Au cœur du massif landais, en bordure d'un petit village, une grande maison et sa bergerie, entièrement restaurées et entourées d'un airial de plus de 2 ha
Casteljaloux, LANDES aquitaine 47700 FR

Situation

Dans le département des Landes, à moins de 100 km de l’océan Atlantique.
Les aéroports les plus proches se situent à environ 90 km (Pau-Pyrénées), 170 km (Toulouse-Blagnac) ou 130 km (Bordeaux-Mérignac) et l’autoroute A 65 est à seulement 15 km de la propriété.
Partagée entre les forêts de pins des Landes de Gascogne au sud et les coteaux cultivés du Queyran au nord, la ville de Casteljaloux, à 30 km, bien connue pour ses thermes, bénéficie d’un golf dix-huit trous, d'un casino et d'un centre de thalassothérapie.

Description

À l'orée d'un petit village niché dans une pinède, un chemin de lande débouche sur un petit hameau composé de plusieurs maisons, qui ont été construites à distance raisonnable les unes des autres pour ne pas se gêner ni pâtir de l'isolement.
Peu avant le bout du chemin, la propriété apparaît derrière un portail automatique ; s'y dévoile un grand airial, parfaitement entretenu, qui regroupe une ancienne ferme landaise, une bergerie et une petite dépendance abritant un atelier et un carport.

La maison principale

Très probablement construite à la fin du 18e s. et judicieusement agrandie à la fin du 19e s., cette ancienne ferme landaise a retrouvé toute sa jeunesse à la faveur de ses rénovations les plus récentes. De grandes baies vitrées et un important auvent à l'est lui apportent un petit air de Louisiane, souligné par la blancheur des murs et les colombages de bois peint d'un gris clair. Une extension d'un seul niveau, dont l'axe est perpendiculaire à celui du corps de logis principal, se détache de la bâtisse à deux niveaux sur sa façade nord, ajoutant à la légère asymétrie qui singularise le bâtiment. Au sud et à l'est, cette rupture harmonieuse de symétrie est apportée par l'auvent, qui ménage un confortable espace de terrasse partiellement ombragé et carrelé.
La toiture du corps de logis principal, à deux longs pans et demi-croupe à l'ouest, est couverte de tuiles canal et percée de deux chiens assis au nord comme au sud ; le toit du corps secondaire, quant à lui, est à deux pans asymétriques.
La maison principale, de même que l'ancienne bergerie, est entourée d’un parc aux multiples essences et à distance raisonnable d’une grande piscine chauffée aux bords carrelés.


Rez-de-chaussée
L'accès au premier niveau peut s'effectuer par l’auvent, qui ouvre directement sur le grand et lumineux salon, par la cuisine, ou, plus conventionnellement, par l’entrée principale. La circulation au rez-de-chaussée est fluide et agréable. Totalement baigné de lumière, il ne souffre nullement de la chaleur estivale, bénéficiant d'une climatisation réversible dont profite toute la maison.
Au salon, les poutres et solives apparentes sont peintes en blanc ; les carrelages clairs donnent à la pièce un air de vacances. Un espace y a été ménagé pour la salle à manger, à proximité d'une cuisine ouverte, entièrement équipée et couplée, dans son prolongement, à une arrière-cuisine destinée à la préparation des conserves.
Au-delà du salon, au nord, une entrée dessert un escalier qui mène à l’étage, ainsi qu'un bureau, une salle de bain avec douche et toilettes, et une chambre à coucher avec placards et baies vitrées.

Premier étage
Le petit escalier débouche sur un palier qui distribue quatre chambres à coucher légèrement mansardées et éclairées par des chiens assis. L’une d’entre elles est agrémentée d'une garde-robe attenante et d’un balcon donnant vers l’est sous l’auvent, avec vue sur la piscine et le parc. Puis, en retour de palier, se trouve une salle de bain avec douche et toilettes séparées. Les pièces sont aussi lumineuses qu’au rez-de-chaussée, les sols couverts d'un parquet moderne et les plafonds laissent apparaître poutres et solives peintes en blanc.

Le logis secondaire

Autrefois utilisé pour abriter les moutons, le second bâtiment d'habitation, de plan rectangulaire et d’un seul niveau, a trouvé une destination adaptée : totalement rénovée et confortable, l'ancienne bergerie est actuellement proposée à la location et se situe en bout d’airial, emplacement qui lui assure une tranquillité et une indépendance appréciables.
Toute en longueur, la bergerie est ouverte vers l'est, comme il est d'usage dans cette région pour se protéger de la chaleur, et regarde par de vastes baies vitrées une petite terrasse qui longe presque toute la façade.
La distribution des pièces est simple : au sud, une cuisine munie d'un îlot central et ouverte sur une salle de séjour très lumineuse ; puis, dans le prolongement de cette dernière, un couloir distribue vers le nord deux chambres à coucher d'égale surface, une salle de douche avec double vasque et des toilettes séparées.
Tout a été refait, suivant les normes et des exigences de qualité ; les sols sont tous en parquets flottants, les plafonds à poutres et solives apparentes peints en blanc.
Récemment, la toiture, à deux pans de forte pente et couverte de tuiles mécaniques, a été rallongée vers le sud pour abriter une cuisine d'été, entièrement équipée et agréablement ventilée les soirs d'été.

L'airial et ses dépendances

L’airial, étendu sur un peu plus de 2 ha, est entièrement clôturé et ombragé par différences essences d’arbres. Les chênes centenaires et quelques pins côtoient ici une remarquable diversité de plantes : des lilas, cotonéasters, forsythias, bambous nains, chèvrefeuilles ou abélias ; des haies de lauriers roses ou de photinias ; des massifs de rhododendrons, de camélias, d'hortensias de toutes couleurs, l'ensemble ayant été conçu, planté et entretenu avec soin par les actuels occupants. Enfin, l’eau pour l’arrosage est abondante puisque deux citernes enterrées de 4 000 L chacune collectent l’eau de pluie.
Plus en retrait par rapport aux habitations, un potager bien dessiné et généreux vient embellir et compléter cet environnement campagnard.
Un petit bois adjacent sert de refuge aux chevreuils et apporte, en saison automnale pour les mycophiles, une moisson de cèpes et de girolles.

Ce que nous en pensons

Un endroit de rêve pour qui aspire au calme absolu, déjà savouré à ce jour par de nombreux hôtes de passage et bien sûr par ses propriétaires occupants. L’ensemble est particulièrement paisible et lumineux, valorisé par une restauration de bon goût et de qualité.
Les deux logements offrent un confort moderne alliant les sens pratique et esthétique au respect de l’intimité de chacun. À l’extérieur, la piscine unit les deux maisons dans une atmosphère d’hospitalité simple et conviviale, à la gasconne !
Il sera aisé de concilier une vie familiale avec une activité professionnelle déjà en place ou de garder pour soi ce petit coin dédié aux amoureux de la nature, tout en accueillant amis, famille ou locataires dans l'ancienne bergerie.
Nuls travaux à prévoir, si ce n'est la tâche immense de s’y laisser vivre.

745 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 540134

Surface cadastrale 2 ha 32 a 37 ca
Surface du bâtiment principal 220 m2
Nombre de chambres 5
Surface des dépendances 100 m2
dont aménagées63 m2

Conseiller
Sud-Ouest du Lot-et-Garonne


Armelle Chiberry du Vignau +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus