En Saintonge, traversés par une rivière bordée d'arbres,
un château de la fin du 19e s., ses dépendances et son parc, sur 30 ha
Cognac, CHARENTE-MARITIME poitou-charentes 16100 FR

Situation

Au sud-ouest de la France, dans la très lumineuse Saintonge, la propriété se situe entre Saint-Jean-d'Angély et Cognac, région riche en patrimoine et en vignes, classée "fins bois" pour ses crus de Cognac. Le domaine est en périphérie d'un village de quelques centaines d'habitants qui résident dans de typiques maisons de moellons, aux toits à faible pente en tuiles canal de terre cuite.
À 25 min de l'autoroute A10 Paris-Bordeaux et à moins d'1h d'Angoulême et de son TGV - reliant Paris en 2h -, les 30 rayonnants hectares s'étendent à 5 min d'un bourg avec tous commerces.

Description

Quelques maisons passées après la place de l'église du village, la grande grille s'ouvre soleil couchant, à l'ouest du domaine. Tandis qu'au loin s'aperçoit la façade sud du château, une habitation et ses dépendances, surnommées "la ferme", sont immédiatement à droite. La vaste grange, ancienne étable, prolonge l'habitation ainsi que quelques ateliers et garages.
L'allée menant au château est bordée de grands arbres. Sur la gauche de l'édifice principal, une petite maison d'habitation est disposée en retrait de la demeure du maître des lieux. Devant cette dernière, une vasque avec une fontaine se poursuit par une allée sur environ 200 m, laquelle mène à la césure du mur d'enceinte côté sud, c'est-à-dire la grille d'entrée principale.
À l'est du château, de très anciennes douves en arc de cercle délimitent le parc, avec ses grands arbres et quelques fruitiers, des prairies du domaine. Un pont permet de les franchir pour accéder à l'est jusqu'à la rivière qui traverse le domaine du nord au sud.

Le château

La demeure principale, de plan rectangulaire, exposée nord-sud, est très légèrement en position supérieure par rapport au niveau du sol. Elle est coiffée d'un toit en croupe en ardoise, à pans brisés allégés par des brisis dont les égouts sont retroussés. La façade exposée au sud est entièrement en pierre de taille calcaire - dite "coquillère" caractéristique de la région midi-atlantique - et ajouré de fenêtre à la française à petits carreaux. L'ensemble est rythmé par, au centre, un fronton triangulaire, lui-même encadré de lucarnes à ailerons. Entre les pilastres, deux baies s'ouvrent sur le balcon du premier étage. Quant au rez-de-chaussée, les deux entrées de la façade principale sont séparées par une lucarne concave. Les trois autres côtés de l'édifice ne laissent voir que les encadrements des baies, les murs en moellons étant traditionnellement couverts d'enduit.


Rez-de-chaussée
L'entrée principale, lumineuse de par son sol en pierres blanches, distribue les pièces du niveau. Au fond, l'escalier en pierre avec sa rampe en fer forgé. De part et d'autre, les portes voient leurs contours d'encadrement et de panneaux délicatement peints.
À droite, le grand salon, avec sa cheminée de marbre blanc élégamment veiné avec son miroir à trumeau, présente également une porte côté est. Le plafond est mouluré et la rosace, plus immobile encore qu'un stalactite, attend son éclairage. À gauche, une porte donne sur un séjour entièrement paré de boiseries géométriques en chêne du 18e s. munies des placards côté nord et traversées d'une porte-fenêtre plein sud. Par un dégagement, une seconde ouverture permet d'accéder à un cabinet de toilette ainsi qu'à la cuisine. La cheminée charentaise engagée et sculptée date également du 18e s.
Au-delà, un petit salon forme l'angle sud-ouest duquel se rejoint également la cuisine. Cette dernière propose d'une sortie côté ouest. Son sol est en carrelage à tomettes et elle est équipée d'une cheminée avec insert. Les huisseries et les planchers en bois paraissent en très bon état. L'accès à l'escalier s'effectue par le dégagement de la cuisine ou par le couloir de l'entrée principale.
Premier étage
L'escalier en pierre avec sa rampe ornée en fer forgé mène sur un palier qui distribue cinq chambres en enfilade dont une à alcôve, ainsi qu'une salle d'eau et un cabinet de toilette. Une des chambres est équipée d'un ascenseur. Simple et sans préciosité, l'étage présente des murs blancs ou sablés et des parquets à l'anglaise. Enfin, à ce niveau, le balcon permet de profiter de la vue sur les 30 ha du domaine.
Combles
Entièrement aménageables, sur la totalité de l'édifice, ils dévoilent l'impressionnante charpente du château : linteaux, entraits, contre-fiches, pannes, arbalétrier, etc. Comme la toiture en ardoise, elle a été refaite il y a seulement de vingt ans.
Les caves
Une aire est dédiée à la chaufferie. L'autre, gardée secrète et dont l'accès est dissimulé, ne sera connue que des futurs propriétaires.

La petite maison

Un peu à l'écart du château, environ 40 m à l'ouest, ancienne buanderie, elle est de base rectangulaire à toit à deux pans. Les murs pignons reçoivent pour l'un un garage, pour l'autre, la cuisine prolongeant le grand salon du rez-de-chaussée. Cette dernière pièce, forte de sa cheminée charentaise, garde encore deux ponnes de lessive de l'ancienne époque.
À l'étage, le palier d'escalier distribue trois chambres et une salle d'eau.

La ferme

À un peu plus de 100 m de la demeure principale, à côté de l'entrée de service, une longère est divisée en habitation, grange et garage, suivis de deux grands bâtiments accolés dont une ancienne étable.
Les appareillages sont en moellons et les encadrements des baies sont en pierre de taille. L'ensemble est coiffé de toits à deux pentes recouverts de tuiles de pays en terre cuite dites "canal" ou encore "tige de botte".
En son rez-de-chaussée, la partie habitation étale un vaste salon, une cuisine ainsi qu'une salle de bains. L'étage, quant à lui, présente deux chambres.

Ce que nous en pensons

Le véritable raffinement est la sobriété, de la lumière et de l'espace : c'est ici l'atmosphère dégagé par l'esthétisme classique du château, renforcée, à perte de vue, la verte étendue ceignant des 30 ha du domaine. Peu importe sa destination, résidence principale, secondaire, privée ou professionnelle, comme activité équestre, l'âme du lieu, si elle s'impose, reste d'une malléabilité dont la seule frontière demeure la rivière sinueuse, apaisante et chuchotante.
Le vide de la niche dans la façade, attendant déjà du prochain habitant, un ange, muse ou autre, marque comme le signe d'un nouveau départ.

1 590 000 € Honoraires de négociation inclus
1 500 000 € Honoraires exclus
6% TTC à la charge de l'acquéreur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 466669

Surface cadastrale 29 ha 64 a 90 ca
Surface du bâtiment principal 350 m2
Nombre de chambres 5
Surface des dépendances 750 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Sud Charente


Ariel Dormeau +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus