A l'orée de la Suisse normande, dans la campagne de Falaise,
un ancien prieuré du 16ème siècle et ses dépendances, sur plus de 5 hectares
, CALVADOS basse-normandie FR

Situation

Mosaïque de collines ondoyantes et de forêts profondes, le Calvados attire les visiteurs du monde entier pour son patrimoine historique millénaire, qui foisonne de châteaux, manoirs et grands édifices religieux.
Le domaine est situé à la sortie d'une petite route départementale peu fréquentée, près du bourg de Saint-Pierre-du-Bû, avec son église Saint-Pierre du 12ème siècle et son presbytère, édifié en 1735.
Paris est à 2h45 par la route, ou à deux heures par le train, via la gare d'Argentan, à 24 km. La Côte de Nacre est à 55 km. Le bourg est à 5 minutes de Falaise, berceau de Guillaume le Conquérant. La proximité de cette ville permet de bénéficier de nombreux commerces, marchés et services.

Description

Le mur d'enceinte, percé d'un élégant portail en fer forgé est flanqué de piliers de pierre coiffés de chapeaux. Une porte piétonne est accostée à droite. La cour s'étend ensuite, devant l'ancien prieuré du 16ème siècle, baptisé « Les Logettes », avec en face une imposante grange du 15ème siècle. Une petite dépendance jouxte le portail. Le logis prioral, d'inspiration Renaissance, domine un parc arboré, avec son verger et sa prairie verdoyante. En contrebas d'une des ailes, le jardin est bordé par un ru.
Au calme et sans vis-à-vis, le prieuré impressionne par la pureté et la simplicité de ses volumes, dictées par l'organisation de la vie monastique.

Le prieuré

En L sur la cour exposée nord-est, il évoque une période de grande prospérité. Le logis est coiffé d'un toit à deux pans de tuiles rouges terminé par des chaperons de pignon et percé de lucarnes à la capucine. Les murs en moellons et pierre de taille sont en pierre de Caen, tendre à travailler, mais d'une grande résistance. Les façades sont rythmées par des baies aux jambages chanfreinés et de baies à croisées de meneaux. L'aile gauche est la partie la plus ancienne comme l'atteste le motif de coquille Saint-Jacques ornant la niche côté rue, symbole des pèlerinages à Compostelle. L'édifice, sur deux niveaux, a été restauré en 1990. Le logis principal comprend un rez-de-chaussée, un premier étage et un second sous les versants du toit.


Rez-de-chaussée
De la cour, l'entrée ouvre sur le vestibule et son élégant carrelage octogonal écru à cabochons noir. Le plafond est à la française. En face, l'escalier en marbre monte au premier étage. Le vestibule distribue sur l'un des côtés le salon-bibliothèque parqueté en chêne avec sa cheminée engagée Régence, au manteau finement sculpté. Le plafond est orné d'une délicate rosace et de moulures. Toutes les pièces ont des baies vitrées traversantes et des volets intérieurs à deux panneaux. De l'autre côté, un couloir débouche sur la salle de séjour, la cuisine et un bureau. Le plafond est à la française et le sol carrelé. Dans le prolongement, une porte donne accès à l'aile gauche du logis prieural. Le hall est carrelé et son plafond est également à la française. Une porte donne sur la cour. Une porte cintrée ouvre sur le cellier, où une pierre est datée de 1578, ainsi qu'un palier de l'escalier à vis. Ses marches sont portées par des ressauts bien ouvragés. Il mène à des cellules monastiques et descend au sous-sol. Le palier ouvre aussi sur le salon avec son imposante cheminée Renaissance. L'ancien réfectoire des moines est lui aussi surplombé d'un plafond à la française et couvert au sol d'un carrelage octogonal écru et à cabochons noir. À la suite du salon, une grande pièce est à aménager.
Premier étage
L'escalier du vestibule aborde le palier et un couloir qui distribue sur un côté une salle de bains et trois chambres lumineuses. À l'opposé, des toilettes, la grande chambre principale, une salle de bains et une buanderie. Les chambres sont parquetées et illuminées par des baies à croisées de meneaux avec des volets intérieurs à deux panneaux. Les plafonds sont décorés d'une rosace sculptée et de fines moulures. La « suite » donne accès à l'aile gauche, ses cellules et une grande pièce à aménager.
Combles
Ils permettent d'admirer la haute charpente apparente. Très bien isolés, ils sont entièrement aménageables et éclairés par quatre lucarnes à la capucine.
Maison
Jouxtant le portail, la dépendance d'environ 40 m² est construite en moellons de pierre jointoyés. Son toit de tuiles est à deux pans. L'intérieur composé d'une pièce unique est à restaurer.
Grange
Elle est édifiée au milieu du 15ème siècle par les Anglais. Probablement une ancienne grange aux dîmes abbatiale. La grange (surface d'environ 110 m²) fait face au prieuré. Sa porte charretière cintrée ouvre dans un mur gouttereau de moellons taillés. Altière, la toiture est à deux pans de tuiles de couleur ocre terminée par des chaperons de pignon. En très bon état, le lieu peut se prêter à tous les projets.

Ce que nous en pensons

Planté d'arbres remarquables, sur de vastes espaces plantureux et agrestes, le domaine « Les Logettes » est un lieu paisible et contemplatif, autour d'un logis prieural sobre et élégant. L'osmose entre la partie la plus ancienne et les restaurations récentes est harmonieuse. L'ensemble, authentique et hors du temps, constituera une confortable demeure de famille ou une villégiature de charme, dans la campagne verdoyante du Calvados. Atout supplémentaire, les dépendances pourront aussi recevoir un gîte ou des chambres d'hôtes, idéal pour découvrir les richesses de la Suisse normande.

Vente en exclusivité

1 223 500 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 982568

Surface cadastrale 5 ha
Surface du bâtiment principal 300 m2
Nombre de chambres 4
Surface des dépendances 150 m2

Conseiller
Sud Calvados & Nord-Ouest Orne


Frédéric Reiman +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus