A Limoges, dans 12 ha de parc, prairies et étang,
un imposant manoir Renaissance, inscrit MH
Limoges, HAUTE-VIENNE limousin 87000 FR

Situation

A quelques mètres de l'entrée de Limoges, cet imposant manoir de la Renaissance est entouré de verdure. Limoges, ville d'art et d'histoire, demeure la capitale des arts du feu depuis le 18ème siècle. Les nombreuses manufactures de porcelaine ont définitivement assis sa réputation mondiale. Mais c'est sa taille humaine qui séduit de plus en plus de nouveaux habitants, tout comme son dynamisme économique et culturel.
L'aéroport dessert plusieurs destinations nationales et internationales. Le train relie notamment Paris (3h15) ou Bordeaux (2h15). L'autoroute A20 est facilement accessible.

Description

Depuis le portail, une allée bordée de chênes conduit jusqu'au manoir et, en premier lieu, au corps de logis principal avec deux grandes portes-fenêtres et un porche sur croisée d'ogives. Il permet d'accéder, à l'arrière, à une cour fermée par deux imposants bâtiments en retour d'équerre et une chapelle. L'ensemble est édifié sur une terrasse soutenue par un mur de pierre. La cour est ouverte sur une partie enherbée qui descend vers l'étang.

Le corps de logis principal

Le corps de logis, dont l'origine remonte probablement au 12ème siècle, est construit en moellons recouvert d'un enduit. La toiture à quatre pans est de tuiles. Les chaines d'angle sont en pierre. Côté parc, une partie du mur de la façade a été surélevée pour former un pavillon surmonté d'une haute toiture à quatre pans. Côté cour, le rythme est donné par une tour d'escalier ronde, coiffée d'un toit en poivrière. Elle est flanquée sur un côté par un double porche dans-œuvre, surmonté par une galerie avec des colonnes fermée par des vitraux, puis, au dernier étage, par un mur en pan de bois. Ce bâtiment a bénéficié de la majeure partie des rénovations.


Rez-de-chaussée
Côté parc, une porte-fenêtre ouvre dans le salon. Cette grande pièce de séjour est ornée d'une cheminée dont le manteau en bois est élégamment sculpté. Le sol est fait d'un parquet de lames droites. Cette pièce commande d'un côté la tour d'escalier, avec un accès vers des toilettes et de l'autre, la cuisine, dont la porte-fenêtre ouvre également sur le parc. Le sol de cette dernière est en tomettes et son plafond culmine à plus de 3,8 m. Une porte ouvre vers un garage, aux portes électrifiées, faisant aussi office de chaufferie et de lingerie. Les ouvertures sont en double vitrage.
Premier étage
Il est accessible par l'escalier hélicoïdal dont les marches monolithiques portant noyau sont en pierre. C'est un élément rare car il est de tradition dans la région que les marches soient en bois. Cinq chambres sont complétées de leur salle de douche et toilettes. L'une d'entre elles donne sur l'étang et le parc. Une cheminée en marbre et des lambris de soubassement constituent l'essentiel de son décor. Les quatre autres chambres sont tournées vers le parc. Trois se rejoignent par la galerie aux vitraux. Toute cette partie a été rénovée avec soin et une attention particulière a été apportée aux détails.
Deuxième étage
Il est composé d'une salle de jeu et une sixième chambre avec sa salle de bains et toilettes. La hauteur est impressionnante, le plafond culmine à 4,30 m. Le parquet est encore l'élément constitutif du sol.

Les dépendances

A l'équerre l'une de l'autre et du manoir, les corps de bâtiment forment ainsi un U. Elles sont surmontées d'un toit à la Mansard de tuiles. Les murs, couverts d'un enduit qui laisse entrevoir les pierres de taille et parfois les moellons, sont percés de larges ouvertures, cintrées pour la seconde dépendance.


Rez-de-chaussée
Une salle de chasse avec une cheminée et des dalles de pierre pour le sol, avec une porte vers un atelier, également accessible depuis la cour. En retour, une orangerie qui a été restaurée avec deux fours, l'un à pain et l'autre à pâtisserie, et une cheminée. Une mezzanine court le long des murs d'une partie de l'espace.
Premier étage
Cinq pièces en enfilade et une salle de bains avec toilettes sont accessibles depuis une chambre du corps de logis principal. Elles sont en attente d'un projet d'aménagement. Elles peuvent être rejointes depuis la cour par une porte indépendante. Toutes leurs baies donnent sur l'étang.

La chapelle

A l'extérieur, rien n'indique que ce lieu fût une chapelle. Sa porte est soulignée par des éléments décoratifs rappelant le vocabulaire antique redécouvert à la Renaissance : deux colonnes semi-engagées à chapiteau ionique encadrent la porte et supportent un fronton triangulaire. Les murs sont en moellons enduit, les chaînes d'angle en pierre de taille, les ouvertures cintrées et une partie du mur de la façade en pan de bois. A l'arrière, une porte permet l'accès à un atelier, la chapelle ayant été divisée en deux à une époque récente.

Le parc

Depuis l'entrée, une allée bordée de chênes se poursuit par une partie enherbée marquée au centre par un bassin et ornée par deux imposants magnolias aux abords du manoir. L'étang, au pied de ce dernier, est un élément d'attractivité fort du parc. Il répond paisiblement aux grands arbres de haut jet que sont les chênes, les tilleuls et les douglas, autres habitants des lieux. Un verger avec de nombreux pommiers raviront les amateurs de fruits de saison, auxquels il faut ajouter une vigne. Deux sources alimentent un château d'eau et un forage (30 m), garantissant l'approvisionnement en eau toute l'année. Au delà du manoir et ses dépendances, ce sont les prés, le bois et l'autre partie du parc qui attendent le promeneur.

Ce que nous en pensons

Ce n’est pas ici que la querelle des Anciens et des Modernes reprendra tant l’esprit est à la conciliation et à l'ouverture. Le passé respecté garde son pouvoir d'attraction au contact de propositions plus récentes. Les restaurations ont su donner une cohérence à la succession des époques. Ainsi, dès son installation, le futur occupant pourra réfléchir à l'aménagement des espaces laissés libres.
Il est des luxes qu'il est difficile de se refuser tant le nombre d'éléments les définissant se présentent ici en abondance. La proximité d'une belle ville, dynamique à tous points de vue, rassurera les citadins et ravira également les amateurs de campagne à la recherche de vastes espaces verts.

1 400 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 901372

Surface cadastrale 11 ha 55 a 69 ca
Surface du bâtiment principal 450 m2
Nombre de chambres 7
Surface des dépendances 200 m2

Conseiller
Vienne


Jérôme Broun +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus