Près d'Aubignan, dans un écrin virgilien, un mas du 18e s.
avec son parc boisé de 2,4 ha sous le regard du mont Ventoux
Avignon, VAUCLUSE paca 84000 FR

Situation

Au nord de Carpentras, dans la commune d'Aubignan, au cœur de l'ancien Comtat Venaissin, l'un des États pontificaux qui fut fondé en 1274 et dissous en 1791. Ouvrant sur le panorama du mont Ventoux et dans son prolongement, sur le piémont détritique des Dentelles de Montmirail, c'est un terroir particulièrement favorable à la vigne, qui compte plusieurs crus d'importance, classés AOC Ventoux et Côtes-du-Rhône. La plaine alluvionnaire, très riche, est encore majoritairement occupée par les activités agricoles, notamment la culture des oliviers et du safran.
À 25 min d'Avignon (gare TGV et aéroport), 15 min d’Orange (gare TGV), 10 min de Carpentras et 1h30 de l'aéroport de Marseille Marignane.

Description

La propriété est issue d’un jadis vaste domaine agricole en plaine dont elle conserve aujourd’hui une unité foncière de 2,4 ha. Les constructions sont implantées au nord-est de ses terres sur une légère butte contournée par un méandre du canal de Carpentras, qui en marque la limite septentrionale.
L’accès principal, conduisant à une cour, est assuré par une grille au sud-ouest, face aux terres du domaine. Au nord-est, un haut mur appareillé de calcaires de surface non-équarris clos la cour ; une petite porte dans ce mur d’enceinte permet de gagner une remarquable chênaie recouvrant le versant nord, bordé par le canal.
Le bâtiment principal est un mas construit à la fin du 18e s., voire au début du siècle suivant, probablement sur les bases d’une construction antérieure, perceptible notamment sur le clos de la cour à travers les vestiges d’anciens jours obstrués. Il s’élève sur deux niveaux et s’ouvre au sud sur la cour. Il suit une composition symétrique et harmonieuse, surmontée d’une génoise à trois rangs formant l’avant-toit. Ses élévations enduites à la chaux sont percées de baies alignées avec les encadrements peints et surlignés d’un liseré rouge. L’angle nord-est du mas est percé d’une large porte charretière à arc surbaissé, surmontée d’une baie sensiblement carrée dénotant une probable reconstruction du pignon oriental du mas, ou un vestige de la construction antérieure.
Un pavillon de plan carré et d’un seul niveau coiffé d’un toit-terrasse, témoignage d’un bâti antérieur - possiblement un pigeonnier de deux niveaux, accessible par des degrés sur l’élévation occidentale -, marque la limite méridionale du mas. Il est prolongé par une restanque contenant un bassin d’agrément qui ferme la cour.
Enfin, le parc s’étend en partie sommitale du terre-plein sud de la cour. Planté d’essences méditerranéennes, notamment de pins aux formes contournées, il conserve un reliquat de topiaires de buis et possède un puits maçonné surmonté d’un dôme en pierre calcaire locale.

Le mas

La cour donne accès à un vestibule d'entrée contenant la cage d’escalier du mas, qui conduit à l'étage.
D'une surface habitable d’environ 450 m² au total, l'édifice comprend douze pièces principales et diverses pièces secondaires. Leur division intérieure suit deux plans distincts marqués par un alignement est-ouest d’imposants piliers en pierres sculptées. Au nombre de neuf et hauts de 3,5 m environ, ils font incontestablement la particularité du mas. Tous différents, ils intègrent des éléments très disparates de modénature en réemploi (frise, fragments de fronton, et même fûts de colonne). Au-delà de leur fonction de soutien des planchers à l’étage, ils fournissent, avec leur allure romaine antique, un élément de décor très spectaculaire et inattendu à ce mas résolument peu rustique.


Rez-de-chaussée
À gauche du vestibule, les neuf imposants piliers ont permis l’aménagement d’une vaste salle de séjour éclairée au sud, à l’ouest et au nord. De l’autre côté de l'escalier, le plan suit une division plus complexe avec une succession de pièces le long de la façade sud : l’ancienne salle à manger avec, en suite, la cuisine et, le long d’un couloir perpendiculaire à l’escalier, contre l’élévation nord, des pièces à usage de buanderie, chaufferie, cabinet de toilette, aboutissant enfin dans le volume du pignon oriental contenant le garage à voitures.
Premier étage
Le palier du second niveau dessert une succession de pièces suivant sensiblement le même plan que celui du rez-de-chaussée. Au-dessus de la vaste salle de séjour, un ensemble communiquant avec un bureau qui jouit d’une vue sur les Dentelles de Montmirail, une salle de bain et une chambre à coucher. À droite du palier, un long couloir de quinze mètres dessert, côté sud, cinq chambres et une garde-robe, et, côté nord, une chambre à coucher et deux salles de bains, le tout aboutissant à une pièce de stockage sous les combles.

Le pavillon de dépendance

Séparé du corps principal de bâtiment par la cour et situé en limite orientale du clos, le pavillon, construit dans un petit appareil régulier très différent du crépi lissé du mas, fait rupture avec ce dernier édifice. Il est composé d’un niveau unique qui comprend une vaste et haute pièce voutée en berceau avec une cheminée édifiée contre l’élévation intérieure. Quelques marches extérieures, vestiges d'une volée disparue, menant à un étage transformé en terrasse, laissent imaginer un usage antérieur de pigeonnier.
Percé de baies et pourvu de portes-fenêtres ouvrant sur la cour, en regard de la restanque contenant le bassin (de 11 x 5 m environ), il revêt actuellement une fonction de salon d’été et de local de piscine.
Sa surface au sol est d'environ 50 m².

Le parc

Largement ombragé, malgré son orientation sud-est/sud-ouest, il s'ouvre
sur une perspective virgilienne de champs d’oliviers et de vergers, enlacés dans les méandres du canal de Carpentras, avec le mont Ventoux et les Dentelles de Montmirail en ligne de mire. Quiétude assurée.
Un chêne tricentenaire remarquable, à l'ombre tutélaire, constitue l'épicentre du parc. Une grande diversité de pins s'y enchevêtrent de façon très poétique par leurs formes nouées et penchées, façonnés par la force insistante des vents contraires ; certains, presque couchés au sol, se retournent pour dessiner des cercles sur eux-mêmes, d'autres se perdent en circonvolutions, évoquant la calligraphie japonaise.
Enfin, un puits maçonné, aujourd'hui à sec, y a été construit sur le modèle d’une borie.

Ce que nous en pensons

La proximité des Dentelles de Montmirail et du mont Ventoux, deux destinations particulièrement convoitées, qui se donnent directement à observer depuis le parc, constitue un indéniable atout pour la propriété. La situation à la fois isolée et protégée du mas, le calme absolu et l'intemporelle beauté de son environnement champêtre, les circonvolutions calligraphiques des pins de son parc, de même que la qualité de son architecture extérieure et intérieure, confèrent au lieu un caractère incontestablement remarquable.
On pourrait être sur une colline de Rome, ou dans quelque village reculé de l'Ombrie ou du Chianti. Pourtant, c'est bien là le cœur de la Provence éternelle et encore intouchée.

1 998 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 922237

Surface cadastrale 2 ha 47 a 74 ca
Surface du bâtiment principal 430 m2
Nombre de chambres 6
Surface des dépendances 50 m2
dont aménagées51 m2


Aucune procédure en cours menée sur le fondement des articles 29-1 A et 29-1 de la loi n°65-557 du 10 juillet 1965 et de l’article L.615-6 du CCH

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Avignon et Comtat Venaissin


Francis Rousseau +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus