Pays d'Auge, dans l'un des plus beaux villages de France,
un manoir du 15e s. inscrit MH dans un jardin de près de 3000 m² traversé par une rivière
Dozulé, CALVADOS basse-normandie 14430 FR

Situation

A égale distance de Caen et Lisieux (30 km), le long de la route du cidre, les maisons à pan de bois du village entourent la halle au centre de la place. Les petites routes alentour sinuent dans le bocage le long des haras. Dozulé, et ses commerces et services de proximité, est à 6 km. Paris est à un peu plus de deux heures de route par l'A13. De Lisieux, le train rejoint la gare Saint-Lazare en une heure quarante. La Côte Fleurie et Cabourg sont à quinze minutes.

Description

Ce manoir a été construit à la fin du 15e s. A la croisée de deux rues, il est bordé par un passage carrelé bordé par un muret de briques surmonté d'une grille en fer forgé. A l'arrière, une extension en briques a été construite à l'équerre du manoir. Au delà, un grand jardin, traversé par un ru, clos en partie d'un mur de moellons de pierre, s'étire en longueur. Une dépendance y côtoie un portail en bois pour l'accès des voitures.

Le manoir

A l'origine de plan rectangulaire, il est construit en pans de bois sur un soubassement de briques, sur deux niveaux sous combles, surmontés d'une toiture à deux pentes de tuiles plates. Deux lucarnes jacobines percent le toit côté rue, la plus grande supportée par des corbeaux. La façade principale, classée, est à double encorbellement. Mascarons, rosaces et statues en bois ornent les poteaux dormant sous les corbeaux. La façade arrière est élargie par une galerie à pans de bois, au premier niveau. A la fin du 19ème siècle, elle est recouverte et fermée et l'intérieur de l'édifice est remanié. Un oriel a été construit dans un angle. A l'opposé, une extension en briques et un pavillon ont été ajoutés à l'équerre du manoir, ainsi qu'une serre sur un pignon essenté d'ardoise.


Rez-de-chaussée
L'entrée principale s'effectue depuis la rue. Une porte ouvre sur un hall qui distribue d'un côté une cuisine et de l'autre une salle à manger, simple en profondeur, puis le salon. Le hall est divisé en deux par une double porte vitrée, avec l'escalier en bois à l'arrière. Les pièces de réception ont un sol parqueté de lames droites. Des lambris de soubassement laissent place à des ouvertures et des placards insérés dans les murs, de part et d'autre des cheminées : pierre de taille dans le salon et bois dans la salle à manger. Les pièces sont éclairées par des fenêtres donnant sur la rue et le jardin. Elles ont toutes une porte vitrée qui ouvre sur le jardin, et dans la serre accolée au pignon pour le salon. Il communique également avec une petite pièce logée dans l'extension.
Premier étage
Le palier dessert trois chambres, dont deux avec salle de bains et toilettes, et la galerie. Entièrement vitrée, elle aboutit d'un côté à l'oriel et, de l'autre, à une chambre principale, avec garde-robe, salle de bains et toilettes, puis une profonde chambre mansardée logée dans l'extension en briques. Les sols sont faits d'un parquet de lames droites. Les cheminées sont soit en marbre, soit en pierre. Parfois, les poutres, solives et pans de bois ont été laissés apparents.
Combles
Ce niveau est en partie mansardé. Le palier dessert d'un côté une chambre. De l'autre, deux pièces, et une salle de bains et toilettes, sont en enfilade séparées par l'imposant conduit en moellons de pierre des deux cheminées du salon et de la salle à manger. Dans la dernière partie, quelques marches conduisent à une petite pièce carrée logée dans le pavillon, surmontée d'une mezzanine.
Bâtiment de dépendances
A l'équerre du manoir, cette extension en briques, surmontées d'un toit à deux pans de tuiles plates, a été ajoutée au 19ème siècle. Elle communique avec le salon, par une petite pièce. Par ailleurs, accessibles de l'extérieur, deux pièces sont à usage de réserve et de chaufferie.

La dépendance

En limite de la propriété, elle s'étire le long de la rue. Elle est construite en moellons de pierre sous une toiture à deux pans de tuiles plates se terminant par une toiture à quatre pans, à la façon d'un pavillon, à chaque extrémité. Les encadrements des ouvertures et des arcs de décharge sont en briques. Une partie accueille écuries, voitures et espaces de stockage. L'autre partie abrite un bûcher et un petit escalier en bois qui accède à des piécettes et l'espace central sous combles.

le jardin

Absolument, une pièce maitresse de la propriété. Il s'étire en longueur, sur près d'un hectare, séparé en deux par le Doigt. Des pommiers et poiriers sont palissés contre le mur clôturant la propriété, tout comme une vigne vigoureuse sur le pignon du manoir. Saule frisé et hêtre pleureur surplombent le ru. Les arbres fruitiers sont disséminés : prunelliers, noisetiers, cerisiers, pêchers et noyers. Mais aussi résineux, lauriers, frênes, liquidambar et aulnes. Des tilleuls plus que centenaires s'élèvent au fond du jardin. C'est un choix assumé que d'avoir conservé une ambiance fortement marquée par la ruralité. De nombreux habitants y trouvent leur compte, comme faisans, lièvres et grenouilles entre autres.

Ce que nous en pensons

De toute évidence, il s'agit d'une " maison " de village. De la petite place élégamment pavée, le manoir ne se devine pas, il s'admire. La façade et son pan de toiture sur la rue, inscrits MH, sont un condensé de l'architecture typique de ce petit pays. Pourtant, rien ne laisse présager un secret bien gardé : un grand jardin à l'arrière, bien dissimulé des regards, et, surtout, traversé par un ru déterminé. L'ambiance est des plus champêtres, les plantations ont souvent été effectuées au gré des vents. Le jardin semble s'enfoncer dans le bocage et permet de ce fait de se retirer du monde à quelques secondes d'un environnement laissé aux promeneurs et aux amoureux.

1 194 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 520236

Surface cadastrale 2848 m2
Surface du bâtiment principal 300 m2
Nombre de chambres 6
Surface des dépendances 100 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Caen et sa région


Yann Campion +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus