Dominant le port de l'Estaque, à Marseille,
une villa balnéaire 1900 à rénover et son jardin romantique face à la mer
Marseille, BOUCHES-DU-RHONE paca 13016 FR

Situation

Avec une vue saisissante sur la mer, en contrehaut du chemin du littoral, la propriété se situe à l'extrémité nord-ouest de la ville, face au port pittoresque de l'Estaque. Partie de la baie de Marseille, l'Estaque est un petit village de pêcheurs, abrité du mistral par des collines rocheuses qui tombent abruptement dans la Méditerranée. Ces mêmes roches, comme un immense cirque retiennent en hiver un soleil éclatant du lever au couchant.
À vingt minutes de l'aéroport Marseille-Provence ainsi que de deux gares TGV, à un quart d'heure du centre-ville de Marseille et à proximité immédiate des commerces, des bars et restaurants, du marché au poisson, du cercle d'aviron et des cabinets médicaux, la vaste maison de villégiature fait partie des villas qui ont fleuri en 1900 à côté des petites maisons traditionnelles des ouvriers travaillant dans les tuileries avoisinantes.
L'Estaque est la terre des peintres séduits par la lumière, mais aussi terre de cinéastes qui ont trouvé ici un décor naturel contrasté.

Description

Depuis la route, un portail dans le mur de soutènement ouvre sur la propriété et un escalier accède au terrain plat arboré de plus de 800 m² exposé plein sud. En surplomb de la route et bordé par une balustrade en terre cuite, le jardin est luxuriant, planté de palmiers, oliviers, glycine, et autres plantes méditerranéennes. À flanc de colline, un peu en retrait de la route, au fond du terrain, la maison est bâtie en maçonnerie enduite avec des bords de brique. Un large passage carrelé rejoint l'entrée de la maison côté est. Derrière la villa, une rampe d'accès bordée de plates-bandes permet aux occupants d'accéder aux garages dont l'entrée pour les véhicules se situe dans une rue adjacente, en contrehaut.
Un puits situé derrière la maison rappelle que le quartier regorgeait de sources souterraines aujourd'hui oubliées.

La villa

D'une surface totale de près de 300 m², la maison est construite sur les terrains des anciennes tuileries de l'Estaque selon un plan rectangulaire et une volumétrie irrégulière avec un corps principal plus élevé. Sa toiture à noues multiples, ornée d'épis de faîtage, est couverte de tuile mécanique. La trame de façade présente cinq travées en brique : chaînes d'angle, pilastres, encadrement des baies. Une frise en céramique polychrome court tout au long de l'étage carré, de l'étage d'attique et en rive de balcon. Une terrasse posée sur voutains et solives métalliques, soutenue par des piliers de fonte traduisent un esprit romantique et colonial.


Rez-de-chaussée
Inhabité depuis de nombreuses années, il est actuellement indépendant des deux autres niveaux. Il serait facile néanmoins de réunir les deux parties de la maison. Cinq portes-fenêtres ouvrent sur une terrasse couverte exposée plein sud, de plain-pied avec le jardin. Donnant sur le jardin, les pièces, avec leurs huisseries d'origine et haut plafond, ont gardé leur carrelage d'origine : granito dans les tons marron, et des cheminées de marbre. Un grand salon, deux chambres, un petit salon transformé en cuisine et divers dégagements, rangements, couloir, ainsi qu'une salle de bain : ici, tout est à rénover et tout est d'origine.
Premier étage
La porte d'entrée côté est permet d'accéder à la deuxième partie de la maison. Un escalier balancé typique des années 1900 avec ses marches couvertes de tomette et nez-de-marches en bois, tiges en fonte et main courante en bois dessert le premier et le deuxième étage. Au premier étage, côté sud, une double pièce de réception avec cheminée provençale et une grande chambre ouvrent sur la terrasse. Côté nord, une deuxième chambre et une salle de bain. Divers rangements, couloir, dégagements complètent ce niveau dont les sols ont été couverts de moquette. La terrasse de près de 30 m² donne sur le jardin et le port de l'Estaque.
Deuxième étage
Tel un belvédère, une grande chambre avec loggia ouvre côté sud une perspective imprenable sur l'entrée du port. Côté nord : une petite chambre avec fenêtre à double-vitrage, une salle d'eau et un débarras.
Sous-sol
Une cave sous voutains de brique de près de 20 m² sert actuellement d'atelier et de cave à vin.

Les dépendances

Un petit cabanon derrière la maison abrite la chaudière hors d'usage. Donnant sur une rue adjacente, deux garages avec deux entrées indépendantes offriront la possibilité de stationner plusieurs véhicules. Ils sont de dimensions inégales :
- un grand garage de plus de 90 m² (19 m de long sur près de 5 m de large) disposé tout en longueur permettra d'abriter plusieurs véhicules l'un derrière l'autre ;
- un deuxième garage de 16 m² environ conviendra pour garer un véhicule.

Ce que nous en pensons

« Lorsque le soleil est d’aplomb, la mer presque noire est comme endormie entre deux promontoires de rochers, dont la blancheur se chauffe de jaune et de brun. Les pins tachent de vert sombre les terres rougeâtres. C’est un vaste tableau, un coin entrevu de l’Orient s’enlevant dans la vibration aveugle du jour… » Telle est la description qu'Émile Zola fit de l'Estaque lors du séjour qu'il y fit. Aujourd'hui, à l'instar de l'Estaque, la villa a su conserver la saveur d'antan où le palmier et la glycine du jardin sauront évoquer l'impression proustienne des éternelles senteurs. Déguster deux ou trois oursins, quelques poissons accompagnés de panisses à la terrasse d'un café, ou de partir sur le sentier des peintres, un carnet à croquis sous le bras afin de tenter de saisir la lumière qui a tant inspiré Braque, Derain, Cézanne, et d'illustres peintres provençaux sera à la portée de tout un chacun.

Vente en exclusivité

880 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 595245

Surface cadastrale 883 m2
Surface du bâtiment principal 285 m2
Nombre de chambres 6
Surface des dépendances 110 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Marseille et sa première couronne


Marie-Hélène Wisdorff +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus