré d'une ancienne porte de placard mural, il intègre une pierre d'évier placée sous une fenêtre ainsi qu'une niche. Il distribue un premier salon au sol en carreaux de terre cuite et au plafond à la française, qui ouvre par une porte-fenêtre sur le jardin. Au bout du couloir se trouve un deuxième salon qui se prolonge par une salle à manger. Les deux pièces se singularisent par un sol en parquet à points de Hongrie et par une cheminée en marbre.
Le premier et le deuxième salons donnent accès à un vestibule et à l'escalier en bois à quart tournant, avec départ de rampe sculpté et balustres rampants, qui conduit au premier étage. Le vestibule donne également sur le jardin et dessert une cuisine, équipée de plans de travail en marbre disposés en îlot. Celle-ci est accessible par ailleurs depuis la salle à manger et elle est reliée d'un côté à un débarras, de l'autre à un dégagement avec des placards et, au fond, à des toilettes. La cuisine précède un troisième salon, qui peut se faire petite salle à manger, avec une cheminée en pierre de tuffeau et un remarquable potager curviligne, en pierre, en métal et en faïence, installé sous une fenêtre. De là, s'opère l'accès à une lingerie ouverte sur le jardin. Comme la cuisine, elle a un sol en pierre, un plafond à la française et une porte-fenêtre par laquelle accéder à une terrasse, à l'arrière de la maison, bordée par un parterre enherbé. Sous l'escalier, enfin, une porte débouche sur une volée de marches qui conduit à la chaufferie, à la cave et au garage.

Le premier étage
Le palier du second niveau distribue une chambre à coucher et deux dégagements. La chambre jouxte une pièce où est installée une arrivée d'eau. Puis le premier dégagement dessert une chambre habillée de boiseries avec une alcôve et un sol couvert de carreaux en terre cuite. S'ensuit une garde-robe et une salle d'eau carrelée avec une grande douche, des toilettes suspendues et un meuble à deux vasques qui intègre la machine à laver. Le second dégagement dessert trois chambres, une salle d'eau carrelée avec toilettes et un grenier éclairé par deux lucarnes.
De là, un petit escalier en bois d'une volée à quartier tournant conduit à un autre grenier au sol en carreaux de terre cuite, éclairé par une grande lucarne à meneaux, dans le corps central de l'hôtel particulier.

Ce que nous en pensons

La cité forme un décor élégant et tranquille pour un hôtel cossu qui en constitue l'un des édifices emblématiques. La plupart des pièces présentent de remarquables éléments architecturaux, lesquels n'ont rien perdu de leur superbe au fil des siècles, à commencer par l'antique potager en pierre galbée qui trône dans un salon du rez-de-chaussée. L'ensemble est à la fois ouvert sur le centre historique par ses alignements de hautes fenêtres, à l'avant du bâtiment à trois corps et à deux visages, et replié sur son jardin au calme, à l'arrière.
L'environnement local, qui compose un territoire authentique caractérisé par ses verts vallons, ses vastes forêts et ses villages endormis, achève enfin de faire balancer le cœur des lieux entre ville et campagne, entre la minéralité affirmée du bâti et la douce verdeur angevine.

Vente en exclusivité

855 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 842121

Surface cadastrale 720 m2
Surface du bâtiment principal 370 m2
Nombre de chambres 5
Surface des dépendances 70 m2

Conseiller
Anjou

Denis Trassard +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus