Au nord d'Uzès, le plus important domaine privé du Gard
avec son mas, ses truffières, sa chasse, ses gorges et ses avens.
Uzès, GARD languedoc-roussillon 30700 FR

Situation

Dans le Triangle d'Or du Gard, entre les vallées de la Cèze et du Gardon, campé sur un large plateau de 3.800 hectares de garrigues classés Natura 2000, bénéficiant d'une vue imprenable sur les monts de l'Ardèche, le domaine est situé à cinq minutes d'un village avec tous commerces (épicerie, supérette, boucherie, presse, etc.)
Uzès est à trente minutes, Avignon (gare TGV), Nîmes (aéroport, gare TGV) et les grands axes de circulation autoroutiers se trouvent à moins d'une heure.

Description

En pénétrant par les chemins sillonnant dans le massif composé de chênes verts à perte de vue, l'entrée du domaine n'est accessible qu'aux initiés et protège les lieux des curieux. Ancienne exploitation agricole déjà mentionnée sur les cartes des Cassini, refuge pour les camisards et haut lieu de résistance, le mas veille aujourd'hui sur une immense étendue de garrigues.
Vraisemblablement construit à partir de la fin du 16e siècle comme en témoignent certains sous-œuvres, les premiers feux qui s'installèrent sur ce plateau de garrigues profitèrent d’une position légèrement dominante à proximité d’un lac formé par un affaissement de la voûte calcaire du plateau. Ce point d’eau au milieu du « désert », comme on nomme ici la garrigue, constitue depuis toujours un refuge pour moult gibier, attirant naturellement les premiers hommes qui trouvèrent refuge dans les innombrables cavités voisines, parmi lesquelles l’illustre Grotte Chauvet.
C’est ainsi que l’homme s’y est maintenu, travaillant patiemment une terre réputée aride jusqu’à créer en ce lieu un clos fertile au cœur de taillis de chênes verts, chênes kermès, genévriers cade, oliviers et autre autres genêts, cistes et buis entremêlés de salsepareilles.
Composé de plusieurs bâtiments, le mas a été construit autour d'une cour close de murs. Il est entouré d'un parc de 15ha également clôturé qui suit les ondulations du relief, formant ici un lac et là un clos propice à la culture et l'élevage.
En prenant un peu de hauteur, les reliefs s'adoucissent et le domaine se déploie alors sur l'ensemble de l'immense plateau des garrigues au centre du Gard, franchissant plusieurs gorges avec pour horizon les monts d'Ardèche, la vallée du Rhône, les Cévennes et l'Uzège au Midi.

Le (les) Mas

À l'image d'un hameau, le mas est composé de plusieurs corps de bâtiments entourant une vaste cour. Ceux destinés à l'habitation se développent sur deux niveaux (exceptionnellement trois niveaux pour un segment du corps principal).
Le mas totalise plus d'une vingtaine de pièces. Elles sont aujourd'hui divisées en six suites, quatre chambres, dix salles d'eau, quatre cuisines (une dans le corps principal, une cuisine extérieure, et de deux petites cuisines (d'une part dans le logement de gardien et d'autre part dans le second corps principal) et enfin d'un bar.
Le corps principal est une longue construction sur voûtes qui s'étend en suivant un axe est-ouest. Il constitue la limite septentrionale du mas. Son élévation au Midi est marquée par une galerie couverte et la césure que forme une aile en équerre avançant dans la cour.
Le deuxième corps ceint la cour à l'ouest et constitue la limite occidentale du mas. Enfin le troisième corps de bâtiment qui fait face au corps principal referme la cour au Midi, en s'ouvrant sur un ensemble distinct de constructions (un garage et un logement de gardien) entourant un clos plus modeste qui constitue la limite sud-est du mas.
L’ancienne cour de ferme a laissé la place à un clos contemporain, alternant entre parterre de compartiments de gazon entourant un olivier centenaire, et une vaste terrasse qui accueille aujourd’hui un bassin (10x4) ainsi que des bains hors sols (jacuzzis et nage à contre-courant).
Les volumes des constructions sont d’une grande simplicité. Les élévations en calcaires de surface simplement équarris sur une face sont à peine troublées côté cour par les soubassements voûtés soutenant des galeries et leurs escaliers droits. Tandis que vers l’extérieur, la sobriété quasi austère des façades souligne le caractère protecteur des constructions destinée à servir de refuge.
Les couvertures de tuiles canal à deux versants ont conservé leur ingénieux système de récupération d’eau filant sur les murs et alimentant une citerne partiellement creusée dans la roche.


Rez-de-chaussée
Le rez-de-chaussée du corps de bâtiment principal est composé de pièces voûtées destinées majoritairement au stockage et au rangement à l'exception d'une d'une cuisine d'été, d'un bar et d'une salle de réception. Les autres corps de bâtiments possèdent au rez-de-chaussée des pièces d'habitation, dont plusieurs à double hauteur sous plafond rampant. La décoration intérieure témoigne d'un soin particulier alliant un respect des matériaux (chaux, pierre, bois et badigeons naturels) et des aménagements poussés, notamment avec des salles d'eau très soignées, une installation électrique et un système de chauffage performant assurant un très haut niveau de confort.
Premier étage
Les nombreuses pièces à double hauteur du rez-de-chaussée faisant, seul le corps principal, le corps de bâtiment ouest et enfin le logement de gardien disposent de pièces habitations au premier étage. La décoration intérieure y témoigne toujours d'une grands préoccupation de confort et de respect du patrimoine. L'aménagement d'une vaste salle à manger avec sa cuisine ouverte dans le pignon est du corps principal est particulièrement spectaculaire par la création d'une large baie au levant offrant une vue dominante sur les garrigues. Toutes les chambres jouissent d'un ensoleillement agréable suivant les quatre orientations cardinales.
Deuxième étage
Une unique chambre avec sa salle d'eau et son cabinet de toilette occupent le pignon ouest du bâtiment principal. La chambre jouit d'une vue privilégié sur les monts de l'Ardèche grâce aux baies sous l'avant-toit.

Le parc, les clos et le lac

Les terrains entourant le mas sont majoritairement débroussaillés et plantés de chênes truffiers. Un verger clos de murs en pierre sèche à l'ouest du mas contient de nombreux arbres fruitiers. Un terrain de boule y a été aménagé.
À quelques centaines de mètres au sud du mas, légèrement en contrebas, une doline s'est formée laissant apparaître la nappe qui affleure avec sol naturel. Ce petit lac est bordé de trois puits sur sa rive septentrionale. Le talus qui le surplombe a été travaillé par la main de l'homme de façon à former des restanques contentant des clos jadis cultivés à proximité du point d'eau et protégés des ravages des sangliers.

Les garrigues, les gorges et les curiosités géologiques

Véritable désert vert à dominante de taillis de chênes verts, le domaine s'étend sur près de 400ha au centre du futur Parc Naturel Régional des Garrigues, entièrement classées Natura 2000.
Campée sur un vaste plateau calcaire entrecoupé de vallées sèches et de profonds canyons, la propriété s'étend s'étend du nord vers le sud jusqu'à la vallée de l'Aiguillon en franchissant les gorges du Merderis.
Parmi les curiosités remarquables de ce territoire, les Concluses de Lussan constituent un joyau mineral singulier composé de gorges dominées par de hautes falaises, avec ses "marmite des géant", son portail, son arche de roche et ses nombreux bélvédères.
Les gorges du Merderis présentent également de nombreux escarpements rocheux, qui forment des espaces rupestres remarquables. Ils constituent des lieux abrités et privilégiés pour une quinzaine d'espèces d'oiseaux protégées, parmi lesquelles le vautour percnoptère, l'aigle de Bonelli, le faucon crécerelette, ou l'outarde canepetière.
Le domaine contient également plusieurs constructions vernaculaires séparées du Mas, à l'instar d'une bergerie surplombant les Concluses, que l'on peut découvrir à l'occasion de randonnées dans le domaine.

Ce que nous en pensons

« Il en coûte trop cher pour briller dans le monde. Combien je vais aimer ma retraite profonde ! Pour vivre heureux, vivons caché. » Ces vers du moraliste Jean-Pierre Claris de Florian (1755-1794) pourraient traduire mieux que tout la jubilation procurée par ce refuge au milieu d'un désert vert, à la fois protégé des nuisances contemporaines et proche des plus beaux villages du Gard Provençal (Lussan, La Roque sur Cèze, Uzès). Les innombrables sentiers au départ du mas font dire qu'il existe ici un nouveau chemin pour chaque jour de la vie. Une restauration ambitieuse et aboutie, mais absolument respectueuse, a permis de conserver nombre d'éléments d'origine, simples mais précieux témoins de la vie d'un important mas situé sur le plus vaste plateau du futur Parc Naturel Régional des Garrigues.

10 200 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 449405

Surface cadastrale 356 ha 3 a
Surface du bâtiment principal 850 m2
Nombre de chambres 10
Surface des dépendances 150 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Garrigues d'Uzès et vallée de la Cèze


Joël Rozier +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus