Dans le sud du Luberon, sur un terrain de 1,5 ha
une maison de maître avec bassin et source
Pertuis, VAUCLUSE paca 84120 FR

Situation

La propriété se situe au sud-est du Parc Naturel Régional du Luberon, dans une zone de nature et de silence d'une superficie de plusieurs centaines d'hectares. La flore et la faune y sont classées, étant parties intégrantes des sites d'intérêt national et européen. Alentour, la plaine du pays d'Aigues s'étend du versant sud du grand Luberon jusqu'aux rives de la Durance. À quelques kilomètres, un authentique village provençal domine la vallée de l'Eze. À environ 15 mn de Pertuis, 25 mn de Manosque, 40 mn d'Aix TGV et 50 mn de l'aéroport de Marignane.

Description

La bâtisse se compose de deux corps. La partie d'origine, qui date du 18ème siècle, s'élève sur deux étages chapeautés d'une toiture à deux pans. Perpendiculairement au premier élément de bâti, un bâtiment édifié au 19ème siècle se dresse sur deux niveaux sur cave et sous combles. Il est couvert d'un toit à quatre pans. L'entrée principale de la propriété se fait par une allée cavalière bordée de platanes qui rejoint la maison et la partie du terrain ordonnée en restanques. Une entrée piétonnière a été aménagée parallèlement à celle-ci et traverse un jardin qui enveloppe la maison sur les côtés sud et est. La façade nord, bordée de conifères, possède également une entrée piétonnière vers la maison. Depuis l'allée cavalière, quelques marches en pierre débouchent sur une allée ourlée de buis qui accède à l'entrée noble de la demeure. Un bassin ancien alimenté par une source est alangui à l'entrée de la zone en restanques. Un mur en pierre délimite cette zone autrefois à usage de verger. Au nord de la propriété, un chemin descend vers deux parcelles agricoles. L'une d'elles rejoint le ruisseau. En bordure du chemin, une ancienne maison de gardien est édifiée sur la seconde parcelle plantée d'arbres fruitiers.

La maison de maître

La partie habitable construite au 18ème siècle se compose d'un rez- de-chaussée et d'un étage percés de hautes baies. Sur la façade sud, une ouverture est agrémentée d'un balcon qui fait face au jardin. La construction élevée au 19ème siècle se dresse sur trois niveaux et présente des ouvertures identiques.


Rez-de-chaussée
La porte principale ouvre sur un vestibule le dont le sol est en carreaux blancs anciens à cabochons noirs. Il distribue à l'ouest un salon avec cheminée en marbre blanc rendu très lumineux par deux baies donnant au sud. À l'est, un salon également éclairé par deux hautes ouvertures, est agrémenté d'une cheminée en marbre noir. Ces deux pièces présentent un sol couvert de tomette ancienne. Face à l'entrée, une porte à deux vantaux rejoint le couloir qui est le départ de l'escalier accédant à l'étage. Le vestibule rejoint un bureau exposé à l'ouest et un petit salon donnant au sud et à l'ouest. Au nord, il distribue une buanderie, une salle de douche, des toilettes et la cuisine qui ouvre sur le jardin par une porte vitrée. Cette pièce qui a conservé ses éléments anciens (pierre d'évier, nombreux placards muraux) est également éclairée par une fenêtre à l'ouest. En retour vers le levant, la salle à manger compte une imposante cheminée avec manteau en bois. Le sol est orné d'un remarquable carrelage en faïence de Digoin. Sur tout le niveau, comme aux étages, la maison a conservé ses éléments anciens : sols, tapisseries, radiateurs. Une rénovation et une mise aux normes est à prévoir pour l'ensemble de la demeure.
Premier étage
L'escalier couvert de tomette ancienne bordé de nez de marches en bois rejoint un palier qui dessert plusieurs pièces. Deux chambres à l'ouest dont une avec salle de douche, et une avec cabinet de toilette. Des toilettes, une salle de bain et deux chambres située au nord. Quatre chambres sont exposées au sud dont une avec balcon. Les deux plus grandes chambres, respectivement d'environ 24 et 22 m² ont chacune deux hautes baies et sont parées d'une cheminée en marbre. Sur l'ensemble du niveau, de nombreux placards ont été aménagés.
Deuxième étage
L'escalier accède aux combles avec poutres apparentes et sol en carreaux de terre cuite anciens dans la partie datant du 18ème siècle. L' espace peut aisément être aménagé en pièces de vie. Dans la partie récente, un couloir dessert trois chambres avec leur sol couvert de tomette. Une cuisine avec évier ancien orientée à l'ouest complète le niveau. Quatre citernes de récupération des eaux pluviales sont logées dans la partie des combles la plus ancienne.
Les caves
Une cave d'environ 28 m² et une ancienne chaufferie se situent sous la partie datant du 19ème siècle. Une seconde cave située sous la partie la plus ancienne de la maison est d'une surface de 21 m² environ.

Les dépendances

Le chemin qui mène vers le nord est bordé par une dépendance à rénover dans son ensemble. Celle-ci pourrait être à usage de gîte confortable et indépendant. Un poulailler et des clapiers sommeillent devant la maison à proximité du portillon d'entrée secondaire. Une construction à usage de remise pour les outils côtoie l'ancien bassin alimenté par une source.

Le parc, le jardin et les terres

Autour de la maison, un parc et un jardin parsemé d'arbustes fleuris, est planté de conifères et de feuillus. Un bassin ancien est alimenté par une source. Un mur en pierre ceint la partie en restanques qui était autrefois un verger sur la partie ouest du terrain en direction du sud. Cette parcelle est bordée par un ruisseau situé en contrebas. Le cours d'eau alimente également la parcelle de terre agricole située au nord de la propriété, face à la dépendance.

Ce que nous en pensons

La propriété fut à l'origine une folie dans laquelle une famille marseillaise aisée aimait à se ressourcer dans la paisible campagne du Luberon. Les riches tapisseries, rehaussées par des frises au raffinement extrême, aujourd'hui défraîchies par le temps, sont hélas à remplacer. Des murs écorchés par le temps, les hauts plafonds, la distribution des pièces sont aussi le noble témoignage du faste qui régnait autrefois dans l'élégante demeure familiale. L'âme de la maison vibre dans chaque pièce, à chaque étage, et dans les allées fleuries du jardin et la verdure qui l'enveloppent. Réveiller la belle endormie, voici un projet exaltant pour qui voudra lui rendre le souffle de la vie.

1 197 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 561358

Surface cadastrale 12049 m2
Surface du bâtiment principal 437 m2
Nombre de chambres 9
Surface des dépendances 80 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Aix-en-Provence et campagne aixoise


Roger Pertuisot +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus