Dans une petite ville de Seine-et-Marne, à 15 km de Fontainebleau,
un hôtel particulier du 19e s. ouvrant sur un vaste parc et ses dépendances
Fontainebleau, SEINE-ET-MARNE ile-de-france 77300 FR

Situation

Au sud-est de Paris, la propriété se situe au cœur de la ville briarde du Châtelet-en-Brie qui tient son nom du « castelletum », ce poste militaire que les Romains établirent à mi-chemin de « Condate », Montereau, et de « Melodunum », Melun. Les « châtelaines » et les « châtelains » disposent de tous les services et commerces de proximité et les enfants peuvent y suivre leur scolarité jusqu’au lycée. Le Château des Dames, racheté en 1998 par la commune, est devenu un centre culturel notable et son parc est un lieu de promenade ouvert à tous. Aux portes de la forêt de Fontainebleau et à quelques kilomètres des bords de Seine, la propriété se trouve à 1h environ par route ou par rail de Paris gare-de-Lyon.

Description

À l'avant de l'hôtel particulier, côté rue, un petit portail en ferronnerie s’ouvre sur une cour paysagée. À droite, un haut mur en pierre borde la propriété et à gauche, un simple muret surmonté d’une grille en fer forgé la sépare d’une première dépendance précédée d’une petite cour pavée. À l’arrière, côté sud, la propriété surplombe un grand parc.
Sa façade, plus haute, est rythmée par trois corps de bâtiment distincts : un corps transversal qui renferme la deuxième dépendance - un ancien pavillon de gardien - puis, au centre, le corps de logis de l’hôtel particulier, enfin, dans le même axe longitudinal, le corps de bâtiment de la première dépendance.

L'hôtel particulier

Construit à la moitié du 19e s., il est agencé sur un plan rectangulaire et composé de quatre travées. Sa surface habitable d'environ 235 m2 se répartit sur trois niveaux, dont un sous combles. Sa toiture en demi-croupe à deux pans en tuiles anciennes est percée de part et d’autre de deux lucarnes capucines situées au-dessus des deuxième et troisième travées. Côté cour, pilastres aux angles, bandeaux, linteaux et moulures d’encadrement des baies rythment la façade. Les larges fenêtres à grands carreaux avec garde-corps en fer forgé présagent une importante luminosité intérieure. Un petit perron protégé par une marquise donne accès à la porte d’entrée. Côté jardin, une volée de marches conduit à la porte d’entrée également à couvert d'une marquise.


Rez-de-chaussée
Un couloir lumineux qui a conservé au sol ses carreaux ciments d’origine donne accès, à droite, à un petit vestiaire, des toilettes, à la descente au sous-sol, ainsi qu'à la montée d’escalier vers les étages. En face et à gauche, il dessert une salle de séjour-salon traversante qui donne sur le jardin et une salle à manger. À cet étage, les sols sont en parquet à points de Hongrie. Les plafonds sont ornés de rosaces et de moulures, et les murs de boiseries. Le salon et la salle à manger présentent respectivement une cheminée adossée en marbre gris avec trumeau miroir et une en marbre rouge. La dernière est surmontée d’un chauffe-plat d'époque aux portes en cuivre. Une porte au fond de la salle à manger débouche sur un petit palier situé dans la dépendance. Celui-ci donne accès, côté jardin, à la cuisine et, côté rue, à une salle de bains.
Premier étage
Un palier dessert, à gauche, une salle de bains avec douche et toilettes ; à droite, une première chambre. Dans le prolongement, s'en trouvent deux autres, séparées par une garde-robe. Plafonds hauts, moulures, rosaces et grands placards pour la plupart encastrés, agrémentent les pièces. L’une des chambres a également son propre cabinet de toilette.
À ce niveau, les sols, excepté celui de la salle de bains, sont en parquet à l’anglaise. Toutes les pièces sont largement éclairées par deux grandes baies.
Combles
Le deuxième étage, mansardé, est composé d’un palier, aux murs couverts de papier peint rouge à motifs dorés, desservant une salle de douche avec toilettes, deux chambres, ainsi qu'une salle de séjour avec une cuisine équipée. Les lucarnes capucines et fenêtres de toit dispensent une large lumière à ce niveau. Les sols alternent entre parquet droit, carrelage à grands carreaux et en cabochon. Une trappe située dans le plafond du palier donne accès au grenier.
Sous-sol
Il s’étire sous toute la maison et permet un accès direct au jardin. Il renferme notamment une petite cave voutée en pierre apparente ainsi que la chaufferie.
Bâtiment de dépendances
Maison ancienne en pierre vernaculaire, mitoyenne de l'hôtel particulier sur son pignon est, elle est également de forme rectangulaire. La façade sur rue en pierre apparente a été conservée et celle côté jardin a été recouverte d'un enduit couleur sable. Elle s'étire sur trois travées et s'élève sur trois niveaux dont un sous combles non aménagés. Sa toiture en tuiles anciennes à deux pans est partiellement recouverte de panneaux solaires photovoltaïques au sud. Ses baies avec arc en anse de panier sont marquées par des linteaux de briques et des volets de bois.
Le rez-de-chaussée donne accès au garage, au local poubelle, à un ancien box à cheval qui a conservé l’ancienne mangeoire, ainsi qu'à un espace pour le matériel de jardin. À l'étage, la première partie est composée d’une salle de bains et de la cuisine, directement accessibles depuis un petit palier, lui-même desservi par la salle à manger du logis principal. La deuxième partie se trouve de l’autre côté du garage. Elle se divise en deux petites pièces non aménagées.

Maison de gardien
Construit au 19e s., ce pavillon est de forme rectangulaire et délimite le parc sur un des côtés. Il s'élève sur deux niveaux et n'a pas fait l'objet de rénovations. Sous sa toiture à deux pans et derrière ses murs enduits, il a conservé une partie de ses sols en tomettes hexagonales et ses cheminées dans chacune des pièces de l'étage.

Ce que nous en pensons

Hôtel particulier côté rue, maison de campagne côté jardin, tant la vue porte loin sur un parc parsemé d’arbres de haute tige. Le lieu a, en 1927, servi de décor à la présentation de la Citroën 5CV, dont les constructeurs voulaient qu’elle s’adresse à un public féminin. Pourtant, les maisons n’ont pas de genre, tout au plus un style. Ici, les mots classique et élégant s’appliquent bien et certains travaux de rafraichissement et d’aménagement devront tenir compte du caractère authentique du lieu.

Vente en exclusivité

883 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 958760

Surface cadastrale 5000 m2
Surface totale intérieure234 m2
Nombre de pièces 9
Nombre de chambres 5

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Melun et alentours


Aliette Rozan +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus